Cadre d'action - Participants - Organisateurs
Conférence en ligne - Consultation ONG
Dernières info - Suivi du Forum de Dakar
La vision des partenaires - La voix du terrain
L'évaluation de l'EFA à l'an 2000 - Les résultats
Les conférences régionales - Evaluation
Communiqués de presse - Dossier de presse
Coin photo - Contacts média
Dernières info > Bulletin d'information N° 20
 
 
 
BULLETIN D'INFORMATION SUR LE SUIVI DE DAKAR N°20
 
Bienvenue sur le Bulletin électronique du Secteur de l'éducation de l'UNESCO, dont l'objectif est de vous informer sur les activités de l'UNESCO dans le domaine de l'éducation, et, en particulier, sur le suivi du Forum mondial sur l'éducation de Dakar (avril 2000). Merci de le transmettre aux collègues intéressés.
 

Sommaire (2 avril 2001)

---> John Daniel, nouveau Sous-Directeur général pour l'éducation, prend ses fonctions à l'UNESCO
---> Message des participants de l’UNESCO à la semaine mondiale d’action en faveur de l’EPT
---> Progrès de l'initiative mondiale sur l'Education pour tous
---> L'UNESCO met en route un vaste exercice de recensement des efforts pour l'EPT
---> Conférence internationale de l'éducation (Genève, 5-8 septembre 2001) ---> Initiative conjointe pour des programmes de santé scolaire plus performants en Afrique
---> Le VIH/SIDA à l'ordre du jour d'une conférence d'experts en Afrique de l'Ouest
---> Flashinfo sur les Neuf pays à très forte population (E9)
---> Actions nationales : Sénégal, Côte d'Ivoire, Sierra Leone
---> Le suivi de Dakar à l'ordre du jour

Joint à ce numéro :
---> Message des participants de l’UNESCO à la semaine mondiale d’action en faveur de l’EPT
---> Flashinfo consacré aux Neuf pays à très forte population (E9)

================================================================================================

John Daniel, nouveau Sous-Directeur général pour l'éducation, prend ses fonctions à l'UNESCO

C'est aujourd'hui que John Daniel prend officiellement ses fonctions à la tête du Secteur de l'éducation de l'UNESCO. Au titre de Sous-Directeur général pour l'éducation, il poursuivra le processus de réforme du Secteur et soutiendra l'UNESCO dans son rôle de chef d'orchestre du suivi du Forum mondial sur l'éducation (Dakar, avril 2000). Pionnier et personnalité marquante de l'apprentissage ouvert et de l'éducation à distance, M. Daniel était vice-président de l'Open University du Royaume-Uni depuis 1990. Pendant son mandat, l'Open University a quasiment doublé de volume, devenant le premier établissement d'éducation et de formation du Royaume-Uni, avec plus de 250 000 élèves à travers le monde. , M. Daniel était également président de l'Open University des Etats-Unis depuis sa création en 1998 et a été nommé docteur honoris causa d'une quinzaine d'universités réparties dans dix pays. Il a été fait chevalier en 1994 par S. M. la reine Elisabeth II pour ses services rendus à l'éducation supérieure.

Message des participants de l’UNESCO à la semaine mondiale d’action en faveur de l’EPT

L’UNESCO a envoyé un message de soutien aux participants de la seconde semaine d’action mondiale en faveur de l’Education pour tous, qui a débuté ce jour. Dans son message, l’UNESCO a salué le thème principal de la semaine, les actions nationales EPT : « Ceci est particulièrement approprié dans la mesure où ceux qui travaillent dans les pays sont les témoins quotidiens des conséquences de la pauvreté et de l’exclusion de l’éducation ». Il est également dit dans le message que « L’UNESCO fera tout ce qui est en son pouvoir pour persuader les gouvernements de l’absolue nécessité d’impliquer la société civile dans la formulation de leurs plans d’actions nationaux, » et que la synergie des efforts aux niveaux local et mondial a besoin d’être renforcée encore pour atteindre effectivement l’éducation pour tous ». Veuillez trouver ci-dessous le message joint à ce bulletin. La Semaine mondiale d'action (du 2 au 8 avril) a été lancée par la Campagne mondiale pour l'éducation, une coalition des organisations non gouvernementales s'occupant de l'éducation. Parmi les activités proposées: des manifestations, des symposiums, des pétitions et des conférences de presse. Pour plus de détails, consulter : www.campaignforeducation.org/

Progrès de l'initiative mondiale sur l'Education pour tous

Suite aux récentes consultations engagées avec les organismes multilatéraux et bilatéraux et avec la communauté des ONG (28 février - 2 mars), l'UNESCO poursuit le dialogue sur le contenu et les procédures de l'initiative mondiale dont l’objectif est de fixer des stratégies et de mobiliser des ressources pour appuyer les efforts nationaux en matière d'Education pour tous, comme le prévoit l'article 11 du Cadre d'action de Dakar.

