Cadre d'action - Participants - Organisateurs
Conférence en ligne - Consultation ONG
Dernières info - Suivi du Forum de Dakar
La vision des partenaires - La voix du terrain
L'évaluation de l'EFA à l'an 2000 - Les résultats
Les conférences régionales - Evaluation
Communiqués de presse - Dossier de presse
Coin photo - Contacts média
Les conférences... > Afrique subsaharienne > Conférence EFA
 Afrique Sub-Saharienne
  Conference EFA
Réunions NGO
Cadre d'action régional
  

Cameroun

Cap Vert
Ethiopie
Gabon
Côte d'Ivoire 1
Côte d'Ivoire 2
Kenya
Niger
Rwanda
Ouganda

Tanzanie

 Asie & Le Pacifique
Cadre d'action régional
 Etats Arabes
Cadre d'action régional
 Pays E-9
Cadre d'action régional
 Europe & Amer. du Nord
  Programme
Communiqués de Presse
Dossier de Presse
Cadre d'action régional
 Les Amériques
Cadre d'action régional
 
Conférence de l'Afrique Subsaharienne
sur le Bilan de l'EPT à l'An 2000
 
Introduction
 
  Le Bilan de l'EPT à l'an 2000 est une initiative d'envergure mondiale qui vise à permettre aux pays participants (i) de dresser un tableau complet des progrès qu'ils ont réalisés en direction de leurs propres objectifs de scolarisation universelle depuis la Conférence mondiale sur l'éducation pour tous (Jomtien, 1990), (i) d'identifier des priorités et des stratégies prometteuses dans le but de surmonter les obstacles et d'accélérer les progrès, et (iii) de réviser leurs plans d'action nationaux en conséquence. Ce processus d'évaluation, qui devrait bénéficier aux responsables politiques, aux planificateurs et aux maîtres d'oeuvre, fournit une excellente occasion de recentrer, une fois encore, l'attention sur l'éducation de base et de ranimer les efforts engagés pour répondre aux besoins éducatifs fondamentaux.
 
  Cet exercice implique un certain nombre d'activités à différents niveaux. Au niveau national, l'accent est mis sur la facilitation d'un débat national sur les politiques et stratégies nouvelles pour le siècle prochain. Pour stimuler ce dialogue national, des rapports par pays sont élaborés pour faire le point sur les expériences passées et identifier les orientations pour le siècle à venir. Sur la base de chacun de ces rapports, un rapport de synthèse régional sera établi au niveau régional pour identifier les tendances et questions régionales. Celles-ci seront présentées et discutées aux conférences régionales en vue de fixer de nouveaux objectifs et de formuler des stratégies de collaboration dans les domaines prioritaires et de préparer un message régional qui sera présenté au sommet mondial.
 
  Dans cette présentation nous aborderons principalement la programmation et l'organisation de la Conférence de l'Afrique subsaharienne sur l'éducation pour tous, qui se déroulera conjointement avec la Réunion biennale de l'ADEA. Cette description se base sur les discussions qui ont eu lieu à Nyanga (Zimbabwe, 31 mai - 10 juin 1999) entre les coordinateurs nationaux de l'Afrique anglophone réunis pour discuter de la préparation des rapports nationaux. Le présent document a été approuvé par les participants à une réunion analogue tenue à Abidjan (Côte d'Ivoire) du 14 au 24 juin 1999 pour les pays francophones, lusophones et hispanophones.
 
Buts et objectifs
 
  L'objectif général de la Conférence de l'Afrique subsaharienne est de montrer la voie à suivre pour l'Afrique au 21e siècle eu égard à la fourniture d'opportunités éducatives pour tous, par le biais d'une réflexion sur les progrès accomplis en Afrique dans le domaine de l'EPT depuis la conférence de Jomtien (1990).
 
  La Conférence africaine doit se concevoir comme l'amorce d'une phase nouvelle dans le mouvement de l'EPT plutôt que la fin de la décennie Jomtien. Priorité sera accordée à l'élaboration d'optiques et de partenariats nouveaux dans le contexte africain.
 
  Les objectifs spécifiques de la Conférence sont les suivants :
   
évaluer l'impact réalisé dans les domaines de la planification, de la formulation des politiques et de la mise en oeuvre sur le plan des objectifs nationaux de l'EPT énoncés au cours de la décennie Jomtien (identification du contexte et des principales tendances);
réfléchir aux problèmes et aux défis auxquels l'Afrique est confrontée dans l'effort qu'elle fournit pour répondre aux besoins d'apprentissage (fondamentaux) de ses populations (forces et faiblesses);
formuler des recommandations/stratégies pour l'action en vue d'engager l'EPT dans le 21e siècle (perspectives).
 
