L'évaluation de l'éducation pour tous à l'an 2000 : Rapport des pays Page d'accueil du forum mondial sur l'éducation
   Sao Tomé et Principe
Sommaire du rapport Page d'accueil des rapports des pays Rapports des pays en ordre alphabetique Rapports des pays par régions



Page suivant



I Partie: Descriptive Section

PREMIERE PARTIE :CONTEXTE ET FONDEMENTS DE L’EVALUATION EPT

Introduction

Le présent rapport vient couronner la détermination de Sao Tomé et Principe à participer au processus mondial du bilan de l'Éducation Pour Tous (EPT). Petit pays avec un taux élevé d'analphabétisme au moment de son indépendance en 1975, Sao Tomé a beaucoup investi dans l'Éducation. La pyramide des âges révèle l'existence d'une population très jeune avec 43% ayant moins de vingt ans. Le taux moyen de croissance de la population est de 2%.

Dans un contexte de profonds bouleversements sociaux, économiques et politiques, l'éducation a été appelé à remplir un rôle déterminant en rapport avec les impératifs de développement. Les gouvernements successifs se sont préoccupé d’investir fortement dans l'éducation en favorisant la démocratisation de l'enseignement à travers l'élargissement du réseau scolaire, la formation de professeurs ainsi qu’à travers l’utilisation rentable et adéquate des espaces disponibles à des fins éducatives (surtout dans les zones rurales) et l'adaptation des programmes l'enseignement aux nouvelles réalités, mettant l'accent dans leurs actions sur le combat contre l'analphabétisme.

1. Objectifs et buts de l’EPT

Après la conférence Mondiale de Jomtien, les autorités nationales ont défini les finalités et les objectifs en conformité avec six aspects clés du cadre d’action pour répondre aux besoins éducatifs fondamentaux.

Dans ce cadre il a été crée une commission dont le rôle était le suivi de Jomtien ainsi que l'élaboration d'un Plan d'Action National pour la concrétisation de l'EPT et la sensibilisation sur cette question.

Objectifs généraux

Objectifs Spécifiques

2.  Stratégies et / ou plan d’action EPT

      N'ayant pas été l'objet d'un programme spécifique, la mise en œuvre de l'EPT devait se faire dans le cadre des plusieurs projets de développement du système éducatif.

      Depuis 1990 avec l'entrée en vigueur d'une nouvelle Constitution Politique qui permet la démocratisation de la société et qui consacre la démocratie et l'Etat de droit s'instaure une nouvelle dynamique propice non seulement au droit à l'Éducation mais encore au droit de contribuer au développement de l'éducation.

      Comme corollaire, dix années plus tard, le niveau d'alphabétisation d'adultes devrait atteindre 60% alors que la fréquentation scolaire primaire devrait connaître un accroissement dans l'ordre des 60%.

      Dans ce contexte, les compromis de Jomtien ont été utilisés comme tremplin pour donner un nouvel élan à la mise en œuvre de projets éducatifs en vue d’assurer les objectifs de l'EPT.

3. Prise de décision et gestion de l’EPT

      Si d'un coté la levée des obstacles qui alors bloquaient le système éducatif s'imposait, d'un autre côté il y avait nécessité d'élaborer des projets pour y intégrer les aspects relatifs à la promotion de l'EPT. Il revenait alors à la Commission Nationale EPT d'élaborer ces projets et de faire prendre les décisions appropriées au gouvernement.

      Cependant des conditionnalités d'ordre politique et social ont influencé l'operationnalité de la Commission rendant difficile une approche coordonné de l'EPT eu égard à la dispersion des divers acteurs impliqués et à l'attitude générale de la communauté, notamment de la classe dirigeante vis à vis de l'éducation.

4. Principaux événements et actions en faveur de l’EPT depuis 1990

. Plusieurs actions de formation dans le domaine de l'Éducation Préscolaire ont été développées au profit des éducateurs et des encadreuses traditionnelles.

Des cours de formation de professeurs à plusieurs niveaux ont été réalisés :

. Augmentation considérable des activités des centres de formation pour l'éducation des adultes et de formation technique et professionnelle.

. Création en 1996 d’une commission qui a élaboré une étude sur la situation de l'alphabétisation et de l'éducation des adultes, ce qui a conduit à la réouverture de l'enseignement permanent pour les adultes.

. L'approbation de la Loi d'orientation de l’enseignement privé et coopératif en 1993 a permis l'apparition de nombreuses initiatives à caractère privé au niveau de l'enseignement.

La démocratisation de la société a permis l'émergence de plusieurs ONGs nationales qui s'occupent de l'Éducation Non-Formelle notamment des filles et des enfants de la rue et l'installation dans le pays des OINGs qui sont également intervenues dans l'éducation.

Plusieurs actions ont été promues avec pour objectif la réalisation et l'élargissement du débat sur des questions ayant trait à l'Education Pour Tous.

Dans ce sens, on peut souligner la tenue du Forum National de l'Éducation qui, réalisé en 1976, aura servi de bases pour la formulation d'un document de politique éducative et de stratégie sectorielle.

De la même manière on a procédé à un large débat politique au cours duquel, au-delà des questions d'idéologie politico-institutionnelle et socio-économique, l'EPT a mérité une attention particulière et considérée comme priorité du développement.

5. Coopération dans le cadre l’EPT

      Dans les années 90 la coopération a marqué profondément le développement du système éducatif santoméen. On assiste en effet à la mise en œuvre d'une série de mesures tant au niveau de la réhabilitation et modernisation des infrastructures éducatives comme du renforcement de la capacité institutionnelle, à travers de la formation de ressources humaines et de la mise à disposition d'une gamme de moyens matériels d'enseignement à tous les niveaux.

      Malgré la crise économique et financière qui ravage le pays et qui résulte de la dégradation des termes de l’échange sur le marché international, malgré les diverses contraintes auxquelles se trouve confronté le système éducatif pour la réalisation de l'universalisation de l'enseignement de base, Sao Tomé et Principe a fait des efforts pour continuer à assurer l'accès et le maintien des enfants à l'école pendent les quatre premières années.

6. Investissement dans l’EPT depuis 1990

6.1. Investissement dans le cadre du Plan National de Développement.

6.1.1. Infrastructures.

En vue d'assurer l'expansion de l'enseignement de base a Sao Tomé et Principe, le Ministère de l'Education a mené un vaste programme de réhabilitation et d’expansion du système éducatif à travers de la construction de nouvelles salles de classes. La capacité d'accueil a été augmentée ; ce qui a permis de rendre moins pesante la pression de la demande éducative. Dans ce contexte on peur souligner l'importance de la contribution des partenaires traditionnels et autres à travers de crédits et d'appuis directs :

6.1.2. Amélioration du Système de Formation de Formateurs et professeurs.

De nombreuses activités de formation ont été développées destinées aux professeurs en exercice ainsi qu'aux formateurs dont l'objectif est de les familiariser avec les nouveaux programmes de l'enseignement.

Dans le cadre des nombreux projets financés avec des crédits et appuis directs de nos partenaires, il est intéressant de faire mention des interventions suivantes :

Avec le soutien de l'UNICEF, on a réalisé :

Avec l'appui du PAM, on a assuré l'amélioration du régime alimentaire des élèves de l'enseignement de base.


Sommaire Page suivant