"Chaque partie du monde reflète l’histoire du monde entier, la subit, s’en accommode.."
Fernand Braudel

Musée de l’eau en plein air d’Edessa, Grèce

Le musée de l’eau en plein air d’Edessa illustre l’histoire de l’eau et de l’énergie hydraulique depuis les ateliers de l’époque préindustrielle jusqu’au début du XXe siècle. Il se répartit entre une série de bâtiments qui étaient autrefois des moulins et le Cannavourgio. Cette zone compte deux moulins à farine avec leurs installations de mouture, un moulin à eau et un moulin à sésame, avec tout son équipement, resté en usage jusqu’au milieu des années 1960. Appelée autrefois Aiges, et aussi Vodena, ces vocables signifiant tous deux “cité de l’eau”, la ville d’Edessa est qualifiée par le voyageur turc Evliya Celebi, au XVIIe siècle, de “Dar-l-ma”, expression arabo-perse qui signifie “le lieu des eaux”. L’abondance de l’eau et la morphologie du site ont permis d’exploiter celui-ci pour fournir de l’énergie à des activités de production – de fait, les moulins actionnés par l’eau, les tanneries et les moulins à fouler sont restés en activité jusqu’à la fin du siècle dernier. De plus, il y avait dans les maisons des centaines de petits moulins actionnés par l’énergie d’un ou deux ruisseaux. 

Ayant fait partie de l’Empire ottoman du XVe siècle jusqu’à l’indépendance au début du XIXe siècle, cette ville grecque possède une collection en rapport avec le patrimoine hydraulique islamique: ainsi, les moulins destinés à moudre aussi bien le blé que le sésame sont, bien sûr, des marqueurs de la culture islamique.

Photos © Musée de l’eau en plein air d’Edessa

voir toutes les pièces de ce musée

Ano ESTIA

Ano ESTIA


Moulin à fouler et moulin à sésame

Moulin à fouler et moulin à sésame