Cadre d'action - Participants - Organisateurs
Conférence en ligne - Consultation ONG
Dernières info - Suivi du Forum de Dakar
La vision des partenaires - La voix du terrain
L'évaluation de l'EFA à l'an 2000 - Les résultats
Les conférences régionales - Evaluation
Communiqués de presse - Dossier de presse
Coin photo - Contacts média
Dernières info > Bulletin d'information N° 15
 
 
BULLETIN D'INFORMATION SUR LE SUIVI DE DAKAR N°15
 
Bienvenue sur le Bulletin électronique du Secteur de l'éducation de l'UNESCO, dont l'objectif est de vous informer sur les activités de l'UNESCO dans le domaine de l'éducation, et, en particulier, sur le suivi du Forum mondial sur l'éducation de Dakar (avril 2000). Merci de le transmettre aux collègues intéressés.
 

Sommaire (15 janvier 2001)

---> Nomination d'un nouveau Sous-Directeur général de l'UNESCO pour l'éducation

---> L'UNESCO se dote d'une nouvelle structure pour faciliter le suivi de Dakar

---> La mobilisation financière pour l'EPT sous l'œil des experts

---> Le point sur les activités régionales pour l'EPT

---> Actions nationales pour l'EPT : Brésil, Népal, Pakistan

Pièces jointes à ce numéro

---> Forum EPT sous-régional (FSR) pour l’Asie de l’Est et du Sud Est: Compte rendu de réunion

---> Séminaire sur la contribution des ONG aux objectifs de l’EPT en Afrique subsaharienne (Bamako, Mali du 29 novembre au 2 décembre 2000): Rapport final et plate forme pour la promotion des acquis

 
==============
 
Nomination d'un nouveau Sous-Directeur général de l'UNESCO pour l'éducation
 
  C'est un ressortissant britannique, Sir John Daniel, qui a été nommé au poste de Sous-Directeur général de l'UNESCO pour l'éducation. Il est actuellement vice-président de l'Open University du Royaume-Uni et président de l'Open University des Etats-Unis.
 
 « Je suis très heureux que Sir John Daniel ait accepté de mettre au service de l'UNESCO l'expérience acquise au cours d'une carrière prestigieuse, qui en a fait l'un des pionniers, mais aussi des personnalités phares, de l'éducation ouverte et de l'éducation à distance », a déclaré la semaine dernière Koïchiro Matsuura, Directeur général de l'UNESCO, lors d'une réunion avec les Délégations permanentes auprès de l'UNESCO.
 
Après le départ à la retraite en décembre 2000 de Jacques Hallak qui était ADG pour l'éducation p. i. pendant huit mois, Aïcha Bah Diallo, Sous-Directeur général adjoint pour l'éducation, assume les fonctions d’ADG jusqu'à en mars 2001
 
L'UNESCO se dote d'une nouvelle structure pour faciliter le suivi de Dakar
 
Le Directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, a annoncé une série d'aménagements au sein du Secteur de l'éducation pour une meilleure coordination des activités de suivi de Dakar. « De nouveaux arrangements sont nécessaires compte tenu du rôle de chef de file confié à l'UNESCO au Forum mondial sur l'éducation », a annoncé M. Matsuura, précisant que l'ensemble de l'Organisation devait se mobiliser pour assurer la réussite et l'efficacité du suivi. L'accent est mis sur une plus grande coordination entre les différents secteurs.
 
La nouvelle structure comprendra les éléments suivants : - le Groupe stratégique intersectoriel, déjà opérationnel depuis plusieurs mois ; - un Groupe de fonctionnaires de haut rang du Secteur de l'éducation, qui contrôlera les activités de suivi de Dakar menées par le secteur et rendra compte au Groupe stratégique intersectoriel ; - le réseau des Instituts et Bureaux régionaux de l'UNESCO, appelés à prendre une importance croissante du fait de leurs activités aux niveaux régional et sous-régional, consistant, entre autres, à encourager la coopération avec les différents partenaires ; - l'Unité du suivi de Dakar, dotée d'un comité directeur et de correspondants au sein des divisions du Secteur de l'éducation. L'Unité sera dirigée par un "chef d'équipe" et comprendra cinq fonctionnaires du cadre organique. Elle sera chargée d'établir de solides relations intersectorielles et d'orchestrer les activités de suivi aux niveaux régional, sous-régional et international, la Division des politiques et stratégies éducatives se chargeant du suivi au niveau national. L'Unité rendra compte à un comité directeur composé de quatre hauts fonctionnaires de l'UNESCO et de deux personnalités extérieures, et sera assistée par une équipe de soutien dans chaque division du Secteur de l'éducation et dans les Instituts de l'UNESCO concernés. Luis Tiburcio a été provisoirement chargé de diriger l'Unité
Courrier el. : l.tiburcio@unesco.org).
 
