Cadre d'action - Participants - Organisateurs
Conférence en ligne - Consultation ONG
Dernières info - Suivi du Forum de Dakar
La vision des partenaires - La voix du terrain
L'évaluation de l'EFA à l'an 2000 - Les résultats
Les conférences régionales - Evaluation
Communiqués de presse - Dossier de presse
Coin photo - Contacts média
Dernières info > Bulletin d'information N° 1
 
 
BULLETIN D'INFORMATION SUR LE SUIVI DE DAKAR N°1
 
Bienvenue sur le bulletin électronique du Secteur de l'éducation de l'UNESCO, dont l'objectif est de vous informer sur les activités de suivi du Forum mondial sur l'éducation qui s'est tenu à Dakar en avril 2000.
 
Sommaire (21 juillet 2000)
 

- PLAN D'ACTION DE L'UNESCO POUR LE SUIVI DE DAKAR

- MECANISMES DE SUIVI DU FORUM DE DAKAR

- PROGRAMMES INTER-INSTITUTIONS DESTINES A ACCROÎTRE LES EFFORTS DANS LES DOMAINES-CLE

- ELABORATION DES PRINCIPES DIRECTEURS DE L'EDUCATION POUR TOUS A L'ATTENTION DES PAYS

- MISSION DU SOUS-DIRECTEUR GENERAL POUR L'EDUCATION DE L'UNESCO AUX USA

- CONSULTATIONS APPROFONDIES AVEC LES PARTIES PRENANTES DE L'EDUCATION POUR TOUS

- DIFFUSION DES DOCUMENTS FINAUX DE DAKAR

 
PREPARATION D'UN PLAN D'ACTION DE L'UNESCO POUR LE SUIVI DE DAKAR
 
  L'UNESCO est en voie de réorganisation pour assumer le leadership de l'Education pour tous (EPT) qui lui a été confié lors du Forum de Dakar. Un groupe stratégique intersectoriel a été établi pour coordonner les activités de suivi et garantir que le Cadre d'action de Dakar se reflète dans toutes les activités liées à l'éducation.
 
Une version provisoire d'un Plan d'action est en cours de préparation, qui souligne les modalités concrètes de la mise en œuvre du Cadre d'action aux niveaux global, régional et national.
  
  Tirant les leçons du passé, cette version du Plan d'action souligne l'importance de :
 

a. garantir que les pays en développement joue le rôle d'acteurs principaux dans la mise en œuvre du Cadre d'action de Dakar et qu'ils soient donc mieux représentés dans l'orientation globale du processus.

 

b. établir des relations positives avec toutes les agences bilatérales qui ont manifesté leur volonté de soutenir activement les différents programmes et projets destinés à avancer sur la voie de l'objectif de la qualité de l'EPT.

 

c. élargir le champ de la coopération au niveau international, impliquant dans le suivi du Forum non seulement les quatre partenaires officiels de l'UNESCO du Mouvement de l'EPT - la Banque mondiale, le FNUAP, le PNUD et l'UNICEF- mais aussi les autres agences multilatérales telles que le BIT, la FAO et l'OMS sans le soutien desquels l'Organisation ne sera pas capable de relever le défi de Dakar.

 

d. veiller à une association plus étroite d'un ensemble d'Etats membres de l'UNESCO dans le processus de suivi du Forum; des discussions ont débuté dans ce but avec 58 pays composant le Conseil exécutif de l'UNESCO qui s'est réuni en mai.

 

e. redéfinir les relations avec la communauté des ONG qui devrait disposer de représentants reflétant sa diversité et qui devrait également être plus étroitement associée au suivi du Forum de Dakar dans le futur.

 
La version provisoire du Plan d'action est actuellement en cours de discussion au sein de l'UNESCO. Une version révisée circulera parmi les partenaires de l'EPT très prochainement.
 
==========
 
NOUVEAUX MECANISMES DE SUIVI DU FORUM DE DAKAR
 
Dans la ligne du Cadre d'action de Dakar, le Directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, a décidé d'établir deux groupes destinés à être des leviers de l'engagement politique et de la mobilisation des ressources techniques et financières.
 
M. Matsuura constituera un groupe informel de haut niveau de quelques vingt à vingt-cinq personnes, comprenant des représentants des pays en développement, des pays donateurs et des agences d'aide multilatérales. Ce groupe aura pour objectif le soutien et l'accélération de la dynamique politique créée à Dakar. Sa première réunion aura lieu avant le premier anniversaire du Forum de Dakar.
 
Un groupe de travail sur l'EPT, de nature plus technique, aura pour responsabilité de discuter et de superviser la mise en œuvre des activités de suivi de Dakar et aidera l'UNESCO dans la coordination des diverses initiatives liées à l'EPT. Il s'agira plus d'un forum d'échanges que d'un organe de décision. Ce groupe comprendra quelque trente représentants des pays en développement, des agences bilatérales et multilatérales, ainsi que des représentants de la société civile, de l'OCDE et du G-8. Il sera présidé par le Sous-directeur général pour l'éducation de l'UNESCO et tiendra sa première réunion en novembre 2000.
 
