"Chaque partie du monde reflète l’histoire du monde entier, la subit, s’en accommode.."
Fernand Braudel

Bas-relief funéraire

Buste funéraire palmyrénien sculpté en relief d’une femme parée de vêtements brodés et tenant dans sa main une pelote et un fuseau - le filage était en effet une activité domestique majeure des femmes à l’époque romaine. La chevelure de la femme descend sur ses épaules. Elle est richement parée de bracelets, de colliers, d’un diadème, de bagues et d’une fibule. Dans l’angle supérieur gauche est gravée l’inscription funéraire, en araméen palmyrénien.

On sait que ce type de reliefs se trouvait dans les tombeaux de Palmyre. Chaque famille aisée y disposait d’un tombeau propre, caveau souterrain, tour, ou encore sépulture revêtant l’aspect d’une maison ordinaire. Dans chaque tombeau, les corps étaient placés dans des sortes de tiroirs appelés des loculi et dont chacun était fermé par un panneau sculpté en relief représentant le buste du défunt (homme, femme, enfant, jeune homme, prêtre…). La plupart du temps, une inscription gravée dans un angle du bas-relief et commençant par « Hélas ! … » indique le nom du défunt ainsi que ceux de son père et de son grand-père.

Cette œuvre montre les influences romaines dans le vêtement, qui combine en outre des éléments locaux comme la abaya couvrant la tête et le reste du corps, ou les ornements féminins, dont les nombreux bijoux en or, semblables à ceux qui parent encore de nos jours les femmes de la steppe.

à voir aussi