BULLETIN D'INFORMATION SUR LE SUIVI DE DAKAR N°21
 
Bienvenue sur le Bulletin électronique du Secteur de l'éducation de l'UNESCO, dont l'objectif est de vous informer sur les activités de l'UNESCO dans le domaine de l'éducation, et, en particulier, sur le suivi du Forum mondial sur l'éducation de Dakar (avril 2000). Merci de le transmettre aux collègues intéressés.
 
 

Sommaire (24 avril 2001)

---> Premier anniversaire du Forum mondial sur l’éducation
---> Création d’un forum EPT sous-régional en Asie du Sud
---> Appel d’offres pour l’évaluation interinstitutions de l'aide au développement destinée à l'éducation de base
---> Recommandations sur le VIH/SIDA et l’éducation en Afrique occidentale
---> Une décennie des Nations Unies pour l’alphabétisation en consultation via Internet
---> Des nouvelles de l’Initiative des Nations Unies pour l’éducation des filles
---> Les Etats ibéro-américains unissent leurs efforts dans le domaine de l'éducation de base
---> Etats arabes : un réseau de points focaux de l’ONU pour soutenir les efforts des pays
---> Caucase : deuxième réunion du Réseau d’instituts pédagogiques (16-18 Mai)
---> Actions nationales pour l’EPT : Gambie, Lituanie, République de Moldavie et Thaïlande

Joint à ce numéro :

---> Déclaration commune de la réunion des ministres d’Asie du Sud sur l’Education pour tous (en anglais seulement)
---> Note d'information pour une évaluation interinstitutions (en anglais seulement)
---> Recommandations de la Conférence d’experts sur le VIH/SIDA et l’éducation en Afrique de l’Ouest (anglais et français)
---> Compte-rendu de la seconde réunion du forum de la région arabe (ARABEFA) (en anglais seulement)

=============================================================================================

Premier anniversaire du Forum mondial sur l’éducation

Les pays doivent faire preuve d’une plus grande détermination s’ils veulent atteindre les objectifs de l’EPT et permettre l’accès de tous à une éducation de qualité d’ici 2015, a déclaré John Daniel, nouveau Sous-Directeur général de l’UNESCO pour l’éducation, un an après le Forum mondial de l’éducation.

Le Forum avait fait appel aux volontés nationales et confié aux pays la responsabilité principale de mener les actions nécessaires à la réalisation de cet objectif. Un an plus tard, beaucoup n’ont pas encore établi les mécanismes permettant d’orchestrer leur suivi et de mettre en œuvre leurs stratégies. La première tâche qui leur incombe est la mise au point de plans d’action nationaux d’ici 2002, essentielle, non seulement pour préciser les mesures à prendre, mais aussi pour mobiliser l’aide extérieure.

Certains pays vont néanmoins de l’avant. Un an après, le Sénégal et le Brésil ont achevé ou sont en passe d’achever leurs plans d’action nationaux après ample consultation de la société civile. En outre, les partenariats qui cimentent l’EPT ont été renforcés et un consensus de principe est actuellement en train d'être trouvé sur une initiative globale en matière de financement et de stratégies d’aide aux pays, conformément aux recommandations du Cadre d’action de Dakar.

Création d’un nouveau forum sous-régional en faveur de l’EPT en Asie du Sud

Lors de leur récente réunion sur l’EPT à Katmandou, au Népal (10-12 avril), les ministres de l’Asie du Sud ont décidé la création d’un forum sous-régional, piloté par les pays, qui assurera le suivi des progrès de l‘éducation de base et continuer la mobilisation politique et sociale en faveur de l’EPT.

Les quelque 75 participants, dont cinq ministres de l’éducation, deux secrétaires d’Etat à l’éducation, des experts, les représentants des principales ONG, ainsi que ceux de l’UNICEF, du PNUD, de la Banque mondiale et de la DANIDA, ont opté pour une structure légère : le forum sous-régional se réunira tous les deux ans. La prochaine réunion devrait se tenir à Islamabad (Pakistan) en 2003. L’UNESCO servira de secrétariat au forum et UNESCO-Islamabad sera chargé de préparer la prochaine réunion, qui aura pour thèmes la qualité de l’éducation de base et son financement. Les agences bilatérales et multilatérales, les banques de développement et les ONG apporteront leur contribution aux travaux.

