"Chaque partie du monde reflète l’histoire du monde entier, la subit, s’en accommode.."
Fernand Braudel

Dirham arabo-sassanide

date
Ier siècle H. = VIIe siècle ap. J.-C. (50 H. = 670 ap. J.-C.)
provenance
Damas, rue Bagdad
lieux
époque
matériaux
thèmes

Les Arabes d’avant l’islam se servaient, pour leurs transactions commerciales, de deux types de monnaies, sassanide et byzantin. Lorsqu’ils étaient en contact avec l’un de ces deux empires, ils utilisaient donc les dirhams en argent sassanides, les dinars en or ou les Fals byzantins en cuivre.

Les dirhams en argent sassanides furent appelés « choriques », parce que sur une face est représentée l’effigie du roi sassanide Chosroès. Au revers, on trouve l’image d’un pyrée flamboyant flanqué de deux personnes, gardiens ou prêtres. Les inscriptions sont rédigées en pehlvi (issu de l’araméen) : devant l’effigie de Chosroès est écrit le nom de ce roi, et derrière elle, une prière en sa faveur. Dans le champ autour du pyrée, on trouve l’indice monétaire (lieu de frappe et date d’émission, notée par l’année de règne).

Les monnaies de ce genre restèrent en usage à l’époque du prophète Muhammad, ainsi que sous les quatre premiers califes.

Vers l’an 31 de l’Hégire, apparaissent sur les marges des monnaies des mots arabes comme « bon », « au nom de Dieu », « au nom de Dieu, mon seigneur », « grâce à Dieu ». On appelle ces monnaies arabo-sassanides anonymes.

Voici deux exemplaires de ces monnaies :

Dirham arabo-sassanide anonyme. L’avers porte l’effigie du roi, en buste de profil, coiffé d’une couronne ailée et paré de colliers de perles. Le nom du roi est écrit en pehlvi devant son effigie ; derrière, une prière en sa faveur. L’ensemble est inscrit dans un double grènetis. La marge contient, disposées selon les quatre directions, quatre étoiles accolées chacune à un croissant de lune, et la légende islamique « au nom de Dieu ».

Au revers, un pyrée flamboyant flanqué de deux prêtres gardiens de l’autel. Dans le champ à droite est écrit en abrégé le nom de la ville où fut frappé le dirham ; dans le champ à gauche, la date de frappe indiquée selon l’année de règne.

à voir aussi