L'initiative mondiale a recueilli les commentaires de la communauté éducative, d'abord à la réunion d'experts financiers organisée le 12 mars dernier par l'Institut de statistique de l'UNESCO, puis lors de la table ronde commune UNESCO/UNICEF/Banque mondiale organisée à l'occasion de la conférence internationale de la Comparative and International Education Society (CIES), qui s'est tenue du 14 au 17 mars à Washington D.C. Elle figure également à l'ordre du jour de la réunion des ministres de l'Asie du sud qui aura lieu prochainement à Katmandou, au Népal (10-12 avril), ainsi qu'à la réunion que tiendront les pays nordiques du 3 au 5 mai à Elseneur (Danemark), pour définir leur participation au suivi de Dakar. Elle sera également évoquée lors de la prochaine réunion du Comité directeur de l'Association pour le développement de l'éducation en Afrique (ADEA) à Antananarivo (Madagascar), également du 3 au 5 mai.

A la lumière des observations recueillies lors de ces consultations, ainsi qu'en d'autres occasions, le document de travail provisoire intitulé « Coopération des partenaires du développement au soutien à l'EPT : logique et stratégies », fera l'objet d'une révision. Le document révisé pourra s'avérer un instrument important d'expression de ces opinions et démarches communes concernant le soutien aux efforts nationaux, lors des sommets politiques tels que la prochaine réunion du G8 à Gènes (Italie) en juillet, ainsi que lors des rencontres ministérielles prévues au niveau international, régional et national. Il pourrait également servir de référence dans l'évaluation des politiques et des efforts nationaux du développement dans le domaine de l'EPT.

Contact : Lene Buchert, UNESCO (l.buchert@unesco.org)

L'UNESCO met en route un vaste exercice de recensement des efforts pour l'EPT

Soucieuse de faire le point sur l'avancement des travaux d'élaboration des plans d'action pour l'EPT, et d'apprécier les besoins des pays pour un soutien dans ce domaine, l'UNESCO travaille à l'établissement d'une carte mondiale des activités de préparation. L'Organisation a adressé la semaine dernière à ses principaux bureaux régionaux la version préliminaire d'un questionnaire de sept pages, pour qu'il soit testé auprès d'un échantillon de pays dans chaque région. La version définitive sera disponible à la fin du mois d’avril.

Ce questionnaire a été mis au point par la Division des politiques et des stratégies éducatives du Secteur de l'éducation de l'UNESCO, en collaboration avec l'Unité du suivi de Dakar et l'Institut de statistique de l’UNESCO.

On pourra consulter la version finale dans un prochain numéro du bulletin.

Contact : Mohammed Radi (m.radi@unesco.org) ou Maïté Deniau (m.deniau@unesco.org) de la Division des politiques et des stratégies éducatives de l'UNESCO.

Conférence internationale de l'éducation (Genève, 5-8 septembre 2001)

La Conférence internationale de l'éducation (CIE) tiendra du 5 au 8 septembre 2001, à Genève, sa 46ème session sur le thème « Education pour tous pour apprendre à vivre ensemble : contenus et stratégies d'apprentissage – problèmes et solutions ».

L'objectif essentiel de cette conférence est d'examiner différentes questions relatives à la qualité de l'éducation pour tous et de relancer le débat international sur les contenus, les méthodes et les structures de l'enseignement.

L'UNESCO a demandé à ses Etats membres de préparer des rapports nationaux sur le développement général de leurs systèmes éducatifs, rapports qui seront remis à l'ensemble des délégations présentes à la conférence. Ces rapports seront pour l'UNESCO et notamment pour le BIE une source d'information extrêmement précieuse sur les systèmes éducatifs mondiaux, et complèteront utilement le Bilan de l'EPT à l'an 2000 entrepris en vue du Forum mondial sur l'éducation de l'an passé. Ils permettront également, en préparant la CIE, d'identifier les « meilleures pratiques » de l'éducation.

Pour de plus de détails, on peut consulter le nouveau site Internet de la CIE sur http://www.ibe.unesco.org (version anglaise), où on trouvera des informations sur l'historique, le programme et les méthodes de travail de la conférence, ainsi que des informations sur un certain nombre d'événements connexes et de questions pratiques. La version française du site sera consultable sous peu. Un forum électronique a également été créé pour recueillir vos commentaires et vos suggestions.

