Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture

> English  > Français   > Español

Retour à la page d'accueil - UNESCO - Dialogue entre les civilizationsRetour à la page d'accueil
Contexte     Forum    Lancement    Nouvelles & Evénements     Références      Liens      Contact
UNESCO - Dialogue among Civilizations Cliquez ici pour aller à la page d'accueil de l'UNESCOCliquez ici pour aller à la page d'accueil de l'EPHESite officiel de l'ONU
______________________________________________________

 Culture et Civilisations
 Philosophie et Éthique

 Sciences naturelleset humaines
 Éducation
 Communication et Information
 Culture de la Paix

UNESCO - Dialogue among Civilizations

« LES CIVILISATIONS DANS LE REGARD DE L’AUTRE »

Colloque international organisé conjointement par
l’UNESCO
et l’École pratique des hautes études (EPHE)

Jeudi 13 et Vendredi 14 décembre 2001
Palais de l’UNESCO,

Salle IV (Fontenoy)

Jeudi 13 décembre 2001

09h00 Ouverture du colloque

M. Jack LANG, Ministre de l’Éducation nationale (à confirmer)

M. Ahmed JALALI, Président de la Conférence générale de l'UNESCO

M. Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO (à confirmer)  

M. Jean BaubÉrot, Président de l’École Pratique des Hautes Études (EPHE)

10h00-13h00  Voyages, textes et traductions

Depuis des millénaires, consciemment ou non, de proche en proche, les civilisations s'observent, se cherchent, s'influencent, se définissent mutuellement. Au-delà des guerres et des conquêtes, les savoirs, les légendes, les religions se transmettent, s'empruntent, se reforment sans cesse de continent en continent. Scripta manent, les écrits restent peut-être, mais ils ne restent pas en place. Les religieux et les commerçants les emportent, ils en rapportent des terres lointaines. De siècle en siècle, on va chercher les écritures sacrées ailleurs pour les traduire de retour au pays. Ces traductions donnent naissance à de nouvelles traditions, qu'elles soient religieuses ou universitaires, qui s'insèrent parfois inaperçues dans une continuité de surface. Cette tectonique des cultures et civilisations fait ici l'objet d'interventions surgies d'horizons différents, mais qui se rejoignent dans l'idée de la translation.

Président de séance : M. Jean FAVIER
Membre de l’Institut (Académie des Inscriptions et Belles-Lettres),
Président de la Commission nationale française pour l’UNESCO

M. Alain de LIBERA,
Directeur d’Études à l’EPHE, Section des Sciences religieuses

Philosophie médiévale et transferts culturels ou la Méditerranée des deux rives

M. Fumihiko SUEKI,
Professeur à l’Université de Tokyo

Nineteenth Century Europe’s Encounter with Japanese Buddhism

M. Jean-Louis BACQUÉ-GRAMMONT,
Directeur de Recherches au CNRS

Textes de l’aire turcophone d’Asie centrale
 

M. François DÉROCHE,
Directeur d’Études à l’EPHE, Section des Sciences historiques et philologiques

Le Coran et ses traductions occidentales : vestiges manuscrits de médiation

Mme Françoise AUBIN,
Directeur de Recherche au CNRS et
Mme Roberte HAMAYON,
Directeur d’Études à l’EPHE, Section des Sciences religieuses

Aventures mythiques d'Alexandre, César et Gengis Khan, de l'Europe à l'Asie et vice-versa

15h00-18h30 Rêves d’empires

Le regard porté sur les civilisations a souvent privilégié l'imaginaire au détriment du réel. Avec un bonheur inégal, mythes et idéologies ont fourni des grilles de lecture à la connaissance de l'Autre. En tant que modèle fédérateur protecteur des minorités favorisant la cohabitation de cultures et de communautés diverses, l'Empire fut longtemps perçu comme un lieu d'équilibre de forces antagonistes. Quoique ternie par d'anciennes situations de domination politique, de colonisation ou d'annexion territoriale, son image subsiste dans nos sociétés, aussi bien parmi les détenteurs d'une histoire impériale que dans les groupes dominés, sous forme d'un « rêve d'empire ». Teinté d'une utopie dont se font écho les mémoires collectives de tous les continents, ce « rêve » recoupe à la fois une perspective nostalgique visant la résurrection d'un esprit de tolérance multiculturaliste, et une réflexion critique, inspirant la recherche de nouveaux modèles politiques.

