Cadre d'action - Participants - Organisateurs
Conférence en ligne - Consultation ONG
Dernières info - Suivi du Forum de Dakar
La vision des partenaires - La voix du terrain
L'évaluation de l'EFA à l'an 2000 - Les résultats
Les conférences régionales - Evaluation
Communiqués de presse - Dossier de presse
Coin photo - Contacts média
La voix du terrain > Népal
Argentine
 Afghanistan
 Afrique du Sud
 Bangladesh
Bangladesh 2
 Belgrade
 Berlin
 Botswana
 Brésil
 Canada
 Caraïbes
 Caraïbes 2
 Caraïbes 3
Colombie
Colombie 2
 Congo
 Costa Rica
 Cuba
 Chili
 Chine
 Colombie
 Etats Unis
Etats Unis 2
 Grande Bretagne
 Grèce
 Inde
 Indonésie
 Japon
 Kenya
 Kenya 2
 Kenya 3
 Malaisie
 Malawi
 Maroc
 Mexico
 Mexico 2
 Mexico 3
 Népal
 Niger
 Pakistan
 Pakistan 2
Pérou
Philippines
 Port d'Espagne
 Sénégal
Russie
 Rwanda
 Sri Lanka
 Swaziland
 Tanzanie
 Tanzanie 2
Togo
 Trinidad
 Turquie
 Venezuela
 Ouganda

 

 
Le héros du mont Everest met les Sherpas à l'école
 
Par Ramyata Limbu
 
   KATMANDOU, avril 00 (IPS) - ''La conquête du mont Everest vous vaut notre respect, mais avec l'école de Khumjung, vous avez gagné nos cœurs. Nos remerciements les plus sincères à vous, M. Edmund Hillary''.
 
  Quarante ans après la construction de la première école dans la région du mont Everset, les anciens élèves de l'école de Khumjung et un robuste ''M. Ed', se sont réunis récemment à l'aire de sercice de Sherpa pour célébrer l'obtention de ses diplômés.
 
  Dans le Centre, il y avait ceux qui ont brisé les barrières en faisant du porte-à-porte, et reconnaissaient le rôle du vieux montagnard de 80 ans dans l'expansion de l'éducation dans la région montagneuse, naguère éloignée de Sherpa. Ce mélange d'hommes d'affaires ayant réussi, d'hôteliers, de professionnels du tourisme, de bureaucrates et d'académiciens, a rendu hommage à ce montagnard.
 
  ''Quand je regarde ce grand groupe de Sherpas, des gens très respectables qui ont réussi dans la vie, je réalise que beaucoup sont issus de l'école de Khumjung'', avoue M. Edmund Hillary.
 
  Accompagné de sa femme June, Hillary visite les écoles et les projets sanitaires mis en place par sa Fondation du nom de 'Himalayan Trust', --y compris l'école qu'il a fait construire en 1961 pour montrer sa gratitude au personnel de Sherpa pour son soutien dans l'Expédition du mont Everest en 1953.
 
  La plupart des gens réunis viennent de Khumjung, un village du Népal, qui se trouve au pied d'une vallée haute de 13.000 pieds. Ce village est situé à environ 15 kilomètres du pied du mont Everest et entouré de forêts de pins, de génévriers et de rhododendrons.
 
  Ce qui a commencé comme une école primaire avec 50 enfants négligés, est aujourd'hui une vraie école qui a permis à plusieurs élèves de poursuivre leurs études universitaires et de faire des contributions importantes dans divers domaines.
 
   Selon le Docteur Lhakpa Norbu Sherpa, un ancien élève de l'école de Khumjung et gestionnaire du Projet de Conservation du Qomolangma, dans la Région Autonome du Tibet, au Nord de Khumbu (Région de Everest), ''le programme de M. Edmund a commencé avec les écoles et ces écoles ont donné à des gens comme moi, et beaucoup d'autres Sherpas, l'opportunité de recevoir une bonne éducation dans l'école de notre village''.
 
  Cette fondation a permis aux Sherpas, l'une des plus hautes altitudes faciles à grimper au monde, d'être à la hauteur de tous les changements économiques rapides qui ont touché la région avec l'avènement de l'aventure du tourisme et l'émergence d'une nouvelle source majeure de revenus pour la région.
 
