http://www.unesco.org/culture/ich/fr/RL/00627

L’Ichapekene Piesta, la plus grande fête de Saint Ignace de Moxos

Inscrit en 2012 (7.COM) sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

Pays : Bolivie (État plurinational de)

Identification

Description

L’Ichapekene Piesta, la plus grande fête de Saint Ignace de Moxos

Tous les ans, les habitants jeunes et âgés de San Ignace de Moxos, en Bolivie, célèbrent Ichapekene Piesta, fête syncrétique qui réinterprète le mythe fondateur moxeño de la victoire jésuite d’Ignace de Loyola en l’associant aux croyances et traditions autochtones. Les festivités commencent en mai avec des spectacles pyrotechniques, des chants et des louanges, et se poursuivent en juillet avec la célébration de messes de jour et de nuit, des veillées funèbres, des aumônes et des festins. La principale représentation de la victoire de Saint Ignace met en scène douze guerriers solaires, arborant un plumage spectaculaire, qui combattent les gardiens du drapeau saint – « propriétaires » initiaux des forêts et des eaux– avant de finir par les convertir au christianisme. Ces rites sont un acte de foi et de renaissance constante permettant aux Moxeños de renaître dans la tradition chrétienne en présence des esprits de leurs ancêtres. La procession principale comprend 48 groupes de participants déguisés sous le masque des ancêtres et des animaux, soulignant l’importance du respect de la nature. Ils font des farces et dansent au son de la musique baroque des missions jésuites, puis vers minuit, des pétards et des feux d’artifice sortent de la pointe de leurs chapeaux à larges bords, symbolisant le don de la lumière et de la clairvoyance pour vivre dans le respect.

Documents

Décision 7.COM 11.7

Le Comité (…) décide que [cet élément] satisfait aux critères d’inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité comme suit :

  • R.1 : L’Ichapekene Piesta, qui implique tous les habitants de Saint Ignace de Moxos, permet aux aînés de transmettre leurs connaissances et compétences aux jeunes générations, tout en procurant à sa communauté multiethnique le sens de son identité syncrétique et du respect de l’environnement ;
  • R.2 : En tant que célébration du caractère multiethnique de Saint Ignace de Moxos, la fête pourrait contribuer par son inscription sur la Liste représentative à faire prendre conscience de l’importance des rituels et événements festifs similaires dans d’autres régions du monde tout en encourageant le dialogue interculturel et en promouvant le respect de la diversité culturelle et biologique ;
  • R.3 : Le Conseil indigène et l’État ont tous deux assuré la viabilité de l’Ichapekene Piesta au cours des dernières décennies et des mesures de sauvegarde sont prévues allant de la réalisation d’inventaires à des ateliers sur les métiers et les tâches associées à la fête ;
  • R.4 : Grâce à une série de réunions et au travail de terrain, le Conseil autochtone de Saint Ignace de Moxos a participé à la préparation de la candidature avec une dizaine de chercheurs, et elle a obtenu le consentement libre, préalable et éclairé de la communauté de Saint Ignace de Moxos, représentée par son Conseil autochtone ;
  • R.5 : À l’initiative des Moxeños, l’élément a été enregistré dans l’inventaire national du patrimoine matériel et immatériel et certifié par le Ministère des Cultures en 2010.

Inscrit l’Ichapekene Piesta, la plus grande fête de Saint Ignace de Moxos sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Diaporama

Vidéo


© 2010 by Fama Producciones

Ces vidéos (et bien d’autres) sont aussi consultables depuis le site des archives multimedia de l’UNESCO