Cette nouvelle organisation est déjà effective
 
La mobilisation financière pour l'EPT sous l'œil des experts
 
L'UNESCO a invité les organismes bilatéraux et multilatéraux à désigner des experts, pour qu'ils examinent les besoins et les stratégies de financement envisagés pour atteindre les objectifs de l'EPT dans des contextes nationaux particuliers. Ces experts se réuniront au Siège de l'UNESCO, à Paris, en février 2001 (dates à confirmer).
 
A partir du récent projet de document de travail de l'UNESCO intitulé « Coopération des partenaires du développement au soutien à l'EPT : logique et stratégies », les experts s'interrogeront en particulier sur les actions à entreprendre pour mettre en pratique le paragraphe 11 du Cadre d'action de Dakar.
Répartis en deux groupes de travail, ils détermineront les actions à mener conformément aux six points définis dans le Cadre d'action, à savoir : (1) renforcer le financement externe de l’éducation ; (2) améliorer la prévisibilité des flux de l’aide extérieure ; (3) assurer une coordination plus efficace des donateurs ; (4) développer les approches sectorielles ; (5) intensifier, élargir et diligenter l’allégement et/ou l’annulation de la dette pour lutter contre la pauvreté ; et (6) assurer le suivi de la mise en oeuvre des actions envisagées. Les conclusions de cette réunion serviront à finaliser le document de travail. Une réunion similaire sera organisée pour les organisations non gouvernementales.
 
Cette initiative répond aux recommandations formulées lors de la récente réunion du Groupe de travail sur l'EPT au Siège de l'UNESCO (22-24 novembre 2000).
 
Le point sur les activités régionales d'EPT
 
Asie du Sud
 
La réunion des ministres de l'Asie du Sud sur l'EPT aura lieu à Katmandou (Népal) du 10 au 12 avril 2001. Elle passera en revue les actions menées depuis le Forum de Dakar, en matière, entre autres, de préparation des plans d'action nationaux et de collecte de données. Outre le personnel des ministères, sont attendus à cette réunion les représentants des organisations non gouvernementales du Bangladesh, du Bhoutan, d'Inde, des Maldives, du Népal, du Pakistan et du Sri Lanka.
 
Et aussi…
 
Cette semaine, du 16 au 18 janvier, aura lieu à New Delhi (Inde) une première réunion préparatoire à la mise en place de deux stages de formation sous-régionaux, consacrés à la planification et à la gestion de l'éducation de base et à l'élaboration des programmes scolaires, et qui auront lieu en Inde dans le courant de l'année. D'autres stages de formation sont en cours d'élaboration au Pakistan (suivi des acquis scolaires) et au Bangladesh (alphabétisation et éducation non formelle), sous les auspices de l'initiative des neuf pays les plus peuplés (E9). Ces formations sont organisées par l'Institut international de planification de l'éducation de l'UNESCO (IIPE), avec le soutien des autorités concernées.
 
Asie de l'Est et du Sud-Est
 
Le Forum EPT sous-régional (FSR) pour l'Asie de l'Est et du Sud-Est s'est réuni le 7 décembre 2000 pour discuter du mandat du FSR et de son organisation. Celui-ci fonctionnera sur trois niveaux : (i) gestion des affaires courantes ; (ii) groupe de travail, convoqué au moins une fois par trimestre et composé de représentants d'organisations des Nations Unies, d'organisations internationales et régionales et de donateurs bilatéraux et multilatéraux ; et (iii) forum plénier réunissant une ou deux fois par an l'ensemble des membres du FSR.
 
Basé à UNESCO-Bangkok, le Secrétariat du FSR servira de centre d'information et assurera régulièrement la circulation et le partage d'informations sur les activités de l'EPT dans la sous-région. Il travaillera en étroite collaboration avec les mécanismes régionaux d'Asie du Sud et d'Asie Centrale.
 
Le compte-rendu de la réunion est joint à ce bulletin (en anglais uniquement).
 
Amérique latine et Caraïbes
 
A l’initiative des Bureaux régionaux de l’UNESCO et de l’UNICEF pour l’Amérique latine et les Caraïbes, une réunion préparatoire interinstitutions portant sur la coordination du suivi de Dakar dans la région se tiendra au siège de la Banque mondiale à Washington D.C. les 1er et 2 février 2001. A cette réunion, organisée par les partenaires officiels de l'EPT (PNUD, UNESCO, FNUAP, UNICEF et Banque mondiale), participeront également d'autres organisations des Nations Unies, la Banque interaméricaine de développement ainsi que des Agences bilatérales et des fondations
 
Cette réunion qui a pour objectif l'élaboration d'une stratégie de coordination pour l'EPT pour la période 2001-2015 sera soumise à l'examen des ministres de l'éducation lors de la septième Réunion du Comité régional intergouvernemental du Projet majeur dans le domaine de l'éducation en Amérique latine et dans les Caraïbes (PROMEDLAC VII), qui aura lieu du 5 au 7 mars 2001 à Cochabamba, en Bolivie.
 