Résultats anticipés
 

  La Conférence devrait déboucher sur les résultats suivants :

   
vérification et adoption du rapport de synthèse sur l'Afrique (en particulier le contexte, les principales tendances, les résultats, les problèmes et les enseignements);
formulation d'un cadre d'action: objectifs et stratégies des politiques pour l'action et la planification future aux niveaux national et/ou régional;
formulation des recommandations/domaines de préoccupation à aborder au niveau mondial pour s'assurer que la 'voix de l'Afrique' sera entendue au Sommet mondial sur l'EPT (dakar, avril 2000).
 
Programme
 
  Domaines thématiques - La Conférence a pour thème principal 'L'Education pour une Renaissance Africaine dans le contexte d'une Mondialisation de l'Economie, de la Communication et de la Culture'. Le programme s'articule autour de deux axes majeurs:
   
établissement d'un bilan, formulation des questions et enseignements majeurs
formulation des buts, des objectifs et des stratégies pour l'action future.
 
  La première partie sera structurée en fonction des débats consacrés aux dimensions du bilan de l'EPT qui forment la base des rapports nationaux et du rapport de synthèse. Ces dimensions ont été groupées de la manière suivante :
   
Education primaire
Jeunesse non scolarisée: contexte macro-économique, social,politique et culturel
PEPE
Education des adultes
 
  La deuxième partie s'appuie sur les cinq domaines thématiques formulés au cours des ateliers qui ont précédé la Conférence de l'Afrique subsaharienne :
   
le rôle de l'éducation dans les objectifs de développement nationaux et régionaux en se référant principalement au développement social, culturel et économique et à son impact sur l'éducation ;
le rôle de l'Etat et la transformation du système éducatif, sa structure et sa fonction ;
le partenariat avec les ONG et la société civile, aux niveaux national et international
le renforcement des capacités dans la planification, la gestion, la recherche et les systèmes d'information en éducation.
pertinence et qualité des programmes d'enseignement.
 
  Chacun de ces thèmes sera présenté dans des réunions plénières (panels) qui mettront en évidence un certain nombre d'aspects liés aux cinq domaines. A la suite de ces réunions, des groupes seront organisés en fonction des domaines précités dans le but de formuler des recommandations pour l'action future. Ces recommandations seront rassemblées par le comité de rédaction pour être présentées et adoptées au cours de la séance de clôture (vendredi).
 
  Il y a aussi les études réalisées par le SACMEQ, le PASEC et le MLA dans le domaine des acquis de l'apprentissage. Les Groupes de travail de l'ADEA ont également mené des études dans leurs domaines respectifs et certains GT (finances, participation féminine, manuels scolaires et matériels éducatifs, etc.) ont été invités à présenter leurs conclusions et recommandations aux assemblées plénières.
 
  Collaboration avec l'ADEA - La Conférence de l'Afrique subsaharienne est organisée en collaboration avec la Réunion biennale de l'ADEA, qui se tiendra du 6 au 9 décembre 1999. Cette réunion a pour thème: 'Ce qui marche et ce qui est nouveau dans l'éducation: l'Afrique parle'. L'accent sera mis sur les enseignements tirés des expériences africaines actuelles qui proposent des réponses politiques viables en ce qui concerne l'accès,la qualité et le développement des capacités.
 
  Prenant en compte les similitudes au niveau des thèmes et de l'audience ainsi que les différences en ce qui concerne les résultats anticipés, l'atmosphère de travail et l'organisation, les deux réunions ont été organisées en parallèle tout en recherchant une intégration et une collaboration optimales :
   
Ouverture conjointe le lundi 6 décembre (matin)
Sessions parallèles:
- réunion de l'ADEA: du lundi 6 décembre (après-midi) au jeudi 9 décembre
- réunion de l'EPT: du lundi 6 décembre (après-midi) au jeudi 9 décembre
Séance de clôture sur l'EPT le vendredi 10 décembre

 
  Réunion des ONG - Pour s'assurer la participation de la communauté des ONG à la Conférenc- e africaine, une réunion d'ONG préliminaire a été organisée pour :
   
formuler une Déclaration des ONG sur les progrès accomplis en matière d'EPT au cours de la décennie Jomtien;
préparer la contribution des ONG concernant les stratégies futures.
 
  La réunion des ONG est organisée par les deux GCTR africains, le Consortium consultatif des ONG (UNESCO), Action Aid et Oxfam. Elle a lieu du 2 au 4 décembre et s'adresse aux ONG nationales et régionales opérant en Afrique.
 
