Connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers

Resources

La Convention dans le texte

  1. Article 2 : Définitions

Les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers recouvrent un ensemble de connaissances, savoir-faire, pratiques et représentations élaborés par les communautés dans leur interaction avec l’environnement naturel. Ces manières de penser l’univers s’expriment dans la langue, les traditions orales, les sentiments d’attachement à un lieu, les souvenirs, la spiritualité et la vision du monde. Elles ont également une forte influence sur les valeurs et les croyances et sous-tendent de nombreuses pratiques sociales et traditions culturelles. Elles sont, en retour, façonnées par l’environnement naturel et le monde qui entourent la communauté.

La cosmovision andine des Kallawaya

Ce domaine comporte de nombreux éléments tels que les savoirs écologiques traditionnels, les savoirs autochtones, les savoirs relatifs à la flore et la faune locales, les médecines traditionnelles, les rituels, les croyances, les rites initiatiques, les cosmologies, le chamanisme, les rites de possession, l’organisation sociale, les festivités, les langues ou les arts visuels.

Les savoirs et les pratiques traditionnels sont au coeur de la culture et de l’identité d’une communauté, mais ils sont gravement mis en péril par la mondialisation. Même si certains aspects des savoirs traditionnels, comme les usages médicinaux des espèces végétales locales, peuvent présenter un intérêt pour les scientifiques et les entreprises, de nombreuses pratiques traditionnelles n’en sont pas moins en train de disparaître. L’urbanisation rapide et l’extension des terres agricoles peuvent avoir un effet sensible sur l’environnement naturel d’une communauté et sur la connaissance qu’elle en a ; le déboisement peut provoquer la disparition d’une forêt sacrée ou la nécessité de trouver uneautre source de bois de construction. Le changement climatique, la déforestation continue et l’extension permanente du désert menacent inévitablement de nombreuses espèces en péril et se traduisent par le déclin de l’artisanat traditionnel et de la médecine par les plantes, du fait de la disparition des matériaux bruts et des espèces végétales.

Les dessins sur le sable de Vanuatu

Il est encore plus difficile de sauvegarder une vision du monde ou un système de croyances qu’un environnement naturel. Parallèlement aux menaces extérieures qui pèsent sur leur environnement social et naturel, de nombreuses communautés défavorisées ou marginalisées sont elles-mêmes enclines à adopter un mode de vie ou un modèle de développement purement économique étranger à leurs traditions et à leurs coutumes.

La protection de l’environnement naturel est souvent étroitement liée à la sauvegarde de la cosmologie d’une communauté, ainsi qu’à d’autres expressions de son patrimoine culturel immatériel.