Cadre d'action - Participants - Organisateurs
Conférence en ligne - Consultation ONG
Dernières info - Suivi du Forum de Dakar
La vision des partenaires - La voix du terrain
L'évaluation de l'EFA à l'an 2000 - Les résultats
Les conférences régionales - Evaluation
Communiqués de presse - Dossier de presse
Coin photo - Contacts média
Dernières info > Bulletin d'information N° 4
 
 
BULLETIN D'INFORMATION SUR LE SUIVI DE DAKAR N°4
 
Bienvenue sur le bulletin électronique du Secteur de l'éducation de l'UNESCO, dont l'objectif est de vous informer sur les activités de suivi du Forum mondial sur l'éducation qui s'est tenu à Dakar en avril 2000.
 
Sommaire (18 septembre 2000)
 

- Commémoration de la Journée internationale de l'alphabétisation 2000

- Première réunion du groupe de travail sur l'Education pour tous (22-24 novembre 2000)

- Réunion d'information des Délégations permanentes auprès de l'UNESCO (20 septembre 2000)

- Mission aux Etats-Unis du Sous-Directeur général pour l'éducation

- Mobilisation des régions pour l'Education pour tous

- Amérique latine et Caraïbes : le PROMEDLAC discutera des actions à mener

- Asie : Forums sous-régionaux EPT à l'étude

- Afrique : Première réunion en préparation

- Etats arabes : Réunion prévue en octobre 2000

- Caucase : Un nouveau réseau de coordination du suivi de Dakar

- Le suivi de Dakar à l'ordre du jour d'une série de réunions

- Vient de paraître

Supplément à ce numéro :

- Préparation des plans d'action nationaux EPT : Principes directeurs

 
 
Commémoration de la Journée internationale de l'alphabétisation 2000
 
 
  "Le combat que mène l'UNESCO est d'abord et avant tout celui de l'éducation pour tous. L'éducation est fragile et encore trop inégalement distribuée. L'alphabétisation en est la porte d'accès. Or, pour qu'elle soit utile et fonctionnelle, celle-ci doit être directement liée à l'amélioration du statut économique et social," a déclaré Koïchiro Matsuura, Directeur général de l'UNESCO, dans le message qu'il a lancé à l'occasion de Journée internationale de l'alphabétisation 2000. Celle-ci a été fêtée un peu partout dans le monde pour la trentième année consécutive.
 
 
A Paris, l'UNESCO a décerné son Prix international d'alphabétisation à des organisations en Bolivie, en Irak, aux Philippines, au Sénégal et au Zimbabwe, qui se sont distinguées pour leur contribution particulièrement méritoire et efficace à la lutte contre l'analphabétisme (pour en savoir plus, consulter http://www.unesco.org/education).
 
  
  L'éducation - ses enjeux, ses objectifs et ses potentialités à l'ère de la communication électronique - était également au coeur d'un vivant débat, Construire des sociétés d'apprenants : savoir, information et développement humain, organisé par l'UNESCO, la Banque mondiale et la Fondation allemande pour le développement international dans le cadre de l'EXPO2000 à Hanovre (RFA), du 6 au 8 septembre.
 
 
Pendant trois jours, une centaine de participants aux horizons socio-professionnels variés ont planché sur la grande question qui agite le nouveau millénaire : comment mettre à profit les outils de la révolution des communications pour lutter contre la marginalisation croissante qui isole de larges segments de la population mondiale.
 
 
L'événement s'est achevé par le coup d'envoi de la première Semaine internationale des apprenants adultes, donné lors d'un débat télévisé intitulé Plate-forme pour l'avenir, qui a réuni Edelgard Bulmahn, ministre allemand de l'éducation et de la recherche, et Seydou Sanan, ministre de l'éducation du Burkina Faso, et qui comportait des messages du Directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, et du secrétaire d'Etat britannique à l'Education, David Blunkett.
 
 
==========
 
 
Première réunion du groupe de travail sur l'Education pour tous (22-24 novembre 2000)
 
 

La première réunion du groupe de travail sur l'Education pour tous se tiendra à Paris au Siège de l'UNESCO du 22 au 24 novembre 2000. Présidé par le Sous-Directeur général de l'UNESCO pour l'éducation par intérim, ce groupe servira de mécanisme informel chargé d'apporter son soutien technique au mouvement de l'EPT. Il formulera également des suggestions pour le groupe informel de haut niveau qui sera convoqué par le Directeur général de l'UNESCO au cours du premier trimestre 2001. Pour plus de détails, consulter les "Grandes lignes du Plan d'action pour le suivi de Dakar"

http://www2.unesco.org/wef/fr-news/fr_%20plan%20d%27action.shtm

 
 
Ce groupe de travail de 40 membres comprendra des représentants des pays et des régions, des organisations non gouvernementales et des fondations nationales et internationales, des donateurs bilatéraux, des agences multilatérales et régionales, de l'OCDE et du G-8. La liste des participants sera diffusée dans un prochain numéro de ce Bulletin. Une rotation s'exercera entre les membres pour la plupart des sièges de chaque catégorie.
 