La réunion de Katmandou a adopté une déclaration commune (ci-jointe) qui fait le tour des réussites et des difficultés présentes dans les sept pays de la sous-région (Bengladesh, Bhoutan, Inde, les Maldives, Népal, Pakistan, et Sri Lanka). Elle insiste sur le rôle de pivot joué par l’éducation de base dans le développement national, et énumère seize points considérés comme essentiels pour réaliser les objectifs de l’EPT. Les défis sont immenses : l’Asie du Sud abrite en effet le plus grand nombre d’enfants non scolarisés et d’adultes analphabètes du monde.

(Pièce jointe: jointstatementnepal.rtf)

Contact : Wolfgang Vollmann, coordinateur pour les neuf pays à très forte population (E9)
Courrier él. : w.vollmann@unesco.org

Appel d’offres pour l’évaluation interinstitutions de l'aide au développement destinée à l'éducation de base

Afin d’effectuer une évaluation interinstitutions de l’aide au développement destinée à l'éducation de base, un appel d’offres international vient d’être lancé en direction des sociétés de conseil susceptibles de la réaliser. Vous trouverez ci-joint une note d’information invitant tous les organismes concernés à manifester leurs intérêts pour mener à bien cette évaluation.

« Nous souhaitons que cette information soit portée à l’attention de toutes les organismes de conseil intéressés dans le monde entier », a fait savoir Ted Kliest du Ministère des affaires étrangères des Pays-Bas, coordinateur de cet appel d’offres international. L’appel d’offres fait actuellement l’objet d’une publication dans plusieurs journaux internationaux tels que l’Union européenne et la revue internationale UN Development Business.

Les résultats de cette évaluation seront utiles à plusieurs titres : ils fourniront des données pour l'élaboration des stratégies institutionnelles, nourriront les discussions sur des questions spécifiques concernant la gestion et les partenariats, permettront une amélioration des interventions sur le terrain en indiquant les meilleures pratiques et contribueront à une plus grande efficacité de l'aide accordée.

L’évaluation est financée par les pays et organisations suivants : Allemagne, Canada, Commis-sion européenne, Danemark, Irlande, Norvège, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède, UNESCO, UNICEF et Banque mondiale. Elle est coordonnée par un comité directeur interinstitutions et une équipe chargée de la gestion, dirigée par les Pays-Bas.

(Pièce jointe : invitationevaluation.rtf)

Contact : Ted Kliest, Département d’évaluation des politiques et de la mise en œuvre (IOB), Ministère des affaires étrangères, Pays-Bas / Courrier él. : tj.kliest@minbuza.nl

Recommandations sur le VIH/SIDA et l’éducation en Afrique occidentale

Les recommandations de la Conférence d'experts sur le VIH/SIDA et l'éducation en Afrique occidentale, organisée du 18 au 23 mars à Elmina (Ghana), ont été finalisées. Elles sont jointes à ce bulletin.

Cette conférence a permis à plus de 130 participants de 13 pays de mesurer l'étendue de la pandémie dans la région et d’évaluer les besoins ainsi que les lacunes des politiques nationales actuelles, en ce qui concerne l’éducation préventive. Organisée par l’UNESCO, cette conférence faisait suite à deux grandes réunions de l’Organisation sur l’éducation préventive en matière de VIH/SIDA, qui avaient réuni des experts de l’élaboration des programmes scolaires et de la formation des enseignants à Dakar en 1997 et à Accra en 1998.

Contact UNESCO : Marie-Paule Roudil (mp.roudil @unesco.org) ou Anna-Maria Barthes-Hoffman (am.barthes@unesco.org)

Une décennie des Nations Unies pour l’alphabétisation en consultation via Internet

Un nouveau site de l’UNESCO invite le monde entier à adopter une « vision renouvelée de l’alphabétisation ». Ce site est consacré à une décennie des Nations Unies pour l’alphabétisation, décennie qui devrait être proclamée par l’Assemblée générale de l’ONU lors de sa session de cette année, dans le cadre des efforts mondiaux en faveur de l’éducation pour tous. Une résolution de l’Assemblée générale avait demandé au Directeur général de l’UNESCO de prendre la tête des travaux de préparation.