  Journée 'portes ouvertes' - Le 5 décembre sera une journée 'portes ouvertes'. Divers spectacles sont prévus: théâtre, danse, musique, etc. Certaines organisations sud-africaines ont été invitées pour représenter de manière plus large le groupe cible de l'EPT.
 
  Exposition - Pendant toute la durée de la conférence (2-10 décembre), une exposition présentée par les différents groupes d'intérêt permettra de montrer aux participants diverses contributions en matière d'EPT.
 
Participation
 

  L'optique élargie adoptée à la Conférence de Jomtien souligne l'importance d'une large mobilisation et participation. Dans la préparation des rapports nationaux, on a insisté sur la nécessité d'une consultation avec toutes les parties prenantes. Cet élargissement se reflète dans la participation à la Conférence africaine et dans sa programmation.

 
  La participation à la Conférence sur l'EPT sera cependant restreinte en raison de la capacité d'accueil limitée de la grande salle (200 participants) pour les séances plénières. Les petites salles où se déroulent les réunions de groupe peuvent accueillir environ 70 personnes chacune, soit 350 personnes au total (70x5). La plupart des ministres, invités par l'ADEA, devraient uniquement participer à la Conférence sur l'EPT lors de la séance d'ouverture conjointe ADEA/EPT (lundi 6 décembre) et de la journée de clôture (vendredi 10 décembre). Il a néanmoins été possible de créer de l'espace pour permettre aux autres participants à la Réunion de l'ADEA (représentants d'organismes d'aide, d'ONG/OIG) d'assister à certaines sessions sur l'EPT.
 
  Outre les participants à la Réunion de l'ADEA (ministres et représentants des bailleurs de fonds/organisations internationales) , la Conférence sur l'EPT invitera :
   
les équipes nationales de chaque pays africain comprenant: (90)
- le Coordinateur national de l'EPT ou une autre personne ayant participé activement au processus de bilan de l'EPT
- un représentant de la société civile (enseignant, parent, jeune, etc.)
une représentation d'ONG
des personnes ressource
Les parrains de l'EPT/membres des GCTR
 
Organisation
 
  Les organes responsables - Les deux Groupes consultatifs techniques régionaux (GCTR) pour l'Afrique sont responsables de l'organisation générale de la Conférence africaine. Ces Groupes se composent de représentants élus des pays africains, des cinq parrains de l'EPT (UNESCO, UNICEF, PNUD, FNUAP et Banque mondiale), d'organismes d'aide bilatérale et d'ONG.
 
  Les organisateurs - L'organisation pratique de la Conférence est prise en charge par le secrétariat du GCTR RAOA, accueilli par l'UNESCO Harare , qui travaillera en étroite collaboration avec le secrétariat de l'ADEA et le ministère sud-africain de l'Education.
 
  L'Afrique du Sud a confié les arrangements pratiques à une compagnie privée (CONNEX), qui s'occupe de la logistique pour la réunion de l'ADEA et la conférence sur l'EPT.
 
  Les participants à la Conférence sur l'EPT seront hébergés à Sandton, au City Lodge ou au Cullinan Hotel, situés à 20 minutes de l'hôtel Indaba.
 
Budget
 
  Le budget est présenté à l'Annexe 1. Il couvre les trois principaux événements de la Conférence de l'ASS sur l'EPT :
   
réunion préliminaire des ONG
journée portes ouvertes
conférence principale
 
  On notera que la participation nationale sera financée par les représentants nationaux des cinq agences de l'ONU parrainant l'EPT, tandis que le Forum EPT et le DFID interviendront dans l'organisation locale de l'événement principal. La réunion préliminaire des ONG bénéficiera du concours conjoint d'Action Aid, d'Oxfam et de l'UNESCO.
 
 
Annexe 1: sujets des études thématiques d'intérêt mondial
 
1. Transition démographique
2. L'éducation dans un contexte de crise économique
3. Protection et éveil de la petite enfance
4. Santé et nutrition à l'école
5. Education des filles
6. Education pour des besoins spéciaux (éducation inclusive)
7. Education des adultes (y compris l'éducation dans les prisons)
8. Enfants en situation difficile (l'éducation et les enfants exclus)
9. Réfugiés (l'éducation en situation de crise ou d'instabilité)
10. Environnements didactiques/pédagogiques, manuels scolaires et matériels éducatifs
11. Application des nouvelles technologies dans les écoles
12. Décentralisation et participation communautaire (partenariats communautaires)
13. Perspectives des ONG et de la société civile sur l'Education pour tous
14. Contributions des bailleurs de fonds à l'EPT.
 
[ Forum de discussion | Contacts | Carte du site | Recherche | Début ]