 
L'ordre du jour provisoire de la réunion consiste en trois points : a) partage d'information entre les participants sur les progrès et les contraintes du suivi de Dakar, b) discussion approfondie de questions stratégiques, comme celle des programmes phares, à partir de documents conceptuels et méthodologiques préparés pour la réunion, c) suggestions sur l'ordre du jour de la réunion du groupe de haut niveau.
 
 
Il conviendra, à la lumière du Cadre d'action de Dakar, de repenser ces programmes. La version provisoire du Plan d'action souligne « qu'il est essentiel d'inviter les agences qui assurent le leadership de consolider ces initiatives, l'action de l'UNESCO visant essentiellement à garantir leur synergie ».
 
==========
 
Réunion d'information des Délégations permanentes auprès de l'UNESCO
 
 
L'ensemble des Délégués et Observateurs permanents auprès de l'UNESCO sont conviés à une réunion d'information sur le suivi du Forum de Dakar au Siège de l'UNESCO à Paris (Fontenoy, bureau XII), le 20 septembre prochain de 11 h 30 à 12 h 45. Cette réunion, qui sera présidée par le Sous-Directeur général de l'UNESCO pour l'éducation par intérim, a pour principal objet d'informer les Délégations permanentes sur l'action de l'UNESCO au sein du mouvement de l'Education pour tous et de présenter les Principes directeurs pour la préparation des plans d'action nationaux EPT. Ces principes visent à encourager les actions de suivi au niveau national, et, en particulier, à promouvoir la création ou la revitalisation des forums nationaux EPT.
 

Les versions anglaise et française des Principes directeurs sont joints à ce Bulletin et sont également consultables sur le site Internet du Forum mondial sur l'éducation

http://www2.unesco.org/wef/fr-news/fr_%20principes%20directeurs.shtm.

Leur traduction est en cours en arabe, chinois, espagnol et russe.

 
==========
 
Mission aux Etats-Unis du Sous-Directeur général de l'UNESCO pour l'éducation
 
Jacques Hallak, Sous-Directeur général de l'UNESCO pour l'éducation par intérim, s'est rendu la semaine dernière en mission aux Etats-Unis afin de poursuivre le dialogue sur les activités de suivi de Dakar.
 
Il a eu des entretiens fructueux avec Carol Bellamy, Directeur exécutif de l'UNICEF et son équipe chargée de l'éducation, Maris O'Rouke, qui dirige l'Equipe EPT de la Banque mondiale, et Emily Vargas-Baron, Sous-Administrateur adjoint de l'USAID, ainsi qu'avec les représentants de plusieurs organisations non gouvernementales, dont Stephen Moseley, Président de l'Academy of Educational Development.
 
Jacques Hallak, qui représentait le Directeur général de l'UNESCO, a prononcé le discours d'orientation générale, intitulé Connexions mondiales : partenariats élargis et nouveaux défis, de la Conférence nationale 2000 sur les technologies de l'éducation, organisée par le ministère de l'éducation des Etats-Unis.
 
==========
 
Mobilisation des régions pour l'Education pour tous
 
Le mouvement semble bien lancé au niveau régional. Toutes les régions discutent actuellement de la meilleure marche à suivre pour coordonner les activités de suivi de Dakar et faciliter les actions en faveur de l'EPT au niveau local. La situation reste confuse dans de nombreuses régions, mais comme l'indiquent les informations régionales ci-dessous, des consultations ont lieu entre les diverses parties prenantes de l'EPT, signe d'un enthousiasme et d'une volonté d'aller de l'avant à la poursuite des objectifs de l'Education pour tous.
 
"Du point de vue de l'UNESCO, il est important que les régions soient les premières responsables de la formulation des stratégies de l'EPT", a souligné Jacques Hallak, Sous-Directeur général pour l'éducation par interim. "C'est la seule façon d'assurer un impact réel tant au niveau régional que national."
 
Dans la plupart des cas, ce sont les "anciens" Groupes consultatifs techniques régionaux (GCTR), créés pour les besoins du Bilan de l'EPT à l'an 2000, qui sont perçus comme le point d'appui nécessaire à la mise en oeuvre du Cadre d'action de Dakar. Les régions sont cependant pour la plupart soucieuses d'assurer une meilleure représentation des diverses parties prenantes dans les nouveaux forums régionaux.
 
