"Chaque partie du monde reflète l’histoire du monde entier, la subit, s’en accommode.."
Fernand Braudel

Tête de lion - aigle

Ce pectoral, figurant un aigle à tête de lion, faisait partie du trésor d’Ur. Ce trésor a été découvert lors des fouilles de 1965, dans une jarre en céramique cachée au pied d’un pilier dans une cour du palais royal de Mari. Ce palais remonte à la dynastie qui a fondé la ville de Mari, et dont la période d’occupation correspond au deuxième niveau sous celui du palais de Zimri-Lim.

Le trésor est constitué de présents envoyés par le roi de la ville d’Ur, dans la Basse vallée de l’Euphrate, au roi de Mari, sur le Moyen-Euphrate. Il montre la place éminente qu’occupait Mari, capitale de la région du  Moyen-Euphrate, depuis le milieu du IIIe millénaire av. J.-C.

Le corps et les ailes de l’oiseau sont en lapis-lazuli, gravé de traits qui figurent des plumes stylisées. La tête et la queue sont faits d’une feuille d’or recouvrant un noyau de bitume.

Cet aigle léontocéphale, appelé Anzu par les Sumériens, était un symbole du dieu Ningirsu, vénéré dans le Sud de la Mésopotamie. Le bijou porte plusieurs trous, probablement pour le suspendre sur la poitrine.

à voir aussi