Actions nationales pour l'EPT :Brésil, Népal, Pakistan
Brésil
 
Au Brésil, l'UNESCO a été invitée à contrôler et évaluer les progrès réalisés par "Alfabetização Solidaria", le programme national d'alphabétisation en cours. Ce projet, lancé en 1999, combat l'exclusion sociale grâce à un programme éducatif destiné aux jeunes et aux adultes des régions moins développées du Brésil. Une nouvelle phase est en cours pour étendre et promouvoir ce modèle et mobiliser de nouveaux partenaires au sein des communautés qui n'ont pas encore été touchées. Le coût du programme, coordonné au niveau national, mais mis en oeuvre de manière décentralisée, est pris en charge conjointement par l'Etat et le secteur privé. Une équipe de consultants produit le matériel éducatif et les manuels d'orientation
Contact : M. Jorge Werthein, Directeur, UNESCO-Brazilia
Courrier él. : UHBRZ@unesco.org
 
Népal
 
Le gouvernement du Népal a formé une équipe spéciale de dix membres chargée de préparer le plan d'action national pour l'EPT. Présidée par le Secrétaire du ministère népalais de l'éducation et des sports, cette équipe, qui constituera le noyau du Forum EPT népalais, facilitera et coordonnera les activités de suivi de Dakar, dans des domaines tels que la sensibilisation, la mobilisation des ressources, le suivi, la production et le partage d'informations sur l'EPT, la formation de sous groupes -nationaux, ainsi que la création de réseaux avec les organisations régionales et sous-régionales.
 
Une proposition détaillée concernant la préparation du plan d'action national pour l'EPT est attendue pour le 15 avril 2001. Un projet de plan d'action devrait être prêt d'ici décembre 2001, et le plan finalisé d'ici décembre 2002
 
UNESCO-Katmandou participe activement au processus. Le 1er décembre 2000, le Bureau régional a organisé une première réunion sur le suivi du Forum de Dakar, avec la participation du PNUD, du FNUAP, de l'UNESCO, de l'UNICEF et de la Banque mondiale. Les efforts porteront désormais sur la mobilisation des organisations de la société civile et des organisations non gouvernementales dans l'esprit du Cadre d'action de Dakar. Lors de sa prochaine réunion du 15 février 2001, le Groupe de donateurs de l'éducation au Népal se penchera sur des questions concernant l'EPT. Enfin, le Bureau de l'UNESCO a traduit et publié en népalais le Cadre d'action de Dakar en vue d'une large distribution et une campagne publicitaire sur le Cadre d'action a commencé dans les médias locaux.
 
Contact : M. Yoshiaki Kitamura, Directeur, UNESCO-Népal
Courrier él. : y.kitamura@unesco.org
 
Pakistan
 
Le coup d'envoi officiel du suivi de Dakar au Pakistan a été donné le 15 janvier 2001 à Islamabad, lors d'une conférence nationale organisée par le Ministère de l'éducation.. UNESCO-Islamabad apporte le soutien technique et logistique nécessaire à cet événement. Plus de détails seront donnés dans le prochain numéro du Bulletin.
 
Contact : M. P. K. Kasaju, Directeur, UNESCO-Islamabad
Courrier- él. : unesco@isb.compol.com
 
Vient de paraître
 
Le Ministère finlandais des affaires étrangères publie une brochure sur les besoins spéciaux en éducation, Meeting Special/Diverse Educational Needs - Making I nclusive Education a Reality (Répondre aux besoins éducatifs spéciaux/divers : faire de l'éducation intégratrice une réalité). Cette brochure s'appuie sur les présentations faites au cours de la séance sur la stratégie lors du Forum mondial sur l'éducation (Dakar, Sénégal, avril 2000). On peut la consulter à l'adresse Internet suivante :
http://global.finland.fi/english/publications/index.html
 
Le rapport final du séminaire sur la contribution des organisations non gouvernementales et des organisations de la société civile aux objectifs de l'Education pour tous en Afrique subsaharienne, qui s'est tenu à Bamako (Mali) du 29 novembre au 2 décembre 2000, est désormais disponible. On le trouvera joint à ce bulletin, accompagné de la "Plate-forme pour la promotion des acquis de l'Education pour tous en Afrique" adoptée par les participants. Ce séminaire était organisé conjointement par l'UNESCO et la Banque mondiale dans le cadre de l'Initiative spéciale des Nations Unies pour l'Afrique
 
 
Contact: Anne Muller (a.muller@unesco.org)
 
 
[ Forum de discussion | Contacts | Carte du site | Recherche | Début | © UNESCO 2000