Contact : Secrétariat de la CIE à conference@ibe.unesco.org . Pour plus de détails sur les rapports nationaux, contacter Massimo Amadio (m.amadio@ibe.unesco.org)

Initiative conjointe pour des programmes de santé scolaire plus performants en Afrique

Dans le cadre du programme interinstitutions FRESH (Focusing Resources for Effective School Health – Concentrer les ressources pour une santé scolaire efficace), une nouvelle initiative vient de voir le jour en Afrique, qui vise à encourager la collaboration et l'action concertée des syndicats d'enseignants et des ministères concernés en matière de prévention du VIH/SIDA et de la discrimination causée par le virus, ainsi que de l’'amélioration des programmes de santé scolaire. L'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'International de l'éducation (IE) et les “Centres for Disease Control and Prevention” (CDC) ont décidé de lancer une initiative qui vise à renforcer et à développer les efforts de prévention en matière de santé et de lutte contre le VIH/SIDA, en collaboration avec les ministres de l’éducation et de la santé ainsi que les agences concernées, envers les pays de l’Afrique australe en particulier.

Dans ce cadre, l'Organisation mondiale de la santé (OMS), et l'IE en collaboration avec l'UNESCO, l'UNICEF et la Banque mondiale, ont organisé récemment un atelier international destiné aux dirigeants des syndicats d'enseignants et aux représentants des ministères de l'éducation et de la santé (Botswana, février 2001). L'IE, l'OMS ainsi que le FNV(Dutch Trade Union Centre) apportent désormais, pour une durée de deux ans au moins, leur soutien technique et financier aux syndicats d'enseignants de plusieurs pays d'Afrique - Botswana, Lesotho, Malawi, Namibie, Sénégal, Swaziland et Zambie – afin qu'ils mettent en œuvre les projets élaborés dans le cadre de cet atelier.

Ces projets visent à préparer les enseignants à : 1) apprendre aux adultes à éviter toute infection par le VIH, 2) sensibiliser à la mise en œuvre de programmes efficaces de prévention du VIH au sein des syndicats, des écoles et des communautés, 3) ménager des expériences d'apprentissage interactif pour aider les jeunes à acquérir des compétences de prévention du VIH, et 4) concentrer les ressources sur la mise en œuvre des quatre éléments d'un programme de santé scolaire efficace (politiques de santé scolaire, éducation sanitaire axée sur les compétences, fourniture d'eau potable et de sanitaires et services de santé scolaire).

Le projet sera mené à bien en collaboration avec les ministres de l'éducation et de la santé et d'autres organisations concernées, dont le Comité national de coordination SIDA, le Groupe thématique de l'ONU sur le VIH/SIDA, les représentations locales de l'OMS, de l'UNESCO, de l'UNICEF et de la Banque mondiale, les instituts de formation des enseignants et les ONG.

Contact : Jack Jones, OMS (jonesj@who.ch) et Monique Fouilhoux, Internationale de l'éducation (monique.fouilhoux@ei-ie.org)

Le VIH/SIDA à l'ordre du jour d'une conférence d'experts en Afrique de l'Ouest

Une conférence d'experts sur le VIH/SIDA et l'éducation en Afrique occidentale s'est tenue du 18 au 23 mai 2001 à Elmina (Ghana). C'est la première réunion régionale de haut niveau sur ce sujet dans la région. Grâce aux contributions importantes faites par des experts venant de l’Afrique de l’Ouest et de l’Est, les quelque 130 participants ont quitté la conférence avec une idée claire de l’ampleur de la menace, des dégats causés par le VIH/Sida ainsi que de la complexité et de l’importance des actions nécessaires pour lutter contre l’épidémie.

Cette conférence a adopté un projet de document intitulé “ Recommandations de la Conférence d'Elmina sur le VIH/SIDA et l'éducation : un appel à l'action.” Bien que ce document reconnaisse qu’ en matière de prévention et d’éducation, la responsabilité finale revient au pays, néanmoins, il suggère entre autres, la création de cadre régionaux de coopération qui serviront à partager les données, les meilleures pratiques etc. Il y est également proposé de développer un réseau d’experts, un forum régional de plaidoyer et un lobby pour adresser les problèmes et les besoins nationaux et régionaux. Les recommandations sont en cours de finalisation et pourront être consultées dans le prochain numéro de ce bulletin.

Contact : Marie-Paule Roudil, UNESCO (mp.roudil @unesco.org) ou Anna-Maria Barthes-Hoffman, UNESCO (am.barthes@unesco.org)

Flashinfo sur les neuf pays à très forte population (E9)

Vous trouverez joint à ce Bulletin un Flashinfo spécial consacré aux récentes activités des Neuf pays à très forte population (E9) en faveur de l'EPT.

Contact : Wolfgang Vollmann, coordonnateur E9, UNESCO (w.vollmann@unesco.org)

Actions nationales : Sénégal, Côte d'Ivoire, Sierra Leone

Sénégal : le plan d'action national pour l'EPT en phase finale

Pays hôte, en avril 2000, du Forum mondial sur l'éducation, le Sénégal compte bien finaliser son plan d'action national pour l'EPT pour le premier anniversaire du Forum. La Direction de la planification et de la réforme éducatives au Ministère de l'éducation met actuellement la dernière main au projet, guidée pour ce faire, entre autres, par cinq études thématiques réalisées par des experts nationaux.