Ces mécanismes régionaux auront pour principale fonction d'identifier les besoins de chaque région, de mobiliser les ressources à ce niveau et de mettre en place des mécanismes de collaboration pour permettre aux pays de préparer, puis de mettre en oeuvre, leurs plans d'action nationaux.
 
==========
 
Amérique latine et Caraïbes : le PROMEDLAC VII discutera des actions à mener
 
La mise en oeuvre du Cadre d'action de Dakar en Amérique latine et aux Caraïbes sera à l'ordre du jour de la septième Réunion du Comité régional intergouvernemental du Projet majeur dans le domaine de l'éducation en Amérique latine et dans les Caraïbes (PROMEDLAC VII). Cette conférence se tiendra du 30 octobre au 1er novembre 2000 à Cochabamba (Bolivie).
 
Une session spéciale est prévue afin de discuter des moyens de promouvoir et d'organiser la coopération régionale dans le cadre du suivi du Forum de Dakar. Un effort particulier sera fait pour assurer la participation à cette session des principales parties prenantes du mouvement de l'EPT, tels que ministres de l'éducation, organisations des Nations Unies, banques de développement, agences d'aide bilatérales et organisations non gouvernementales. Le PROMEDLAC VII analysera aussi les résultats du Projet majeur dans le domaine de l'éducation, qui a inspiré la majeure partie des réformes éducatives entreprises par les gouvernements de la région au cours des vingt dernières années.
 
==========
 
 
Asie : Forums sous-régionaux EPT à l'étude
 
La création de quatre Forums sous-régionaux EPT fait actuellement l'objet de discussions en Asie et dans le Pacifique. Ces forums seraient chargés de poursuivre le travail entamé par les anciens GCTR dans la région, mais avec un plus grand nombre de membres pour permettre à l'ensemble des parties prenantes, y compris des représentants des pays, des organisations non gouvernementales et des organisations multinationales, d'y être représentées.
 
Les quatre sous-régions sont l'Asie de l'est et du sud-est, l'Asie centrale et la Transcaucasie, le Pacifique et l'Asie du sud et de l'ouest. Le Sous-Directeur général de l'UNESCO pour l'éducation par intérim se rendra en mission en Inde à la fin de septembre pour y rencontrer les directeurs des bureaux de l'UNESCO dans la région, ainsi que les représentants des organisations internationales, et discuter plus en détail du rôle des Forums sous-régionaux.
==========
 
 
Réunion de planification de l'APPEAL
 
Le Programme Asie-Pacifique d'éducation pour tous (APPEAL) a tenu une réunion de planification sur les activités régionales dans le domaine de l'éducation de base et de l'éducation permanente du 11 au 13 septembre 2000 à Dhaka, au Bangladesh. M. Hakeem, coordinateur de l'APPEAL, a rappelé qu'il était important d'élaborer des programmes efficaces de suivi régional pour répondre aux défis soulevés dans le Bilan de l'EPT à l'an 2000 et le Cadre d'action de Dakar. "Il est nécessaire et opportun pour l'APPEAL de renouveler sa vision, ses stratégies et ses modalités," a-t-il déclaré.
 
L'APPEAL est bien connu dans la région Asie-Pacifique, en particulier pour son action novatrice dans le domaine de l'alphabétisation et de l'éducation permanente. Au titre du suivi à Dakar, l'APPEAL projette d'apporter un soutien technique aux Etats membres pour la préparation de leurs plans nationaux EPT. Il envisage de consolider et de développer les Centres d'apprentissage communautaires, créés avec les communautés, les ONG et les gouvernements dans l'ensemble de la région. Ces centres sont le symbole de l'action que l'APPEAL entend mener pour mettre en pratique la vision élargie de l'éducation de base et poursuivre, en suivant une démarche intégratrice, les objectifs fixés à Dakar.
 
==========
 
Afrique : Première réunion en préparation
 
Des consultations sont en cours pour décider du mécanisme de suivi le plus efficace pour l'Afrique. Une réunion de planification préparatoire devrait avoir lieu en octobre 2000. Des précisions seront fournies dans un prochain numéro du présent Bulletin.
 
==========
 
Etats arabes : Réunion prévue en octobre 2000
 
Une journée de consultation sur les activités de suivi de Dakar dans les Etats arabes devrait avoir lieu en octobre 2000, sans doute au Bureau de l'UNESCO à Beyrouth. Cette réunion devrait poser des jalons pour une accélération des efforts dans la région. Une version en arabe des principes directeurs sera distribuée aux participants avant la réunion et servira à déterminer le rôle de ARABEFA, l'ancien GCTR, qui assistera les Etats membres dans l'élaboration des plans d'action nationaux EPT avant 2002.
 