Le nouveau site est destiné en particulier à une consultation mondiale de la société civile. On peut le consulter en trois langues - anglais, français et espagnol - à l’adresse suivante : http://www.unesco.org/education/litdecade

Des nouvelles de l’Initiative des Nations Unies pour l’éducation des filles L’Initiative des Nations Unies pour l’éducation des filles

(UNGEI) lancée l’année dernière, au Forum mondial sur l’éducation, par le Secrétaire général des Nations Unies Kofi Annan, constitue l’un des « programmes phares » du mouvement de l’EPT. Son but est de garantir que l’éducation des filles trouve une place prépondérante dans les processus de réforme des Nations Unies au niveau national. Au programme figurent une analyse approfondie de la situation des filles, dans un premier temps, et l’intégration d’activités spécifiques dans le Plan-cadre des Nations Unies pour l’aide au développement (UNDAF).

L’équipe spéciale chargée de guider cette initiative placée sous la direction de l’UNICEF vient de rendre son rapport sur les activités de l’UNGEI pour la période allant de janvier à décembre 2000. Le résumé du rapport peut être consulté en anglais sous la rubrique « Girls Education » du site DevLink (www.undg.org).

Contact : Maida Pasic, Assistante du programme, UNICEF / Courrier él. : MPasic@unicef.org

Etats arabes : un réseau de points focaux de l’ONU pour soutenir les efforts des pays

Un réseau de points focaux de l’ONU vient d’être créé pour faciliter et soutenir les activités pour l’EPT aux niveaux national et régional. Lors de la seconde réunion d’ARABEFA, le mécanisme régional pour l’EPT, le 29 mars dernier à Beyrouth, il a été convenu que les points focaux de l’ONU - les responsables éducatifs de l’UNESCO, de l’UNICEF et du PNUD - se mettraient sans attendre au travail avec les pays pour mettre en place les équipes nationales pour l’EPT. Celles-ci devraient incorporer tous les organismes actifs : bureaux de l’ONU, organisations arabes, donateurs bilatéraux, ONG, universités, centres de recherche, etc.

Les activités des quatre comités régionaux (éveil de la petite enfance, éducation des filles, éducation primaire, alphabétisation/éducation des femmes/éducation non formelle), créés lors de la première réunion d’ARABEFA en octobre 2000, ont également été passées en revue. Chaque comité devrait présenter son plan de travail d’ici la fin mai.

Trois ateliers sous-régionaux seront organisés en septembre et octobre, lorsque les équipes nationales pour l’EPT seront mises en place et opérationnelles. Une équipe d’ambassadeurs régionaux devrait entreprendre sous peu une tournée destinée à la sensibilisation et à la mobilisation des ressources pour l’EPT. Leurs efforts s’intégreront dans une stratégie médiatique régionale actuellement en préparation.

Les membres d’ARABEFA sont l’UNESCO, l’UNICEF, le PNUD, le FNUAP, la Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale (CESAO), la Banque mondiale, des organisations non gouvernementales arabes et un certain nombre d’experts de l’éducation.

Contact : Victor Billeh, Directeur, UNESCO-Beyrouth / Courrier él. : v.billeh@unesco.org

Caucase : deuxième réunion du Réseau d’instituts pédagogiques (16-18 Mai)

Les ministères de l’éducation et quelque 30 représentants des instituts pédagogiques et linguistiques de la région du Caucase sont invités à une conférence qui se tiendra du 16 au18 mai prochains à Bakou (Azerbaïdjan). A l’ordre du jour figure, entre autres, le suivi du Forum mondial sur l’éducation. Les délégations nationales présenteront leurs rapports sur les progrès réalisés depuis un an et examineront les modalités de la coopération régionale pour atteindre l’objectif, fixé à Dakar, d’une éducation de qualité pour tous d’ici 2015.

Contact : Alexandre Sannikov, UNESCO-Paris / Courrier él. : a.sannikov@unesco.org


Les Etats ibéro-américains unissent leurs efforts dans le domaine de l'éducation de base

Lors d’une conférence de l’Organisation des Etats ibéro-américains pour l’éducation, la science et la culture (OEI), qui s’est tenue à Valence (Espagne) les 26 et 27 mars, les participants ont décidé d’unir leurs efforts pour le suivi du Forum de Dakar.

