Cadre d'action - Participants - Organisateurs
Conférence en ligne - Consultation ONG
Dernières info - Suivi du Forum de Dakar
La vision des partenaires - La voix du terrain
L'évaluation de l'EFA à l'an 2000 - Les résultats
Les conférences régionales - Evaluation
Communiqués de presse - Dossier de presse
Coin photo - Contacts média
Les conférences ... > Afrique sub Saharienne > Gabon
 Afrique Sub-Saharienne
  Conference EFA
Réunions NGO
Cadre d'action régional
  

Cameroun

Cap Vert
Ethiopie
Gabon
Côte d'Ivoire 1
Côte d'Ivoire 2
Kenya
Niger
Rwanda
Ouganda

Tanzanie

 Asie & Le Pacifique
Cadre d'action régional
 Etats Arabes
Cadre d'action régional
 Pays E-9
Cadre d'action régional
 Europe & Amer. du Nord
  Programme
Communiqués de Presse
Dossier de Presse
Cadre d'action régional
 Les Amériques
Cadre d'action régional
   
  Un plan d'action pour réduire les disparités entre les sexes
Par Leila Loupis,
UNESCO Harare
   
 
Une étude révèle les difficultés liées à l'éducation des jeunes filles
   
    Le problème des disparités entre les sexes dans le domaine de l'éducation a été l'une des préoccupations majeures de la conférence de Jomtien (1990) et nombre de gouvernements et organisations africains se sont penchés sur cette question. L'Association des femmes spécialistes de l'éducation du Gabon (AFEG) est un groupement d'enseignantes gabonaises investies d'une mission importante, celle de guider et de soutenir les jeunes filles. La présidente d'honneur de cette association est Mme Paulette Missambo, ministre d'Etat chargée de l'Education nationale et de la Condition féminine.
   
    En 1996, les résultats d'une étude menée par l'AFEG ont mis en lumière les échecs, les gaspillages et les multiples difficultés affectant l'éducation des jeunes filles. Cette enquête a montré que les problèmes étaient moins liés à l'accès à l'éducation qu'au niveau de scolarité atteint: dans l'enseignement primaire, le taux d'inscription des jeunes filles s'élève à 89% tandis qu'il chute à 7,20% à la fin du cycle secondaire. En d'autres termes, confrontées aux problèmes liés à l'image de la femme, aux grossesses précoces, à l'obligation d'accomplir les tâches ménagères et à leur vulnérabilité en général, les jeunes filles ont des difficultés à continuer et terminer leurs études.
   
  La sensibilisation, clé de l'élimination de l'écart entre les sexes
   
    Face à cette situation, l'AFEG, avec le concours du Forum des femmes africaines spécialistes des sciences de l'éducation (FAWE), a pris certaines mesures en faveur de l'éducation des jeunes filles. Parmi celles-ci figurent :
   
 
la publication en 1997 d'une brochure destinée aux parents sur la manière de superviser l'éducation de leurs enfants, en particulier en ce qui concerne le contrôle et le suivi des jeunes filles ;
la négociation avec le ministère de l'Education en vue de rendre des salles de classe disponibles pour les cours du soir particuliers dispensés par des enseignantes aux jeunes filles, en particulier celles dont les parents sont analphabètes ;
la sensibilisation des parents, surtout des pères, pour qu'ils contribuent à soutenir l'apprentissage de leurs filles. Traditionnellement, c'est la mère qui aide les enfants à faire leurs devoirs, mais plus le niveau d'éducation des jeunes filles est avancé, plus le degré d'assistance requis est élevé et c'est alors le père qui doit intervenir; il a aussi fallu mobiliser les parents pour qu'ils s'intéressent non seulement aux résultats mais aussi au processus d'apprentissage de leurs enfants ;
création de crèches dans des quartiers où les femmes sont en difficulté..
 
 

  L'association vise surtout à faire prendre davantage conscience de l'importance de cette question. "Cette sensibilisation s'impose car durant la majeure partie de son histoire, le Gabon n'a pas spécialement souffert de disparités entre les sexes dans le domaine de l'éducation. Ce n'est qu'avec la crise économique et l'évolution des moeurs que ces inégalités se sont aggravées", affirme Mlle Blandine Mefane, Coordinatrice EPT au Gabon.

   
[ Forum de discussion | Contacts | Carte du site | Recherche | Début ]