L'évaluation de l'éducation pour tous à l'an 2000 : Rapport des pays Page d'accueil du forum mondial sur l'éducation
   Gabon
Sommaire du rapport Page d'accueil des rapports des pays Rapports des pays en ordre alphabetique Rapports des pays par régions



Page précédent



TROISIEME PARTIE : Perspectives.

12.1.1 Introduction.

Dès 1961, le Gouvernement de la jeune République gabonaise met en place une politique de scolarisation à 100%. Cette politique sera renforcée par les dispositions de la loi 16/66 du 09 Août 1966 portant organisation générale de l'enseignement dans la République gabonaise.

Eu égard aux insuffisances du rendement du système éducatif constatées lors des Etats Généraux de l’Éducation et de la Formation tenus en 1983, et le Plan d'urgence sur l’Éducation Nationale adopté par le Conseil des Ministres du 04 Août 1999, nous nous sommes posés la question : "Faut-il apprendre pour apprendre ou apprendre pour le développement ?".

Devant une telle interrogation il est impérieux de bâtir de nouvelles perspectives.

12.1.2 L'objectif de la Nouvelle Politique Educative (N.P.E)

Nous proposons l'idée d'une Nouvelle Politique Educative (N.P.E) qui intégrera en son sein le Pré-Primaire, le Primaire, le Secondaire, le Technique , le Professionnel et l'Apprentissage.

Ainsi, la réalisation de la carte scolaire à l'ordre du jour, l'innovation des programmes pédagogiques, la valorisation de la fonction d'éducation et la dignité de l'enseignant doivent être la clef de voûte de le Nouvelle Politique de l’Éducation.

On établira des passerelles entre l'enseignement général la formation professionnelle et l'apprentissage à tous les niveaux.

La nouvelle politique éducative a donc pour objectif "d'apprendre pour le développement". Cette nouvelle approche préconise la familiarisation de l'apprenant avec un cadre de référence en rapport avec la discipline ou la matière enseignée. Autrement, il s'agit ici d'une éducation programmée pour la développement. Ce système aboutit à une dynamique d'apprentissage fondée sur la trilogie : : apprenant - apprentissage - application ou trilogie des " 3 A ".

En conséquence, l'Etat et les partenaires sociaux de l'éducation (à commencer par les parents d'élèves) doivent tout faire pour mettre en œuvre des mesures et initiatives d'accompagnement, en vue d'une gestion responsable pour la promotion du développement. Car un pays qui n'investit pas dans l'éducation, la formation et l'apprentissage est un pays qui s'appauvrit.

12.1.3 La sélection de quelques exemples

12.1.3.1 Création d'un Réseau National d'Information et d'Education par Internet.

Objectif : Mettre en relation les services provinciaux et être en relation avec les différents pays en facilitant la circulation de l'information, l'échange des données, l'accès aux bibliothèques et autres Centres de Documentation d'Information (CDI).

Les enseignants et apprenants internautes pourront accéder aux bases de données éducatives nationales et internationales. Par exemple, les élèves du Lycée d'Etat de Koulamoutou pourront traiter le même sujet que ceux du Lycée d'Application ou d'ailleurs, s'ils le désirent. L'Institut Pédagogique National (IPN) peut, par ce canal, contrôler le suivi des programmes et le niveau des apprenants de certains établissements à travers un devoir ponctuel.

Ainsi, pourrait-on arriver à une évaluation rapide des apprenants et à un contrôle approprié du suivi des programmes des enseignements par les enseignants.

Il va sans dire qu'à travers ce nouvel outil informatique, le Ministre et ses collaborateurs pourront mieux gérer le système éducatif dans son ensemble.

12.1.3.2 Centre National de Formation Permanente et de Télé-enseignement.

Il est indispensable, dans le cadre de la Nouvelle Politique Educative, de mettre en place un Centre National de Formation Permanente, de Télé-enseignement et d'Enseignement par Correspondance pour tous ceux qui voudraient continuer d'apprendre afin d'accéder aux connaissances du moment, et de mieux se préparer aux examens et concours. Dans cet ordre d'idée, une chaîne de radio - télévision doit être créée.

12.1.3.3 Centre d'Apprentissage à la Carte.

La carte scolaire devrait tenir compte des réalités socio-économiques pour l'élaboration des programmes de formation au sein desdits centres.

Exemples

L'insertion sur le marché du travail des citoyens aptes à se prendre en charge et se rendre utile après une formation courte (6 à 18 mois). Ce qui entraîne la compétitivité des intelligences, donc la revalorisation du meilleur produit à moindre coût.

12.1.3.4 Education Civique.

Pour mieux inculquer aux apprenants le rôle, la fonction et le respect de nos institutions républicaines, la leçon d'Education Civique devra être aussi pratique que possible.

Exemple : Coordonner la levée de drapeau avec l'exécution de l'hymne national chaque matin. C'est à ce prix émergera le nouveau citoyen gabonais.

12.1.3.5 Education populaire et culture nationale.

Implication des élèves des CM dans la prévention sanitaire, l'agriculture, l'élevage, l'écologie et l'environnement.

Revalorisation de la fonction des sages à travers des communications thématiques dans le cadre de la sauvegarde de la tradition orale et dans la perspective de l'enseignement de nos nationales. L'animation et l'organisation des thèmes se feront sous la responsabilité de l'enseignant.

Dans ce domaine l'objectif est de donner à chaque apprenant sa place dans la société par son implication active dans l'éducation populaire et la sauvegarde de nos cultures nationales. Les écoles, les collègues, les lycées et les centres d'apprentissage orienteront leur action socio-éducative dans ce sens.

Une meilleure approche de ces idées pourrait se faire à travers des colloques et des séminaires.

Tout en reconnaissant la contribution des autres Départements Ministériels dans la mise en place et l'application des nouvelles politiques éducatives, le Ministère de l’Éducation Nationale reste cependant, le Ministère de base de l'intelligence nationale.

En effet, la bataille du IIIème millénaire sera celle de l'intelligence des Nations. Aussi, tout ce qui est création de conscience doit revenir à l’Éducation Nationale.

12.2 BILAN DE L'ETUDE DU SUIVI SCOLAIRE DE L'ENFANT PAR LE PARENT.

Ladite étude, comme beaucoup d'autres, se résume en une brochure de conseils proposées à l'attention de la jeunes fille par l'Association des Femmes Educatrices du Gabon (AFEG). L'absence de publicité faite autour de cette brochure n'a pas permis aux parents de se la procurer. Ce qui a pour conséquence de réduire l'audience indispensable à une telle initiative. Il est donc souhaitable que les institutions chargées de l'éducation et de la formation fassent la promotion de ladite brochure à travers des méthodes appropriées.

                                                                                                                               FIN


Page précédent