Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture  
 
 
  Journée internationale de l'alphabétisation - 8 septembre 2000  
 

  Message du Directeur général
  Célébration du 8 septembre
  Prix d'alphabétisation 2000
  Bref historique
  Regards sur l'alphabétisation
  Témoignage
  Galerie de photos
  Bibliographie mondiale
  Contact
  English

 

 

Les Prix internationaux d'alphabétisation >>>>>>>>  2000

 

Prix Association internationale pour la lecture

Prix Noma

Prix d'alphabétisation Roi Séjong

Prix international d'alphabétisation Malcolm Adiseshiah

Réuni du 24 au 28 juillet 2000 au Siège de l'UNESCO à Paris, LE JURY, désigné par le Directeur général pour décerner les prix d'alphabétisation Association internationale pour la lecture, Noma, Roi Séjong et prix international Malcolm Adiseshiah à des institutions, des organisations ou des personnes qui se sont distinguées en luttant contre l'analphabétisme de manière particulièrement méritoire et efficace,

Rappelant que le prix Association internationale pour la lecture, le prix Noma, les prix Roi Séjong et le prix international d'alphabétisation Malcolm Adiseshiah ont été institués respectivement en 1979, 1980, 1989 et 1998, grâce à la générosité de l'Association internationale pour la lecture, du regretté Shoichi Noma (Japon), de la République de Corée et de l'Inde,

Reconnaissant que l'alphabétisation est une tâche exigeante qui ne pourra être accomplie qu'à condition que soient suscités parmi les Etats membres la volonté et l'engagement politiques nécessaires, que soit acquise la participation active d'organisations intergouvernementales et non gouvernementales, notamment de celles qui oeuvrent sur le terrain, et que soit créé un vaste mouvement de solidarité internationale,

Ayant examiné 24 candidatures présentées par des gouvernements et se conformant aux stipulations et aux critères du règlement général des prix destinés à récompenser des travaux méritoires en matière d'alphabétisation, a décidé à l'unanimité de décerner :

Le prix Association internationale pour la lecture

à l'Organisation pour l'alphabétisation des adultes au Zimbabwe (ALOZ), ZIMBABWE ; pour avoir

1. appelé un grand nombre de personnes et d'organismes à œuvrer bénévolement à la satisfaction des besoins d'apprentissage fonctionnel d'adultes analphabètes et semi-alphabètes, en particulier de ceux qui vivent dans les zones d'exploitation rurale et d'agriculture commerciale du Zimbabwe ;

2. relié l'alphabétisation fonctionnelle aux activités productives et rémunératrices et à diverses questions importantes pour la vie quotidienne des apprenants, comme la sensibilisation au sida et les soins à domicile pour les patients atteints de cette maladie, l'environnement, les droits de l'homme, les mauvais traitements infligés aux enfants, les questions liées aux rapports entre les sexes et la Constitution ;

3. fait en sorte que tout le processus d'alphabétisation se déroule dans les langues locales, par exemple en mettant au point des matériels de lecture dans les diverses langues locales et en anglais pour l'alphabétisation et la postalphabétisation, et en évaluant les progrès des apprenants par des tests d'alphabétisme conçus dans la langue locale de ceux-ci et en anglais ;

4. créé un mécanisme bien piloté de contrôle continu et de suivi ;

5. cherché à recruter des moniteurs d'alphabétisation venant des groupes cibles et à leur assurer une formation permanente et des services d'orientation ;

6. cherché à faire participer sur le terrain des fonctionnaires et des experts de l'éducation à des activités visant à former à la gestion de projets les groupes de population cibles.