ARABEFA se propose de développer ses activités au sein de quatre groupes de travail thématiques : protection et éveil de la petite enfance, éducation primaire, éducation non formelle et alphabétisation, et éducation des filles et des femmes.
 
==========
 
Caucase : Un nouveau réseau de coordination du suivi de Dakar
 
Un nouveau réseau d'Instituts pédagogiques du Caucase a vu le jour au début de juin 2000. S'agissant du seul réseau éducatif de la région, il devrait jouer son rôle dans le suivi du Forum de Dakar. Il collaborera aussi étroitement avec les programmes majeurs de l'UNESCO dans le domaine de l'éducation (à travers les Chaires UNESCO, le Projet des écoles associées, etc.). Le réseau englobe à ce jour les instituts d'études pédagogiques et linguistiques d'Arménie, d'Azerbaïdjan et de Géorgie, la phase initiale étant coordonnée par le recteur de l'Université pédagogique de Tbilissi.
==========
 
Le suivi de Dakar à l'ordre du jour d'une série de réunions
 

- La prochaine session du Conseil exécutif de l'UNESCO (9-25 octobre 2000) examinera les actions entreprises par l'Organisation dans le cadre du suivi du Forum mondial sur l'éducation et formulera ses recommandations quant aux directions à suivre pour que l'UNESCO exerce son rôle de chef de file du mouvement de l'Education pour tous.

- Le Directeur général de l'UNESCO rencontrera le Comité d'aide au développement de l'OCDE le 2 octobre 2000 pour discuter des implications financières du Cadre d'action de Dakar.

- Le Centre de développement de l'OCDE et l'UNESCO organisent ensemble un séminaire à Paris, le 4 octobre 2000, dans le but de partager expériences, connaissances et pratiques dans le domaine de l'éducation et du développement. Ce premier Dialogue politique sera consacré à l'Afrique, où les défis éducatifs sont immenses, et comprendra une session spéciale sur le suivi de Dakar. Ce séminaire devrait contribuer à l'amélioration des activités sur le terrain et à la mise en oeuvre efficace des politiques générales du développement. Il réunira décideurs et experts dans un effort d'exploration des synergies et de la possibilité d'une future collaboration à d'autres dialogues politiques.

- La Conférence permanente des ministres européens de l'éducation, qui se tiendra à Cracovie (Pologne) du 15 au 17 octobre 2000, portera également sur des sujets abordés au Forum de Dakar. L'UNESCO sera représentée par Jacques Hallak, Sous-Directeur général pour l'éduction par intérim, et Alexandre Sannikov, Chef de la Subdivision pour l'Europe, qui présenteront le tout dernier rapport 1998-2000 sur les activités éducatives de l'UNESCO dans la région. Ce document sera bientôt disponible sur Internet http://www.education.unesco.org

==========
Vient de paraître
 
Le Forum mondial sur l'éducation de Dakar est le thème central du dernier numéro du Bulletin EFA 2000, qui présente le point de vue du Directeur général de l'UNESCO, enrichi des résultats mondiaux du Bilan de l'EPT à l'an 2000 et du texte du Cadre d'action adopté à Dakar.
 
Publiée depuis 1990 par l'UNESCO pour le Forum sur l'éducation pour tous, aujourd'hui dissous, cette publication trimestrielle était disponible en cinq langues (anglais, arabe, chinois, espagnol et français). Elle était diffusée dans le monde à plus de 30 000 abonnés d'importance stratégique : ministères de l'éducation, responsables gouvernementaux, agences d'aide bilatérales, organismes des Nations Unies, ONG, médias, etc.
 
L'UNESCO continuera de tenir ses partenaires informés sur les enjeux et problèmes auxquels le mouvement de l'Education pour tous se trouve confronté partout dans le monde grâce à divers matériels de sensibilisation, à des publications et à la presse électronique.
 
Le Bulletin EFA 2000 peut également être consulté sur Internet.
http://www2.unesco.org/efa/05EFAbul.htm
 
Le numéro de septembre-novembre de Compte à rebours, la lettre d'information du Secteur de l'éducation de l'UNESCO est dès à présent disponible en anglais (la version française suivra sous quinze jours). Compte à rebours peut être consulté sur http://www.unesco.org/education/educnews/new_idx.htm.
 
==========
 
 
Contact: Anne Muller (a.muller@unesco.org)
 
 
 
[ Forum de discussion | Contacts | Carte du site | Recherche | Début | © UNESCO 2000