Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture  
 
 
  Journée internationale de l'alphabétisation - 8 septembre 2000  
 

  Message du Directeur général
  Célébration du 8 septembre
  Prix d'alphabétisation 2000
  Bref historique
  Regards sur l'alphabétisation
  Témoignage
  Galerie de photos
  Bibliographie mondiale
  Contact
  English

 

Message du Directeur général de l'UNESCO à l’occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation

 

En ce 8 septembre 2000, le monde entier célèbre, pour la trentième année consécutive, la Journée internationale de l’alphabétisation. A l’aube de ce nouveau siècle, quel bilan pouvons-nous tirer de plusieurs décennies de mobilisation en faveur de l’alphabétisation ?

Le Forum mondial sur l’éducation, qui s’est tenu à Dakar en avril dernier, avait en partie pour objectif d’établir ce bilan. La plus large évaluation jamais réalisée dans le domaine de l’éducation de base a permis de constater que, si des progrès notables ont été réalisés dans certains pays, l’analphabétisme reste une réalité au XXIe siècle, et ce aussi bien dans les pays en développement que dans les pays développés, malgré la généralisation de la scolarisation primaire.

Des centaines de millions d’individus — et tout particulièrement de femmes — n’ont pas accès à ce droit fondamental qu’est le droit à l’éducation. Nombreux sont également ceux qui, du fait de la dégradation de leur statut économique et social, perdent jusqu’à la maîtrise des notions de base qu’ils avaient acquises et se trouvent confrontés à un illettrisme de retour.

La pauvreté et l’exclusion en sont les causes principales. Elles nous rappellent que le développement économique n’assure pas nécessairement le développement social.

Le combat de l’UNESCO est en premier lieu celui de l’éducation pour tous. L’éducation est un bien fragile et encore trop inégalement distribué. L’alphabétisation en est la porte d’accès principale. Celle-ci, pour être utile, fonctionnelle, doit être en relation directe avec l’amélioration de la condition de ceux auxquels elle s’adresse.

La Décennie que les Nations Unies proposent de consacrer à l’alphabétisation témoigne que la lutte est encore longue pour que cette porte soit ouverte à tous. Nos efforts dans le domaine de l’alphabétisation ne sont donc pas terminés, et ne le seront sans doute jamais, car, pour demeurer un outil efficace, il doit être entretenu tout au long de la vie.

L’UNESCO place l’alphabétisation en tête de ses priorités. Seule la mobilisation de la communauté internationale dans son ensemble permettra d’y faire face. Je tiens à rendre hommage, en ce jour particulier, à toutes celles et à tous ceux qui se consacrent chaque jour, souvent bénévolement et dans des conditions particulièrement difficiles, à ce combat noble et généreux. L’UNESCO est et restera toujours à leurs côtés.

 

Koïchiro Matsuura

 

 
 
 

Cette année, l’affiche de la Journée internationale de l’alphabétisation a utilisé le célèbre signe @, symbole de l’interconnexion croissante du XXIe siècle.

Cependant, sans l’alphabétisation, la technologie qui relie les hommes laissera derrière elle des millions d’analphabètes du monde entier.

C’est par l’alphabétisation de base et la technologie que les gens se connectent au vaste univers de la connaissance humaine, représenté ici par un ciel de symboles alphabétiques et mathématiques.

 

 
          Mise à jour 8 septembre 2000