"Chaque partie du monde reflète l’histoire du monde entier, la subit, s’en accommode.."
Fernand Braudel

Ensemble de carreaux de faïence

date
XVe siècle ap. J.-C.
provenance
Complexe Al-Turizi (hammam, mosquée et mausolée), Damas
lieux
époque
matériaux
thèmes

Ensemble de carreaux de faïence provenant du complexe architectural Al-Turizi, construit en 823 H. = 1419 ap. J.-C. Les panneaux qui ornaient les murs de ces bâtiments sont parmi les décorations murales les mieux documentées. Une inscription sur l’un des carreaux indique en effet le nom de l’artiste faïencier : « œuvre de Ghaybi Al-Turizi ». Un tel patronyme est tiré du nom de la ville de Turiz, autrement dit Tabriz. On connaît à Damas de nombreuses pièces de faïence signées par Ghaybi Al-Turizi, d’autres par Ghaybi Al-Chami (« le Damascène »), et on sait que la mosquée, le hammam et le mausolée d’Al-Turizi ont été construits sur l’ordre du grand chambellan (hâjib al-hujjâb) de Damas, Gharseddin Khalil Al-Turizi ; mais Ghaybi lui-même était-il de Damas ou de Turiz ? Une chose est certaine : Turiz, ou Tabriz, était très réputée pour la production de faïences.

Cet ensemble comprend trois carreaux de faïence hexagonaux d’un type bichrome - blanc et bleu - qui a d’abord été produit en Chine, puis s’est diffusé et a été adopté dans le monde entier. Le premier carreau est décoré d’un instrument de musique à cordes semblable à une guitare ; le deuxième porte l’image d’un carquois brodé, et le troisième, celle de deux carafes symétriques. Chacune de ces figures est entourée d’entrelacs végétaux stylisés, en bleu sur fond blanc, le tout recouvert d’une couche vitreuse verte transparente.

à voir aussi