==========
 
PROGRAMMES INTER-INSTITUTIONS DESTINES A ACCROÎTRE LES EFFORTS DANS LES DOMAINES-CLE
 
L'UNESCO soutient dans la version provisoire du Plan d'action le développement et la consolidation des programmes-phare qui répondent aux objectifs décidés à Dakar. Ils incluent :
 
l'initiative inter-institutions ROSE (Ressources orientées vers une éducation sanitaire efficace)); - l'initiative inter-institutions sur le thème du sida et de l'éducation ; - l'initiative inter-institutions visant au développement de la petite enfance ; - l'initiative inter-institutions en faveur de l'alphabétisation, qui coïncide avec la Décennie pour l'alphabétisation proposée par les Nations Unies ; - l'initiative des Nations Unies en faveur de l'éducation des filles et des femmes ; - l'initiative sur l'éducation en situation d'urgence.
 
Il conviendra, à la lumière du Cadre d'action de Dakar, de repenser ces programmes. La version provisoire du Plan d'action souligne « qu'il est essentiel d'inviter les agences qui assurent le leadership de consolider ces initiatives, l'action de l'UNESCO visant essentiellement à garantir leur synergie ».
 
A l'heure actuelle, l'UNESCO envisage le lancement d'autres programmes-phare, tels que celui sur « L'éducation et les nouvelles technologies ».
==========
 
ELABORATION DES PRINCIPES DIRECTEURS DE L'EPT A L'ATTENTION DES PAYS
 
L'UNESCO a élaboré une première version des « Principes directeurs de l'EPT à l'attention des pays », qui pourra servir d'instrument de préparation des plans d'action nationaux. Cette version provisoire souligne que le Cadre d'action de Dakar appelle à des efforts massifs pour réaliser des buts jamais atteints à ce jour et demande de nouvelles formes de collaboration et de participation avec lesquelles de nombreux pays ne sont pas familiarisés. Elle rappelle que « le message de Dakar n'est pas un message de satisfaction ; au contraire, c'est un appel à se réveiller et une invitation à agir de manière à la fois urgente et soutenue dans les années à venir. Il est souhaité que ces principes directeurs se révèlent utiles à ceux qui répondront à l'invitation. »
 
Le document sera bientôt disponible.
 
==========
 
MISSION DU SOUS-DIRECTEUR GENERAL POUR L'EDUCATION DE L'UNESCO AUX USA
 
Jacques Hallak, Sous-directeur général pour l'éducation de l'UNESCO, sera en mission à New York et Washington du 25 au 26 juillet 2000, afin de rencontrer Carol Bellamy, Directeur exécutif de l'UNICEF, Nafis Sadik, Directeur exécutif du FNUAP et Eduardo Doryan, Vice-président de la Banque mondiale.
 
Les discussions se concentreront principalement sur la version provisoire du Plan d'action mentionné ci-dessus et sur les coopérations inter-institutions sur l'EPT, y compris les questions d'appartenance au groupe de travail sur l'EPT, les contributions financières pour le suivi de Dakar, les programmes-phare inter-institutions et le détachement de personnel auprès de l'UNESCO .
==========
 
CONSULTATIONS APPROFONDIES AVEC LES PARTIES PRENANTES DE L'EPT
 
Durant les trois derniers mois, le Directeur général de l'UNESCO et le Sous-directeur général pour l'éducation de l'UNESCO ont engagé de larges consultations avec les parties prenantes de l'EPT, allant du Secrétaire général des Nations Unies, des chefs d'agences partenaires de l'UNESCO et des délégations permanentes de l'UNESCO aux représentants des agences donatrices bilatérales, des réseaux régionaux et des ONG actives dans le domaine de l'éducation
 
L'UNESCO a en outre établi les premiers contacts avec l'OCDE et les pays du G-8 afin de réfléchir sur la rationalisation et l'intensification du flux des financements en faveur de l'éducation de base.
 
Enfin, l'UNESCO s'est assuré que le Cadre d'action de Dakar figurait sur le calendrier des conférences internationales récentes telles que Bejing + 5, Copenhague +5 et la réunion du Conseil économique et social de l'ONU.
 
==========
 
DIFFUSION DES DOCUMENTS FINAUX DE DAKAR
 
Le Cadre d'action de Dakar existe maintenant dans les six langues officielles des Nations Unies (anglais, arabe, chinois, espagnol, français et russe). La plupart des versions dans les différentes langues sont déjà accessibles sur le site internet du Forum mondial sur l'éducation (http://www2.unesco.org/wef)); les cadres d'action régionaux s'y trouvent également. Les Cadres d'action global et régionaux seront également publiés avec la Déclaration mondiale sur l'éducation pour tous de Jomtien, faite en 1990.
 
Le rapport final de la conférence de Dakar est en cours de traduction pour être imprimé dans les six langues.
 
Douze études thématiques sur les questions d'intérêt général relatives à des questions d'éducation, préparées pour le Bilan à l'an 2000, seront publiées dans un format révisé en anglais et en français.
 
Tous les documents seront imprimés en octobre 2000 et seront largement diffusés auprès de toutes les parties concernées par l'EPT. Ils seront aussi disponibles sur le site internet figurant ci-dessus.
 
==========
 
Contact: Anne Muller (a.muller@unesco.org)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
[ Forum de discussion | Contacts | Carte du site | Recherche | Début | © UNESCO 2000