Cadre d'action - Participants - Organisateurs
Conférence en ligne - Consultation ONG
Dernières info - Suivi du Forum de Dakar
La vision des partenaires - La voix du terrain
L'évaluation de l'EFA à l'an 2000 - Les résultats
Les conférences régionales - Evaluation
Communiqués de presse - Dossier de presse
Coin photo - Contacts média
Communiqués de presse > Paris 22/02/2000
Paris 02/03/2001
Bamako 28/11/2000
Paris 02/10/2000
Paris 02/10/2000
 Paris 26/05/2000
 Dakar 28/04/2000
 Dakar 27/04/2000
 Dakar 27/04/2000
 Dakar 26/04/2000
 Dakar 26/04/2000
 Paris 21/04/2000
 IPS 04/2000
 Paris 11/04/2000
 Article 31/03/2000
 Article 20/03/2000
 Paris 15/03/2000
 Washington 01/03/2000
 Paris 22/02/2000
 Paris 15/02/2000
 Varsovie 08/02/2000
 Recife 02/02/2000
 Bangkok 20/01/2000
 Varsovie 17/01/2000
 
Le plus vaste bilan de l'histoire de l'éducation
 
  D'éminents représentants de gouvernements, d'organisations non gouvernementales et d'organismes des Nations Unies viennent de mener à terme le plus vaste bilan de l'éducation jamais entrepris. 183 pays ont dressé un inventaire officiel de leurs systèmes éducatifs, puis ont passé en revue les résultats obtenus au cours de six consultations régionales, auxquelles ont participé rien moins que 1 500 décideurs mondiaux - ministres de l'éducation, dirigeants d'ONG et d'agences d'aide au développement. L'exercice culminera au Forum mondial sur l'éducation, qui se tiendra à Dakar, au Sénégal, du 26 au 28 avril 2000.
 
  Les résultats de cette évaluation en profondeur des systèmes éducatifs mondiaux indiquent que s'ils se sont déployés dans la plupart des régions ; en revanche, leur qualité n'a pas progressé au même rythme. Le nombre d'enfants scolarisés a connu une forte augmentation et beaucoup de pays sont parvenus à scolariser plus de filles. Mais les enfants privés d'école - environ 100 millions, dont deux tiers de filles - sont à peu près aussi nombreux qu'il y a dix ans. Si on ne réaffirme pas les engagements politiques en faveur de l'éducation primaire universelle, l'objectif mondial fixé en 1990 d'apporter l'école à tous les enfants du monde ne sera pas atteint dans le proche avenir.
 
  Les données montrent aussi qu'il faut redoubler d'efforts pour offrir une éducation de qualité pour tous. Une étude spécifique menée dans 40 pays de toutes les régions du monde indique que parmi les pays étudiés, une majorité n'a pas réalisé les objectifs nationaux en matière d'alphabétisation, de numération et de compétences de base.
 
  Le comité directeur du Forum mondial sur l'éducation, une coalition de cinquante membres représentatifs des différents secteurs et régions, estime que nous vivons dans trois mondes de l'éducation : le plus étendu est en progrès, le second dans un état stationnaire et le troisième en régression, généralement pour cause de crise ou de conflit armé. Le défi à relever dans les années à venir est donc clair : il faut apporter à tous une éducation de qualité.
 
  Les 183 bilans nationaux, enrichis de 40 études de cas réalisées par des organisations non gouvernementales, ainsi qu'un nombre important d'études transversales, seront résumés et présentés au Forum de Dakar. C'est la seconde fois seulement dans l'histoire que l'ensemble des ministres de l'éducation du monde sont ainsi invités à élaborer des objectifs éducatifs mondiaux. Ils seront rejoints par un certain nombre de chefs d'Etat et de dirigeants des grands organismes d'aide internationale. Un Forum des ONG précède d'ailleurs celui de Dakar et apportera sa précieuse contribution.
 
  Comme ce fut le cas lors des réunions préparatoires, le Forum de Dakar devrait rassembler les responsables de presque tous les pays. Le message du Forum est simple : le monde doit apporter à tous ses habitants une éducation de qualité, et pour ce faire, il faudra nouer de nouveaux partenariats ou, renforcer ceux qui existent, avec les parents, les enseignants et les communautés.
 
  Un nouveau Cadre d'action élaboré à partir des résultats du bilan mondial doit être adopté à Dakar. Il mettra l'accent sur la nécessité d'accélérer les efforts en matière d'éducation, avec une attention particulière pour les pays d'Afrique subsaharienne et d'Asie du sud. Un projet de Cadre d'action est actuellement en discussion et fait l'objet d'une large consultation au sein des partenaires de l'Education pour tous.
 
  L'Education pour tous est un mouvement international conduit conjointement par l'UNESCO, la Banque mondiale, le PNUD, le FNUAP et l'UNICEF. Son comité directeur réunit des organisations des Nations Unies, des bailleurs bilatéraux, des responsables nationaux et des organisations non gouvernementales.
 
  Pour plus d'informations :
 
M. Svein Osttveit
Secrétaire exécutif
Forum sur l'éducation pour tous
Tel: (33) 1 4568 1524 ;
courrier él.: s.osttveit@unesco.org
 
Mme Maris O'Rourke
Directrice, groupe Education
Banque mondiale
Tel: (1 202) 473 1059 ;
courrier él.: morourke@worldbank.org
 
M. Sheldon Shaeffer
Directeur, département Education
Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF)
Tel: (1 212) 824 6618 ;
courrier él.: sshaeffer@unicef.org
 
Mme Delia Barcelona
Direction technique
Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP)
Tel: (1 212) 297 5233 ;
courrier él.: barcelona@unfpa.org
 
M. Dieter Berstecher
Directeur, Programme d'action global pour l'Education pour tous Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO)
Tel: (33) 1 4568 2124 ;
courrier él.: d.berstecher@unesco.org
 
Mme Anjimile Mtila Doka
Conseillère, Analyse et politique sociales
Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)
Tel: (1 212) 906 6023 ;
courrier él.: anjimile.mtila.doka@undp.org
 
[ Forum de discussion | Contacts | Carte du site | Recherche | Début ]