Introduction

La Journée mondiale des enseignants a été inaugurée par le Directeur général de l'UNESCO, Federico Mayor, lors de la Conférence internationale sur l'éducation à Genève en 1993. L'Organisation a choisi le 5 octobre qui rappelle qu'à cette date en 1966 la Conférence intergouvernementale spéciale, organisée conjointement par l'UNESCO et l'Organisation internationale du Travail (OIT), a adopté la Recommandation concernant le statut des enseignants, qui est toujours en vigueur.

La Journée mondiale des enseignants fut proclamée afin de reconnaître la contribution que les 50 millions enseignants de par le monde apportent à la société. Certes, au moment de définir leur politique en matière d'enseignement, les gouvernements ont tendance à les oublier. Mais sans leur coopération, il ne peut y avoir ni développement durable, ni cohésion sociale, ni paix.

Malheureusement, nombre d'enseignants vivent en-deçà du seuil de pauvreté de par le monde ; il n'est pas rare que les enseignants ne perçoivent aucun salaire pendant plusieurs mois, parfois même pendant plus d'un an.La Journée mondiale des enseignants rappelle donc aux gouvernements et au public le rôle des enseignants, et l'impératif d'améliorer leur statut et conditions de travail. Elle représente surtout une occasion de leur rendre hommage et de reconnaître leur rôle qui est de préparer la jeunesse à un monde en perpétuel changement.

Plus de 100 pays célèbrent la Journée mondiale des enseignants, nombre qui ne cesse d'augmenter au fil des années. Chaque pays décide de la forme qui convient pour marquer cette date. Parmi les activités les plus courantes on peut citer : émissions de télévision et de radio, séminaires, tables-rondes, campagnes de sensibilisation et débats. Le Directeur général de l'UNESCO envoie un message en plusieurs langues. Cette année le message est signé conjointement par l'OIT, l’UNICEF, et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Bien que la Journée mondiale des enseignants soit de plus en plus célébrée, beaucoup reste à faire de la part des médias et de la société civile pour la faire connaître. Tous ceux qui liront ce message sont invités à multiplier leurs initiatives afin de soutenir les enseignants de manière toujours plus concrète.