Président de séance : M. Jerzy KŁOCZOWSKI,
Représentant de la Pologne au Conseil exécutif  de l’UNESCO
et
Président du Comité mixte UNESCO-CISH

M. Jean TULARD,
Directeur d’Études à l’EPHE, Section des Sciences historiques et philologiques

Un mythe universel : Napoléon

M. Luis Filipe FERREIRA REIS THOMAZ,
Professeur à l’Université Nouvelle de Lisbonne

Royaume et légende du prêtre Jean

Mme Ségolène DEMOUGIN,
Directeur d’Études à l’EPHE, Section des Sciences historiques et philologiques

Empire(s) de Rome

M. Oleg GRABAR,
Professeur à l’Institute for Advanced Study, Princeton

Rêves d'empire dans le monde de l'Islam

M. Jean CHESNEAUX, Professeur émérite à l’Université Paris VII
La mini-insularité comme relais des systèmes impériaux modernes

 

Vendredi 14 décembre 2001

09h30-13h00 D’une civilisation à l’autre : vers de nouvelles formes d’universalisme

L’affirmation universaliste a voulu en finir avec les sociétés closes, les histoires-destin, les « vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà », pour découvrir une raison humaine commune et fonder les droits inaliénables et sacrés de chaque être humain. Belle et noble ambition si elle ne s’était pas parée de mensonges, d’hypocrisies. N’a t-on pas, longtemps, qualifié d’ « universel » un suffrage qui n’était que masculin ? N’a t-on pas revêtu du masque de l’universel bien des dominations et oppressions ? Le combat de l’universel inclut le respect des différences, comme la défense de la raison suppose l’acceptation de l’imaginaire. L’universel apparaît horizon d’une pensée plurielle, non pas pensée de la séparation mais pensée du partage : donner aux autres la grille de l’univers propre à sa culture, recevoir la part d’universel de chaque culture autre. La singularité de chaque être, de chaque langue, de chaque civilisation est richesse dans la recherche de valeurs communes à portée universelle.

Président de séance : M. Bruno NEVEU
Membre de l’Institut (Académie des Sciences morales et politiques),
Président d’honneur de l’École Pratique des Hautes Études

Maître Antoine VALÉRY,
Président du Comité des droits de l’homme et des questions éthiques de la Commission nationale française pour l’UNESCO e
 
M. Rudolf JOÓ,
Directeur de la Division des droits de l’homme, de la démocratie, de la paix et de la tolérance à l’UNESCO

La déclaration universelle des droits de l’homme, fait de civilisation

M. Abdelkebir KHATIBI,
Professeur à l’Université Mohamed V, Rabat
L’universalisme et l’invention du futur

M. François-Xavier GUERRA,
Professeur à l’Université de Paris I, Panthéon-Sorbonne

L’Euroamérique : la constitution d’un espace culturel commun

M. Christophe WONDJI,
Ancien Directeur du Département d’histoire de l’Université nationale de Côte d’Ivoire et Codirecteur de la publication UNESCO « Histoire générale de l’Afrique »

Visions africaines de l’Europe et quête d’une nouvelle solidarité mondiale

M. Jacques LE RIDER,
Directeur d’Études à l’EPHE, Section des Sciences historiques et philologiques

De la pluralité des cultures à la civilisation européenne : transferts culturels et construction des identités

M. Mounir BOUCHENAKI,
Sous-Directeur général pour la Culture, UNESCO

L’UNESCO et la diversité culturelle : état des lieux

 

15h00-18h00 Les civilisations dans le regard de l’autre?

Président-discutant : M. Doudou DIENE
Directeur de la Division du dialogue interculturel, UNESCO

Introduction :
M. Felipe FERNANDEZ-ARMESTO,
Professeur à l’Université de Londres

Recognizing Civilizations: cultural contacts in global history and the role of the ‘Stranger-Effect’

Discussion générale avec les intervenants des trois premières demi-journées, notamment sur la base des questions recueillies à la fin de chaque séance.

Langues de travail : français et anglais. Interprétation simultanée assurée.

________________________________________________________________
© UNESCO 2000 | www.unesco.org/dialogue2001
| dernière mise à jour : 07/12/01