http://www.unesco.org/culture/ich/en/anniversary/

Réunion sur patrimoine culturel immatériel et économie

05/06-07-2013 Rabat (Marruecos)

La réunion, qui aura lieu du 5 au 6 juillet 2013 à la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc abordera la problématique des liens entre le patrimoine culturel immatériel et l'économie. Les liens entre certains aspects du patrimoine culturel immatériel et l'économie ou le commerce sont souvent discutés par le Comité intergouvernemental lors de ses sessions annuelles dans le cadre de la mise en oeuvre de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de 2003 de l'UNESCO. L'inscription d'éléments sur les listes de la Convention (Liste de sauvegarde urgente et Liste représentative) donne lieu, parfois, à des débats portant sur leur dimension économique ou supposée telle. La crainte est que la Convention ne soit détournée de son objectif de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'humanité pour devenir une sorte de source de « labellisation » d'éléments culturels. Le lien est, ici, fait avec l'utilisation potentielle de l'emblème de la Convention lors d'activités de promotion de tels éléments. Les mesures de sauvegarde proposées dans les candidatures pour inscription ou dans les demandes d'assistance internationale sont également parfois sujettes à des interprétations sur leur portée économique ou commerciale. La dénaturation du patrimoine culturel immatériel et sa réification potentielle sont alors pointées du doigt. En même temps, il est apparu que les intervenants dans la mise en oeuvre de la Convention de 2003 (organes, Etats parties, ONG, communautés) ne disposent pas d'orientations ni de lignes directrices pour apprécier, à sa juste valeur, la nature et la portée de la relation entre patrimoine culturel immatériel et économie. Les interrogations soulevées par cette question épineuse sont nombreuses : qu'est-ce que la commercialisation du patrimoine culturel immatériel ? Que signifie « valeur économique » pour chacun des domaines retenus par la Convention : expressions orales, pratiques sociales, arts du spectacle, connaissances de la nature et de l'univers, savoir-faire de l'artisanat? Comment faire en sorte que la valeur économique ne l'emporte sur la valeur culturelle du PCI ? Quel est le juste équilibre à assurer ou à atteindre ? Pour examiner de près la relation de plus en plus problématique entre patrimoine culturel immatériel et économie, le Maroc a proposé, lors de la 76 session du Comité tenue à Paris en décembre 2012, d'organiser une réunion d'experts. L'objectif est d'entamer la réflexion sur cette question pour contribuer à éclairer la mise en oeuvre de la Convention.
País(es) implicado(s): Marruecos