http://www.unesco.org/culture/ich/fr/tresors-humains-vivants/

Favoriser la transmission du PCI : les Trésors humains vivants

Resources

La Convention dans le texte

  1. Article 2 : Définitions

Autres liens

Directives pour les THV:
> anglais|français|espagnol

Exemples de systèmes de THV:

Une des plus grandes menaces à la viabilité du patrimoine culturel immatériel (PCI) est la diminution du nombre de ceux qui pratiquent l’artisanat, la musique, la danse ou le théâtre traditionnels ainsi que du nombre de ceux qui ont la possibilité d’apprendre auprès d’eux.

Un moyen efficace pour assurer une sauvegarde durable du PCI est d’encourager les détenteurs de ce patrimoine à continuer de transmettre leurs connaissances et savoir-faire aux générations qui les suivent. Ainsi, l’article 2.3 de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de 2003 place la transmission parmi les mesures de sauvegarde visant à assurer la viabilité de ce patrimoine. L’UNESCO encourage également les États à créer des systèmes nationaux de “Trésors humains vivants”. Dans cette perspective, il convient notamment d’identifier des praticiens expérimentés dont certains seront reconnus par une distinction officielle et incités à poursuivre le développement et la transmission de leurs connaissances et savoir-faire.

Les Trésors humains vivants sont des personnes qui possèdent à un haut niveau les connaissances et les savoir-faire nécessaires pour interpréter ou recréer des éléments spécifiques du patrimoine culturel immatériel. Le programme des Trésors humains vivants a pour objectif d’encourager les États membres à accorder une reconnaissance officielle à des détenteurs de la tradition et des praticiens talentueux, ainsi qu’à assurer la transmission de leurs connaissances et savoir-faire aux jeunes générations. Les États sélectionnent de telles personnes sur la base de leurs réalisations et de leur volonté à transmettre leurs connaissances et savoir-faire aux autres. La sélection se fonde également sur la valeur des traditions et expressions concernées en tant que témoignage du génie créateur humain, ainsi que sur leur enracinement dans les traditions culturelles et sociales, leur caractère représentatif pour une communauté donnée et le risque de les voir disparaître.

Le Maître d'art Pierre Meyer, tourneur figuré sur ivoire, avec un élève
Le Maître d’art Pierre Meyer, tourneur figuré sur ivoire, avec un élève

La mise en place d’un système national de Trésors humains vivants peut consister à :

Afin de favoriser la création de nouveaux systèmes, l’UNESCO s’efforce d’assister les États membres techniquement et/ou financièrement à l’aide de son budget ordinaire, le Programme de participation et des contributions extrabudgétaires des États membres. Par ailleurs, l’UNESCO met à disposition des directives pour la mise en place de Trésors humains vivants (anglais|français|espagnol).

3 élément(s)

Établissement d’un système de trésors humains vivants au Cambodge06-2005/12-2008, Cambodge

http://www.unesco.org/culture/ich/index.php?project_id=00090

Many elements of Cambodia’s rich living heritage are in danger of disappearing mainly due to long-lasting conflicts, the declining number of performers and the clear tendency among the younger generation to cultural influences from outside the country. In this context, the Ministry of Culture and Fine Arts in Cambodia launched, in collaboration with UNESCO, a project for the establishment of a national system of Living Human Treasures.

This project aimed at ensuring and supporting the continuous transmission of traditional knowledge and skills from one generation to another within communities and within education institutions.

A National Working Group, created for this purpose, first developed detailed procedures including the definition of the Living Human Treasures and criteria for their selection. Field research was conducted in various provinces in order to identify masters of prioritised performing arts of Cambodia. A Commission of Experts was created, whose task is to examine the information collected on masters and to provide recommendations to the Minister of Culture and Fine Arts regarding the selection of Living Human Treasures. Once the Living Human Treasures are nominated, an official nomination ceremony takes place, and the Living Human Treasures is involved in transmission activities at the community and national levels, such as holding regular classes for young students in pagodas and organizing workshops at University.

Établissement d’un système de trésors humains vivants à Fidji06-2005/10-2008, Fidji

http://www.unesco.org/culture/ich/index.php?project_id=00091

This is a project to establish in Fiji a national Living Human Treasures system so as to provide support to bearers of traditional knowledge and skills in danger of disappearing, and to ensure their effective transmission to young people.

The objectives of the project are to:

  • Establish the Living Human Treasures system in Fiji in a sustainable way and with a culturally sensitive approach;
  • Formulate mechanisms to identify Living Human Treasures using a systematic approach;
  • Formulate and implement a system to ensure the transmission from the Living Human Treasures to younger generations.

The main activities include:

  • Develop detailed procedures for the identification of target domains of intangible cultural heritage, the definition of the Living Human Treasures, and criteria for their selection;
  • Conduct field research in each province in Fiji to collect and examine information on masters;
  • Organize provincial workshops to raise awareness about the system among practitioners and other stakeholders.

Création d’un système de trésors humains vivants au Nigeria05-2004/09-2007, Nigéria