Le prix Noma

au Bureau d'éducation non formelle : Système de certification et d'équivalence des PHILIPPINES ; pour avoir

1. offert, parallèlement à l'instruction traditionnelle, un système d'enseignement extrascolaire novateur dont la conception et la mise au point se sont inscrites dans un processus de collaboration s'étendant sur de nombreuses années ;

2. obtenu une reconnaissance officielle et un appui politique au plus haut niveau de la nation ;

3. ciblé, à l'échelle de la nation, des jeunes et des adultes qui n'ont pas été scolarisés, en s'attachant tout particulièrement aux communautés les plus démunies et les plus difficiles à atteindre, actuellement insuffisamment desservies par les services publics ;

4. fait appel à un système d'appui à l'apprentissage, caractérisé par la souplesse de l'accès au programme et comprenant des plans d'apprentissage individuels, des formules d'étude adaptées au rythme de chacun, des cercles d'étude, des répétitions en tête-à-tête, des conseils d'orientation, l'utilisation de matériels pédagogiques non imprimés, des activités d'auto-évaluation, des évaluations par test avant et après le programme ;

5. créé un système d'évaluation et de contrôle continu qui comprend la phase d'évaluation initiale, la définition d'indicateurs clairs de l'alphabétisation fonctionnelle, la supervision des inscriptions aux tests, de la gestion de ceux-ci, du dépouillement et du traitement des résultats des tests ;

6. reconnu l'importance de l'alphabétisation dans les plans de développement nationaux en promettant son concours en contrepartie des prêts accordés par la Banque asiatique de développement (BAD).

Les prix d'alphabétisation Roi Séjong

au programme sur l'"Education des jeunes" de l'IRAK ; pour avoir

1. poursuivi l'objectif de l'éducation pour tous, et en particulier de l'alphabétisation des adultes, en dépit des difficultés passées et présentes découlant de la situation de conflit ;

2. axé son action sur les apprenants du groupe d'âge 10-14 ans, qui est actuellement insuffisamment desservi par le système scolaire traditionnel ;

3. développé ses relations avec la communauté internationale pour la conception et la mise en œuvre des programmes d'alphabétisation ;

4. adopté des structures qui permettent aux apprenants de passer à des stades plus poussés de l'enseignement.

et à la Direction de l'alphabétisation et de l'éducation de base du SENEGAL ; pour avoir

1. reconnu l'importance des six langues nationales dans l'acquisition des connaissances pour les groupes ethniques minoritaires dans tout le pays et travaillé avec des organismes du secteur public, des planificateurs de l'éducation et des moniteurs d'alphabétisation en vue de les sensibiliser à cette importance des langues nationales dans le cadre du processus éducatif ;

2. déployé des efforts pour transcrire les six langues nationales du Sénégal et mettre au point les matériels d'enseignement et d'apprentissage suivants : guides pratiques d'orthographe, guides pédagogiques à l'intention des instructeurs, abécédaires et matériels de postalphabétisation ;

3. adopté officiellement le concept du faire faire, au titre duquel le gouvernement établit des contrats entre les dispensateurs d'éducation du secteur public et du secteur privé pour assurer la prestation de services éducatifs à l'échelon local ;

4. associé des citoyens exerçant de multiples activités économiques et productives dans le pays, notamment des agriculteurs, des pêcheurs et des entrepreneurs du secteur économique informel, à des programmes d'alphabétisation en favorisant les partenariats avec la société civile.

Le prix international d'alphabétisation Malcolm Adiseshiah

au Projet d'alphabétisation bilingue quechua-espagnol sur la santé génésique
(axé sur les questions liées aux rapports entre les sexes et entre les cultures), BOLIVIE ;
pour avoir

1. mis au point un programme bilingue quechua-espagnol bien conçu qui reconnaît la valeur et l'importance de la culture quechua dans différentes régions de la Bolivie ;

2. saisi que la participation des hommes aux cours d'alphabétisation est impérative pour faire prendre conscience à toute la communauté des problèmes sociaux et culturels auxquels se heurte la culture quechua et pour vaincre la résistance culturelle à la participation des femmes ;

3. employé des méthodes simples qui associent tous les membres de la communauté de langue quechua à l'analyse des problèmes et à la recherche de solutions et qui combinent l'alphabétisation à des questions importantes pour eux, comme la santé génésique et l'hygiène ;

