Amérique centrale : lancement d’un programme de renforcement des capacités pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel

La langue, la danse et la musique des Garifuna

20 mars 2013: S’appuyant sur une étude régionale sur la législation actuelle dans le domaine de la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel à El Salvador, au Guatemala, au Honduras et au Nicaragua, un nouveau programme régional de renforcement des capacités vient d’être lancé. Tout au long de 2013, ces quatre pays vont consolider les environnements professionnels et institutionnels nécessaires à une sauvegarde efficace de leur patrimoine vivant, travaillant en étroite collaboration avec les bureaux de l’UNESCO à San José et au Guatemala et bénéficiant de la généreuse contribution de l’Espagne au Fonds du patrimoine culturel immatériel.

L’activité inaugurale consiste en un atelier de formation intensive pendant cinq jours du 18 au 22 mars à Tegucigalpa, au Honduras, qui bénéficie du soutien de la Coordination éducative et culturelle centraméricaine (CECC/SICA). Elle rassemblera les principaux acteurs impliqués dans la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel au Honduras, en particulier le Ministère de la culture, des arts et des sports, ainsi que des représentants de l’Institut nicaraguayen de la culture et du Secrétariat de la culture de la Présidence d’El Salvador. Animées par deux membres du réseau d’experts formés par l’UNESCO, M. Enrique Pérez López (Mexique) et Mme María Ismenia Toledo (Venezuela), ces séances de travail offriront aux points focaux du projet dans les pays bénéficiaires un aperçu des objectifs, des concepts clés et des mécanismes internationaux de la Convention de 2003, ainsi que des obligations nationales des États parties.