  En 1964, 20 alpinistes ont fait du trekking à Khumbu. Aujourd'hui, 15.000 à 19.000 personnes parcourent la région, et passent au moins deux semaines sur le site. ''Sans cette base éducationnelle, nous n'aurions pas eu beaucoup de difficultés pour faire face à ces changements'', affirme Dr Lhakpa Norbu. Le Dr Norbu est devenu récemment le premier Sherpa à Solukhumbu à obtenir un Doctorat d'Etat.
 
   Les Sherpas forment une population qui, il y a quarante ans, était isolée du reste du monde pendant plusieurs années. Ils vivent de la culture de patates, de sarrasin, de l'élevage de yak, et de (commerce) de troc avec le Tibet.
 
  Ils vivent sur le flanc sud de la Montagne Everset, sans aucun accès à l'éducation moderne. L'alphabétisation était limitée à la lecture et à l'écriture de la langue Tibétienne, une langue pratiquée par quelques prêtes religieux et quelques lamas.
 
   Depuis lors, un garçon Sherpa âgé de 15 ans, qui a été renvoyé par les vieux du village, a adressé une requête à Sir Edmund Hillary pour qu'il ouvre une école à Khumjung. L'Himalaya Trust a construit un certain nombre d'écoles périphériques dans d'autres villages de Khumbu.
 
   Le professeur James Fisher a écrit sur les écoles : ''ce qu'ils apprennent à l'école leur permettra de profiter du changement, de le contrôler, et de le confronter à leurs propres expériences plutôt que d'être exploités et d'en être les victimes''. Au moins, ils seront dans une position plus forte pour influencer leurs destins avec l'éducation que sans l'éducation''.
 
   Au cours des quatre dernières années, l'Himalaya Trust a initié une formation pour les enseignants. ''Dans plusieurs villages montagneux, la plupart des enseignants n'ont aucune formation. Après le lycée, ils sont envoyés dans les écoles éloignées pour enseigner. J'espère que la formation qui a été introduite aidera nos bons amis les Sherpas'', affirme M. Edmund Hillary.
 
  Même aujourd'hui, les enfants des régions montagneuses éloignées du Népal continuent d'être confrontés à plusieurs défis. Le terrain géographique difficile, des écoles de villages très éloignées, le manque d'enseignants et de ressources, qui entraînent de forts taux d'abandons, en particulier parmi les filles.
 
  Le manque d'éducation affecte la capacité des populations des montagnes à participer aux décisions de développement national et à entrer en compétition dans beaucoup de domaines d'opportunités. C'est une situation qui entraîne la marginalisation des communautés des montagnes et des collines.
 
   Aujourd'hui, les Sherpas du Khumbu sont l'une des communautés montagneuses du Népal les plus riches, et qui ont réussi. Elles reconnaissent le rôle que l'éducation a joué dans leurs vies.
 
   ''Sire Edmond Hillary a ouvert les yeux aux Sherpas, et a encouragé des gens comme moi à s'aventurer dans un monde vaste pour regarder et apprendre pour nous-mêmes. Sans lui, je serais probablement en train de faire paître le bétail dans mon minuscule et lointain village au lieu de diriger un programme de conservation pour les Himalayas'', confesse le conservateur Mingma Norbu Sherpa.
 
   En 1961, Mingma Norbu était l'un d'un groupe d'enfants, aux pieds nus, vêtus de tissus traditionnels Sherpa, qui étaient débout et écoutaient Sire Hillary Edmond parler.
 
   ''Il avait tout juste fini la construction du bâtiment de la seule école qui était à plusieurs jours de marche. Alors que je savais à peine ce qu'était une école, j'étais l'un des premiers élèves de cette école. Il était debout là, le jour de l'inauguration et s'adressait à nous, par l'intermédiaire d'un traducteur. Il était comme un géant qui surplombait la foule des Sherpas, et disait que la plupart des Sherpas étaient ses amis''.
 
   L'école, qui était composée de deux classes de 20 mètres sur 40 construites en aluminium préfabriqué, a pris six jours (du lever au coucher du soleil)de dur labeur pour être achevée. Aujourd'hui, cette école comprend 11 bâtiments construits en matériaux définitifs. Elle fait la fierté de Khumjung.
 
[ Forum de discussion | Contacts | Carte du site | Recherche | Début | © UNESCO 2000