UNESCO
English
Initiative MEB
Introduction
Historique
Objectifs
Pays
Méthode
Activités
Perspectives
Approvisionnement durable en livre
Autres publications
Contacts et liens

Introduction

Dans de très nombreux pays en développement, les livres et autres supports imprimés sont une denrée rare. L’école reste souvent le seul endroit où les enfants entrent en contact avec les mots sous leur forme écrite.


Les manuels scolaires constituent le principal outil de travail des enseignants leur permettant d'animer les disciplines étudiées en classe. L'importance des livres pour la qualité de l'éducation comme pour le niveau de réussite scolaire n’est plus à démontrer. Mais, l'objectif de l'Education pour tous suppose la création d’un environnement lettré à part entière, ce qui ne saurait être atteint uniquement en fournissant du matériel éducatif de qualité aux écoles. Pour que les gens gardent les acquis de l’alphabétisation, ils doivent disposer d'un large éventail de documents écrits et cultiver l'habitude de lecture tout au long de la vie.

Le niveau d’approvisionnement en manuels scolaires s’est détérioré au cours des années 1980 dans toute l’Afrique et dans une bonne partie de l’Amérique latine et de l’Asie, principalement à cause de la stagnation économique, de l'instabilité politique et de priorités divergentes en matière de financement des services sociaux. La situation s'est légèrement améliorée dans les années 1990, après un accroissement du nombre de projets relatifs au livre financés par les agences de développement, les Etats et les ONG. Mais la pénurie de manuels scolaires persiste encore, surtout en zones rurales. Elle risque même de s’aggraver à cause du nombre toujours croissant d’enfants à scolarisés à l’école. Même si de nombreux projets de manuels scolaires ont atteint leurs objectifs à court terme —  pallier le manque de livres dans un certain nombre d'écoles  —, ils n’ont pas visé à mettre en place les infrastructures nécessaires pour un approvisionnement durable en manuels scolaires, ni à gérer les problèmes tels que la promotion de la lecture en dehors du contexte scolaire. Combler le besoin fondamental de se doter à long terme des capacités locales d'édition, apte à répondre à la fois aux besoins du secteur éducatif et d’un environnement lettré n’a pas fait partie des priorités.

Prenant acte du fait que la question de l'approvisionnement durable en livres ne se limite pas seulement à la mise à disposition de matériels scolaires, l'UNESCO et Danida accompagnent depuis octobre 1996, dans le cadre de l'initiative pour le Matériel Educatif de Base (MEB), un programme conjoint de formation et d’assistance technique dans un certain nombre de pays en développement. Le programme a comme objectif le renforcement des infrastructures nationales du secteur du livre dans toute son intégralité en partant d’un approfondissement du dialogue et du partenariat entre les acteurs publics et privés en vue de cerner les enjeux, les lacunes et les embûches présents dans la chaîne du livre, ainsi que les moyens d'y remédier.

À long terme, dans l'optique de l'Initiative MEB, le développement d'un secteur local d’édition viable est le pivot essentiel d’une stratégie visant à l’émergence d’un environnement lettré. En effet, si les pays en développement veulent atteindre les objectifs de l’Education pour tous, il leur sera nécessaire de créer et de renforcer les capacités nationales de production et de distribution de livres à travers la mise en place d’une infrastructure et des mécanismes stimulant ce développement.

 


Historique Haut