Description du projet MedLiHer

Le projet MedLiHer vise le renforcement des capacités institutionnelles en Égypte, Jordanie, Liban et la République arabe syrienne pour faciliter leur participation effective dans les mécanismes internationaux établis par la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, ainsi que pour soutenir l’élaboration de mesures spécifiques de sauvegarde avec la participation des communautés et des groupes concernés dans chacun d’eux.

Le projet est organisé autour de trois phases successives :



Les poètes de l’Hilali chantent l’histoire d’une ancienne tribu de bédouins, improvisant des commentaires afin de rendre les intrigues plus vivantes au public contemporain. L’épopée est interprétée à l’occasion de mariages, de cérémonies de circoncision ou d’autres rassemblements, ainsi que pour des touristes, dans des formes abrégées.
Les poètes de l’Hilali chantent l’histoire d’une ancienne tribu de bédouins, improvisant des commentaires afin de rendre les intrigues plus vivantes au public contemporain. L’épopée est interprétée à l’occasion de mariages, de cérémonies de circoncision ou d’autres rassemblements, ainsi que pour des touristes, dans des formes abrégées.
  1. États des lieux dans les pays partenaires
    La première phase a pour but de dresser un état des lieux des structures, des programmes et des expériences existants en matière de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel dans les États partenaires. Un premier atelier a eu lieu avec la participation de représentants gouvernementaux en charge de mettre en place et de coordonner l’état des lieux au niveau national ;
  2. Création d’un réseau et préparation de projets
    Les résultats des états des lieux dans chaque État partie partenaire sont évalués et présentés lors d’une réunion avec les responsables gouvernementaux et des représentants des principales institutions/organisations actives dans le domaine du patrimoine culturel immatériel qu’ils avaient désignés. Des projets de sauvegarde nationaux et internationaux sont préparés sur la base des stratégies et des priorités identifiées dans les évaluations de chaque état des lieux. La participation des organisations nationales et locales contribue au développement d’un réseau en ligne accessible via une interface multilingue gérée par l’UNESCO ;
  3. Mise en œuvre des projets
    La dernière phase de MedLiHer est consacrée à la mise en œuvre des projets nationaux, et – le cas échéant – internationaux, de sauvegarde tels qu’identifiés lors de la Phase II. Une attention particulière est portée aux projets de sauvegarde et au soutien à la préparation de dossiers de candidatures pour les listes de la Convention de 2003, ainsi que pour le registre de bonnes pratiques établies au titre de l’article 18.

Pour plus de détails, merci de consulter le document de projet (anglais|français|arabe) ainsi que le site du programme Euromed Heritage 4




Retombé des ateliers nationaux sur l’inventaire du patrimoine culturel immateriel dans la presse arabe