L’accord prévoit les interventions suivantes : création d’un portail sur l’éducation destiné aux Etats ibéro-américains (sous la direction du ministère de l’éducation argentin), renforcement de la coopération interuniversitaire (sous la direction du secrétariat de la Coopération ibéro-américaine), et élaboration d’un plan de coopération pour l’éducation de base dans les Etats ibéro-américains qui sera présenté en 2002 à la XIIe Conférence ibéro-américaine des ministres de l’éducation. Pour plus de détails sur cette conférence, consultez le site http://www.oei.es/xiciedec.htm

Actions nationales pour l’EPT : Gambie, Lituanie, République de Moldavie et Thaïlande

Gambie : harmonisation des initiatives pour l’EPT

UNESCO-Dakar apportera son soutien à la Gambie dans la préparation du plan d’action national pour l’EPT. Celui-ci sera harmonisé avec le Plan-cadre pour l’éducation existant et la Politique éducative en cours qui prendra fin en 2003. Le plan d’action pour l’EPT pourvoira aux activités préparatoires qui serviront de point de départ à l’élaboration et à la finalisation, d’ici 2003, d’une nouvelle Politique éducative de quinze ans (2004-2018).

UNESCO-Dakar apporte son soutien à l’équipe nationale chargée de préparer le plan. L’équipe se compose d’experts de la planification, de l’éducation de base, des technologies de l’information, des ressources humaines et de la coordination des projets. Chaque membre a participé activement à la révision de la politique actuelle et à l’élaboration du Plan-cadre pour l’éducation. Actuellement, l’équipe, qui revoit l’affectation des tâches et des responsabilités et évalue les progrès, se réunit quotidiennement.

La Gambie est également l’hôte du Bureau régional de la Décennie de l’éducation en Afrique de l’Ouest (DEAO), créée conformément à la demande de l’Organisation de l’unité africaine (OAU) que soit lancée une Décennie de l’éducation en Afrique (1997-2006). Cette Décennie complète les objectifs d’Education pour tous fixés à Jomtien en 1990 et réitérés l’année dernière à Dakar. De gros efforts sont actuellement consentis dans le cadre de la DEAO pour réaliser les objectifs de Dakar et ceux de la Décennie. Les coordinateurs de l’EPT et les points focaux des activités de la Décennie pourraient, par exemple, contribuer ensemble à aider les pays à recentrer et harmoniser leurs efforts dans le domaine de l’éducation de base.

Lituanie : réunion de travail prévue pour les 25 et 26 juin

Le ministère de l’éducation lituanien a convenu d’une réunion à Vilnius, les 25 et 26 juin prochains, pour étudier la création du forum national EPT et donner le coup d’envoi des travaux de préparation du plan d’action national sur l’EPT. Cette réunion sera financée conjointement par l’UNESCO, le PNUD et la Commission nationale lituanienne pour l’UNESCO.

République de Moldavie : le suivi de Dakar appuyé par une large coalition

Lors d’une mission récente de l’UNESCO en République de Moldavie, le gouvernement moldave a décidé d’organiser une réunion de travail, du 25 au 27 septembre 2001 à Chisinau, afin de discuter du lancement des travaux de préparation du plan national d’action pour l’EPT et de la création d’un forum national EPT.

Cette réunion sera organisée conjointement par le ministère moldave de l’éducation et des sciences, l’UNESCO, l’UNICEF, le PNUD, la Banque mondiale, la Fondation Soros, la Commission nationale moldave pour l’UNESCO et l’Université d’Etat de Moldavie.

Le professeur P. Gaugach, recteur adjoint de l’Université d’Etat de Moldavie et ancien ministre de l’éducation, a été désigné comme coordinateur national pour l’EPT p. i.

La République de Moldavie est le deuxième pays européen (après la Lituanie) à recevoir l’aide de l’UNESCO pour lancer les activités de suivi de Dakar

Thailande : un nouveau comité chargé de coordonner le plan d’action national

Le ministre de l’éducation, le Dr Kasem Watanachai a annoncé le 16 mars l'établissement d'un forum national pour l’Education pour tous sous le titre : « Comité de planification de l’Education pour tous en Thaïlande en application du Cadre d’action de Dakar».

Présidé par un secrétaire permanent, le comité se compose de 25 membres, dont 4 provenant de fondations s’occupant d’enfants et de handicapés et 7 autres représentant des organismes spécialistes de la santé, de la formation, de la planification nationale et du budget. Son mandat consiste à fixer le cadre et les politiques du plan d’action thaïlandais pour l’EPT, et d’approuver celui-ci, le plan étant mis au point par une équipe spéciale dépendant du Comité.

Contact : Duangtip Surintatip, Coordinateur EPT, Thaïlande / Courrier él. : duangsur@emisc.moe.go.th

 
 
Contact: Anne Muller (a.muller@unesco.org)