Cadre d'action - Participants - Organisateurs
Conférence en ligne - Consultation ONG
Dernières info - Suivi du Forum de Dakar
La vision des partenaires - La voix du terrain
L'évaluation de l'EFA à l'an 2000 - Les résultats
Les conférences régionales - Evaluation
Communiqués de presse - Dossier de presse
Coin photo - Contacts média
La voix du terrain > Colombie 2
Argentine
 Afghanistan
 Afrique du Sud
 Bangladesh
Bangladesh 2
 Belgrade
 Berlin
 Botswana
 Brésil
 Canada
 Caraïbes
 Caraïbes 2
 Caraïbes 3
Colombie
Colombie 2
 Congo
 Costa Rica
 Cuba
 Chili
 Chine
 Colombie
 Etats Unis
Etats Unis 2
 Grande Bretagne
 Grèce
 Inde
 Indonésie
 Japon
 Kenya
 Kenya 2
 Kenya 3
 Malaisie
 Malawi
 Maroc
 Mexico
 Mexico 2
 Mexico 3
 Népal
 Niger
 Pakistan
 Pakistan 2
Pérou
Philippines
 Port d'Espagne
 Sénégal
Russie
 Rwanda
 Sri Lanka
 Swaziland
 Tanzanie
 Tanzanie 2
Togo
 Trinidad
 Turquie
 Venezuela
 Ouganda

 

 
Des ''Diplômes'' pour les écoles qui ont 100 pour cent de taux d'inscription en Colombie
Par Maria Jos Llanos Inter Press Service
 

  BOGOTA, avril 00 (IPS) - La Colombie se bat pour atteindre l'objectif de l'Education Pour Tous (EFA) à travers un programme original qui accorde des ''diplômes'' et une aide spéciale aux écoles qui ont atteint l'objectif de 100 pour cent de taux d'inscription.

 
  Le Ministre de l'Education a commencé à mettre en application le programme ''Municipio Caminante'', en juin dernier. Déjà, 14 écoles sont éligibles pour ''les remises de cadeaux'' tels que les laboratoires scientifiques ou les salles informatiques, des bibliothèques complètement équipées, ou des infrastructures nécessaires.
 
   Le Ministre de l'Education, German Bula, présentera les résultats de ce projet au Forum sur l'Education Mondiale, organisé par le Forum Consultatif International pour l'Education Pour Tous, du 26 au 28 avril à Dakar, au Sénégal.
 
  La Colombie, selon le projet de document préparé pour la conférence, vise à devenir ''un pays qui peut garder la tête haute parce qu'il a répondu à l'impératif fondamental'' de l'objectif de l'EFA, fixé par les leaders du Monde à Jomtien, en Thaïlande, en 1990.
 
  Parmi les organisateurs, il y a l'UNESCO basé à Paris qui a dirigé six conférences régionales en prélude à la conférence de Dakar.
 
  La Colombie et les pays de la région se sont rencontrés à Saint Domingue, entre le 10 et le 12 février 2000, pour passer en revue les progrès dans la réalisation de l'objectif de l'EFA, et pour identifier des stratégies plus efficaces pour le futur.
 
Municipio Caminante sera cité en exemple à Dakar par la Colombie comme un modèle qui vaut la peine d'être imité.
 
  Le programme a un titre lyrique. '' ''Municipio Caminante'' fait allusion à un fragment de poème souvent cité par un poète du début du 20ème siècle, Antonio Machado: ''Caminante no hay camino, se hace camino al andar ...'' (Voyageur, il n'y aucun chemin, c'est en marchant que nous traçons le chemin....'')
 
  La Colombie poursuit un objectif difficile. Dans un pays de 37 millions, seulement 7,1 millions de ses 9,9 millions d'enfants en âge scolaire sont actuellement inscrits dans les écoles.
 
 Les taux d'abandons sont élevés en raison d'un conflit armé qui dure depuis des décennies et la pauvreté qui affecte 45 pour cent de sa population.
 
 Anita Pico, un responsable du Ministère de l'Education pense que ''bien que l'éducation publique soit gratuite'', beaucoup de parents n'envoient pas leurs enfants à l'école même dans les parties qui sont en dehors des zones de guerre, parce qu'ils ''sont incapables d'acheter les matériels didactiques et le déjeuner''.
 
   Le Cabinet-Conseil pour les Droits de l'Homme et des Personnes Déplacées, estime que 1,3 million de personnes ont été déplacées par la violence. Le programme Municipio Caminante ''continuera à assister toutes les municipalités qui veulent prendre part au programme, même celles qui sont situées dans les zones de conflits'' dit Pico.
 
   Le programme qui a un budget annuel de 8,6 millions fait partie du Plan de Développement National du gouvernement, du Président Andres Pastrana, qui vise à obtenir 100 pour cent de taux d'inscription dans toutes les 1.139 municipalités du pays.
 
  Le Ministre de l'Education German Bula indique que le plan dépend surtout de la coopération entre le gouvernement central et les gouvernements locaux.
 
  Afin de se qualifier pour des prix allant jusqu'à 200.000 dollars, les écoles doivent atteindre 100 pour cent de taux d'inscription au double niveau primaire et secondaire dans les zones urbaines, ou 100 pour cent et 80 pour cent respectivement dans les zones rurales.
 
  Un Comité de responsables de l'éducation rend visite, périodiquement aux écoles à travers le pays, pour vérifier leurs demandes de réalisation des taux d'inscription standards fixés par le Ministère de l'Education pour se qualifier pour une récompense ou des prix de ''diplôme''.
 
  Des écoles à Sopo dans le département de Cundinamarca, Envigado dans Antioquia, Manati sur la côte Atlantique et Nobsa en Boyaca, ont été les premières à ''obtenir des diplômes'' qui font partie du programme de ''diplômés Colombiens'', qui est une stratégie de stimulation.
 
Le Ministre Bula espère que 40 municipalités recevront des ''diplômes'' pendant les quatre prochains mois.
 
  Le Ministre a également conçu un plan pour réviser le système éducatif, en intégrant l'extension des écoles, et l'amélioration de la qualité, l'efficacité et l'équité, aussi bien que la rationalisation et la restructuration du personnel enseignant, selon Pico.
 
  Elle explique que le plan de réorganisation et le programme Municipio Caminante sont exécutés simultanément par le ministre, sous la nouvelle politique éducative du gouvernement.
 
 
 
 
 
 
 
[ Forum de discussion | Contacts | Carte du site | Recherche | Début | © UNESCO 2000