Actualités

55 nouveaux dossiers pour le patrimoine culturel immatériel : l’Afrique en tête

Le Sanké mon, rite de pêche collective dans le Sanké

18 avril 2012: L’intérêt renouvelé pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel est bien démontré avec les dossiers reçus de 44 États pour le cycle qui vient de débuter le 31 mars 2012 et qui se conclura en novembre 2013.

Parmi les États soumissionnaires, 11 n’ont encore jamais eu d’éléments inscrits et pour la première fois l’Afrique est la région d’où émane le plus d’États soumissionnaires (12). Ce sont deux des premiers aboutissements de la politique très volontaire menée par la Section du patrimoine culturel immatériel en faveur du renforcement des capacités. L’Afrique, avec huit ateliers conduits en 2011 et une dizaine prévus pour 2012, est le bénéficiaire privilégié de cette stratégie globale, subventionnée par les contributions de divers donateurs.

Les 55 nouveaux dossiers incluent 13 candidatures pour la Liste de sauvegarde urgente et 33 pour la Liste représentative, 4 propositions pour le Registre des meilleures pratiques de sauvegarde et 5 demandes d’assistance financière supérieure à 25 000 dollars des États-Unis.

Ces 55 dossiers s’ajoutent aux 138 dossiers soumis lors de cycles précédents mais qui n’ont pu être traités à ce jour du fait d’une capacité limitée du Comité intergouvernemental et du Secrétariat. Lors de sa dernière session (Indonésie, novembre 2011), le Comité a recommandé à l’Assemblée générale des États parties d’étudier en juin prochain la possibilité d’établir un plafond pour limiter le nombre de candidatures (point 5 de l’ordre du jour provisoire) et ainsi d’éviter la saturation des dernières années.