"Chaque partie du monde reflète l’histoire du monde entier, la subit, s’en accommode.."
Fernand Braudel

Museu da Água – EPAL – Lisbonne, Portugal

Ce musée est la propriété d’EPAL, la compagnie chargée de la fourniture de l’eau à Lisbonne. Il consiste en quatre édifices et sites différents : la station de pompage à vapeur de Barbadinhos (1880-1928), les deux réservoirs Mãe d’Agua das Amoeiras (1746) et Patriarcal (1856-1940), et l’aqueduc Aguas Livres (1732, 1834-années 1960). L’aqueduc a été mis en projet sous le roi João V (1689-1750), mais n’a été achevé qu’un siècle plus tard. Il reste un remarquable exemple de génie architectural par sa longueur (presque un kilomètre) et surtout par la hauteur de ses trente-cinq arches, dont l’une est la plus grande arche en ogive construite en pierre du monde.

La station de pompage à vapeur de Barbadinhos est parfaitement conservée. Elle abrite quatre machines à vapeur et cinq chaudières, destinées à augmenter le volume d’eau disponible pour distribution. Les deux réservoirs ont été construits pour recueillir et distribuer l’eau acheminée par l’aqueduc.

D’une manière générale, le musée s’organise autour d’une série de cheminements et d’expériences visuelles qui font revivre l’histoire de la fourniture d’eau à Lisbonne. S’il n’est pas directement en rapport avec le patrimoine hydraulique associé à l’islam, le musée recueille et met en valeur le dialogue d’une culture méditerranéenne qui a développé une approche innovante pour assurer la fourniture d’eau à sa capitale, Lisbonne. De plus, le musée a remporté le prix du Musée du Conseil de l’Europe en 1990, pour la contribution qu’il apporte au maintien de la riche diversité de dialogues culturels, si abondants en Europe.

Photos © Museu da Água

voir toutes les pièces de ce musée

Conduit d’eau en pierre

Conduit d’eau en pierre


Station de pompage à vapeur des Barbadinhos

Station de pompage à vapeur des Barbadinhos