Organisations de la société civile, ONG et syndicats d'enseignants se réuniront à la mi-avril au bureau de l'UNESCO à Dakar pour examiner le projet de plan d'action. Un atelier national de validation, fixé provisoirement aux 20 et 21 avril, rassemblera les différentes parties prenantes, ainsi que les agences d'aide bilatérale et multilatérale.

Côte d'Ivoire : grande campagne de sensibilisation sur l'EPT en mai

La Côte d'Ivoire s'apprête à signer un mémorandum d'entente prévoyant le soutien conjoint des différents partenaires de l'EPT – UNESCO, PNUD, UNICEF, FNUAP et Banque mondiale – aux travaux de préparation de son plan d'action national pour l'EPT.

La première semaine de mai, plusieurs journées seront consacrées à des actions de promotion et de sensibilisation en faveur de l'EPT. Le ministère de l'éducation, de concert avec les autres ministères concernés, les organisations non gouvernementales et d'autres représentants de la société civile, se réuniront pour débattre d'un certain nombre de thèmes et de questions spécifiques touchant aux objectifs de l'EPT. Consécutivement à ces efforts de sensibilisation, des ateliers techniques et des groupes de travail seront organisés en soutien à la préparation du plan d'action ivoirien.

Sierra Leone :promouvoir l'EPT malgré la guerre civile

C'est dans des circonstances particulièrement difficiles que la Sierra Leone tente de mettre sur pied son plan d'action national pour l'EPT. Beaucoup d’endroits restent en effet inaccessibles et une part importante de la population se trouve déplacée dans le pays ou à l'étranger. Dans les zones restées sûres, le nombre d'élèves par école et par classe grimpe dangereusement et les établissements de ces régions affrontent la surpopulation. Les ressources éducatives demeurent, hélas, largement inférieures aux besoins.

Pour corriger cet état de fait, une étude de faisabilité est prévue, en collaboration avec UNESCO/Dakar, afin d'identifier les domaines que le processus de reconstruction et de développement devra aborder en priorité. L'action portera essentiellement sur des questions d'accès, d'équité, de qualité, de pertinence et de coûts de l'éducation, dans des secteurs clés de l'éducation de base comme les soins et l'éducation de la petite enfance, le renforcement des compétences, les services d'apprentissage accéléré pour élèves trop âgés et un enseignement adapté pour les enfants amputés ou traumatisés.

Le suivi de Dakar à l'ordre du jour

Ministres de l'éducation du G8 – Les ministres de l'éducation de huit pays parmi les plus riches du monde (G8) sont actuellement à Tokyo et Okinawa (du 1er au 3 avril 2001). Lors du dernier sommet du G8, en juillet 2000, ces pays avaient renouvelé, dans leur communiqué final, l'engagement pris quelques mois plus tôt au Forum mondial sur l'éducation de Dakar de mettre vigoureusement en œuvre les recommandations du Forum, en permettant que des ressources supplémentaires soient dégagées pour financer l'éducation de base. Pour plus de détails, consulter : http://www.monbu.go.jp/g8/eng/e_index.htm

Apprentissage ouvert et enseignement à distance – La 20ème Conférence mondiale de l'ICDE sur l'apprentissage ouvert et l'enseignement à distance, « Avenir de l'apprentissage - un apprentissage pour l'avenir : accompagner la transition », se tiendra à Dusseldorf (Allemagne) du 1er au 5 avril. Pour plus détails, consulter : www.icde.org ou perona@icde.no

Asie du Sud et Education pour tous – La rencontre des ministres de l'Asie du Sud sur l'EPT, qui aura lieu à Katmandou (Népal) du 10 au 12 avril 2001, passera en revue les actions entreprises depuis Dakar, en matière, notamment, de préparation des plans d'action nationaux et de collecte de données. Elle réunira les représentants des ministères, ainsi que d'un certain nombre d'organisations non gouvernementales, du Bangladesh, du Bhoutan, de l'Inde, des Maldives, du Népal, du Pakistan et du Sri Lanka.

Pays nordiques et suivi de Dakar – Les comités d'éducation de l'UNESCO, les ministres de l'éducation et des affaires étrangères, différents organismes d'aide et les représentants de l'UNICEF dans les pays nordiques se retrouveront du 3 au 5 mai à Elseneur (Danemark) pour examiner le Cadre d'action de Dakar du point de vue de ces pays, concernant notamment la situation de l'aide et les programmes d'intervention aux niveaux politiques, organisationnels et professionnels.

 
Contact: Anne Muller (a.muller@unesco.org)
 
 
[ Forum de discussion | Contacts | Carte du site | Recherche | Début | © UNESCO 2000