"Chaque partie du monde reflète l’histoire du monde entier, la subit, s’en accommode.."
Fernand Braudel

Statuette de Vénus

Vénus était chez les Romains la déesse de l’amour, de la beauté, du charme et de la séduction ; elle régnait sur la fécondité des êtres vivants. Chez les Grecs, elle s’appelait Aphrodite. Les Romains croyaient que Vénus était née de l’écume de la mer et avait atteint les côtes de Chypre portée par une coquille. Les archéologues estiment que son culte est d’origine orientale et que Vénus est dérivée de la déesse Ishtar. Elle est généralement représentée nue.

La figuration de Vénus, nue ou drapée d’une étoffe, bénéficia de la créativité des artistes durant l’époque romaine, où fut associée à son image celle de son fils, l’enfant Cupidon, qui perce les humains de ses flèches. Des statuettes de Vénus ont été trouvées en plusieurs endroits de Syrie : Damas, Homs, Rastan, Hama, Khisfin et Salkhad. Celle qui est exposée ici, montée sur une base ronde, montre la déesse nue. Ces statuettes de taille relativement réduite étaient produites localement, pour répondre aux besoins des fidèles.

Le fait est que, jusqu’à présent, les fouilles archéologiques n’ont pas mis au jour de temple à la déesse Vénus en Syrie.

à voir aussi