4. abaissé les niveaux de pauvreté en rapprochant les contenus de l'apprentissage du style de vie productive des apprenants ;

5. obtenu en peu de temps des taux de rétention élevés ;

6. mis au point de très nombreux matériels d'enseignement et d'apprentissage, forts divers, pour les diffuser dans les centres d'alphabétisation ;

7. utilisé des moyens multiples, tels que CD-Rom, programmes de radio et festivals culturels pour mobiliser les groupes cibles ;

8. cerné les carences structurelles, en particulier dans les mécanismes d'évaluation et de contrôle continu, et entrepris de revoir les stratégies actuelles d'exécution des programmes pour en améliorer la qualité ;

9. travaillé avec de multiples partenaires, notamment différents ministères, des organisations non gouvernementales et des organismes des Nations Unies, ainsi que des partenaires du développement.

LE JURY, conscient de la nécessité de récompenser, de faire connaître et d'encourager les nombreuses personnes et les maints projets et activités qui, dans le domaine de l'alphabétisation, peuvent constituer une source d'émulation et d'inspiration, a en outre décidé à l'unanimité de décerner des mentions d'honneur

du prix Association internationale pour la lecture,
du prix Noma,
des prix d'alphabétisation Roi Séjong et
du prix international d'alphabétisation Malcolm Adiseshiah

aux institutions et organisations suivantes :

Prix Association internationale pour la lecture

au Programme d'alphabétisation et d'éducation de base des adultes au Nicaragua (PAEBANIC), NICARAGUA, pour avoir (1) perçu les liens entre la pauvreté et l'analphabétisme et entre l'exclusion du système scolaire formel et ces deux phénomènes ; (2) intégré l'éducation de base et l'alphabétisation des adultes dans la stratégie nationale de réduction de la pauvreté ; (3) fixé des objectifs clairement définis pour le groupe cible des 15-24 ans sur une période déterminée et adopté une démarche pédagogique participative qui envisage les apprenants en cours d'alphabétisation comme des acteurs essentiels de leur propre épanouissement ; (4) atteint un grand nombre d'apprenants, dont plus de la moitié est constituée de femmes ; (5) demandé à la société civile d'apporter son appui et de participer pour que l'intégralité du capital humain du pays se trouve mobilisée ; (6) veillé sans relâche à faire une place aux nouvelles méthodes pédagogiques d'un grand nombre d'acteurs de l'éducation dans sa conception et son exécution ; et (7) et cherché à obtenir l'appui et l'aide de partenaires internationaux dans le processus en cours de hausse des taux d'alphabétisation dans tout le pays.

Prix Noma

au Projet d'éducation des jeunes travailleuses non scolarisées des zones rurales, REPUBLIQUE ISLAMIQUE D'IRAN, pour avoir (1) encouragé les filles qui n'ont pas été scolarisées à s'inscrire aux cours d'alphabétisation dans un pays où la résistance culturelle à l'éducation des filles et des femmes est héritée du passé ; (2) créé un système de prestation de services qui fait de l'enseignant un animateur et des jeunes filles des participantes actives ; (3) mis au point des matériels d'alphabétisation se rattachant directement aux compétences pratiques des apprenantes de façon à contribuer à l'amélioration de leurs conditions de vie ; (4) respecté les obligations professionnelles et domestiques des participantes grâce à l'horaire flexible des cours d'alphabétisation ; et (5) associé les apprenantes à la gestion du programme.

