"Chaque partie du monde reflète l’histoire du monde entier, la subit, s’en accommode.."
Fernand Braudel

Eulogie (jeton) de pèlerin

date
Ve-VIe siècle ap. J.-C
provenance
Monastère de Saint Siméon le Stylite, 40km au nord-ouest d'Alep
lieux
époque
matériaux
thèmes

Le christianisme prit son essor en Syrie grâce aux Apôtres du Christ : à ses débuts, la prédication se faisait en secret, et les chrétiens se choisirent des symboles distincts de la croix, tels que le poisson, le coq, le paon, etc. Ils creusèrent sous la terre des lieux de culte et leurs accès.

Le christianisme se répandit, de Syrie, jusqu’au monde occidental. En 313, l’empereur Constantin (306-337 ap. J.-C.) proclama le décret de Milan, qui accordait la liberté de culte à tous les citoyens de l’empire, et fit du christianisme la religion d’État. Le monachisme commença à se diffuser à travers l’empire, particulièrement en Syrie. Les saints s’y multiplièrent : le plus célèbre est Simon le Stylite (386-459 ap. J.-C.), qui passa 42 ans de son existence au sommet de la colonne qu’il avait élevée, et autour de laquelle se dresse aujourd’hui le monastère de Saint-Siméon. Il était un modèle d’abstinence, que les pèlerins venaient voir d’Espagne, de Gaule, d’Angleterre et d’Italie.

Saint-Siméon (Qalaat Semaan) est l’un des endroits fréquentés par les pèlerins du monde entier en route pour les lieux saints. Il se trouve sur le Jabal Laylun, à 20 km au sud-ouest de la ville de Afrin, et à 40 km au nord-ouest d’Alep.

Cette eulogie, jeton que le pèlerin rapportait en souvenir, devait lui assurer la chance et le salut. En terre cuite sombre, elle représente le saint Siméon sur sa colonne, vêtu de l’habit sacerdotal syrien et la tête surmontée d’une croix. Le saint est flanqué de deux anges brandissant des couronnes. Contre la colonne est dressée une échelle permettant aux gens (serviteurs et disciples) de le rejoindre. Dans la partie basse du champ décoré, on voit un petit personnage qui brandit un objet ressemblant à une couronne et, sur la gauche, un encensoir.

à voir aussi