"Chaque partie du monde reflète l’histoire du monde entier, la subit, s’en accommode.."
Fernand Braudel

Tablette cunéiforme

date
Deuxième moitié du IIe millénaire av. J.-C.
provenance
Ougarit
lieux
époque
taille
13.2 cm x 18 cm
matériaux
thèmes

Parmi les archives royales d’Ougarit, la trouvaille la plus importante, après l’abécédaire, est sans doute constituée par les nombreuses tablettes qui contiennent l’idée du dictionnaire. Les contacts internationaux du royaume d’Ougarit ont conduit celui-ci à chercher des façons élaborées de lire, de rédiger, de traduire de la correspondance et d’y répondre. D’où l’apparition de l’idée de dictionnaire, dont la nécessité est manifeste : neuf langues sont en effet attestées dans les documents écrits d’Ougarit, comme l’accado-babylonien, le sumérien, l’égyptien hiéroglyphique, le hittite, le chypriote, le hourrite.

Cette tablette cunéiforme de grande taille, rédigée sur les deux faces, se présente comme un lexique trilingue : sumérien (la langue savante de l’époque), accadien (la langue diplomatique) et hourrite (langue encore mal connue, appartenant soit à la famille des langues sémitiques, soit à celle des langues indo-européennes). Elle est inscrite d’un texte destiné à l’apprentissage des scribes d’Ougarit au XIIIe siècle av. J.-C. : c’était là un métier valorisé par les gens d’Ougarit, et il se transmettait avec application de génération en génération.

à voir aussi