Prix d'alphabétisation Roi Séjong

au Programme alphabétisation solidaire du BRESIL, pour avoir (1) mis au point une méthodologie qui permet de toucher une très importante population dans toute l'étendue des régions cibles ; (2) recruté des moniteurs d'alphabétisation issus des communautés locales ; (3) cherché à assurer la continuité et la durabilité de l'exécution du programme en demandant des fonds aux entreprises du secteur privé et aux communautés elles-mêmes ; (4) travaillé avec des universités pour favoriser le processus en cours d'élaboration de méthodes pédagogiques, la formation de moniteurs d'alphabétisation et l'entretien de contacts avec les groupes d'apprenants ; (5) obtenu en peu de temps des résultats quantitatifs spectaculaires, notamment une baisse des taux d'abandon scolaire ; et (6) mis en place une infrastructure parallèle pour dispenser une éducation aux jeunes et aux adultes qui tienne compte des insuffisances du système scolaire formel actuel.

et

à la Literacy Aotearoa Inc. de NOUVELLE-ZELANDE, pour avoir (1) mis au point un programme d'alphabétisation à l'échelle de la nation fondé sur les principes d'égalité et de justice envers les peuples maoris ; (2) fait en sorte que les services d'alphabétisation mettent en relief et défendent les savoirs et les valeurs culturelles maoris ; (3) corrigé les disparités socio-économiques entre les Maoris et le reste de la population en abordant directement les problèmes de bi et de multiculturalisme et en alignant le contenu du programme sur les objectifs d'apprentissage et les situations de vie de l'apprenant ; (4) créé un milieu d'apprentissage favorable en adoptant une démarche de style whanua (famille) qui s'appuie sur la culture traditionnelle maori ; (5) inséré les représentants de la communauté maori dans les structures de prise de décision ; (5) défini un processus d'évaluation qui comprend un dialogue quotidien entre les apprenants et leurs répétiteurs, des réunions en tête-à-tête et des entretiens individuels avec des chercheurs ; et (7) créé un site Web bilingue maori-anglais.

Prix international d'alphabétisation Malcolm Adiseshiah

au Bureau d'éducation du comté de Shizong, province du Yunnan, REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE, pour avoir (1) pris conscience des synergies et des liens fondamentaux entre l'enseignement primaire pour tous et l'alphabétisation des adultes et cherché à jeter des ponts entre eux ; (2) mis en lumière les mesures gouvernementales constructives prises en faveur de l'intégration sociale, économique et éducative des minorités ethniques, en particulier de celles vivant dans des villages éloignés ; (3) dispensé des cours d'alphabétisation fonctionnelle aux groupes cibles dans leurs propres langues et mobilisé à cette fin des jeunes gens instruits ; (4) pris conscience des besoins et des contributions des femmes en matière d'alphabétisation ; et (5) relié l'alphabétisation, la culture, la science et la technologie à la dynamique productive de l'économie locale.

Compte tenu des résultats du Forum mondial sur l'éducation qui s'est tenu à Dakar en avril 2000 et où une importance particulière a été accordée à la qualité de l'apprentissage et à l'égalité des chances d'accès à l'éducation, LE JURY tient à rendre spécialement hommage à ceux qui travaillent infatigablement au sein de groupes et de communautés et aux côtés de jeunes, de femmes, de jeunes filles et d'enfants défavorisés. En particulier, LE JURY se félicite d'observer l'importance croissante de la place faite chez les personnels d'alphabétisation aux démarches multiculturelles et multilingues.

LE JURY tient aussi à rendre hommage aux hommes et aux femmes innombrables qui, jour après jour, dans le monde entier, souvent de façon anonyme et dans des conditions difficiles, servent avec persévérance et dévouement la cause de l'alphabétisation. Enfin, mais ce n'est pas là le moins important, LE JURY souhaite appeler l'attention sur la contribution des institutions et organisations non gouvernementales donatrices, qui ont prêté un concours humain, financier et matériel à la réalisation de l'objectif de l'alphabétisation pour tous.

Membres du JURY :

Mme Martha M. MVUNGI, présidente
M. Ran-soo KIM
M. Habib MOBARAK
Mme Géraldine NOVELO
M. Thomas G. STICHT
PRIX INTERNATIONAUX D'ALPHABETISATION 2000
LAUREATS (5)

 

 
 
 

"L'alphabétisation. Sans elle ... les mots ne veulent rien dire ."