Grèce

Membre de l'UNESCO: 04/11/1946

Chef d'Etat et/ou Gouvernement

Président de la République: Son Exc. M. Karolos PAPOULIAS
Premier ministre: Son Exc. M. Antonis SAMARAS

Délégation permanente accréditée auprès de l'UNESCO

Théodore M. Passas
Ambassadeur, Delegué permanent de la Grèce auprès de l'UNESCO


Délégation permanente de la Grèce auprès de l'UNESCO
Maison de l'UNESCO Bureau M2.35/37 1, rue Miollis 75732 PARIS Cedex 15
Téléphone
01.45.68.29.82
Télécopie
01.43.06.00.30
Mél
dl.grece(a)unesco-delegations.org

S. Exc. Madame Katherina DASKALAKI
Ambassadeur, Délégué permanent (19/07/2013)


Délégation permanente de la Grèce auprès de l'UNESCO
Maison de l'UNESCO Bureau M2.35/37 1, rue Miollis 75732 PARIS Cedex 15
Téléphone
01.45.68.29.82
Télécopie
01.43.06.00.30
Mél
dl.grece(a)unesco-delegations.org

Commission nationale pour l'UNESCO

President: Ms Maria Ekaterini Papachristopoulou-Tzitzikosta

Vice Chairperson: Mrs Theano Demesticha

Assistant Secretary-General: Ms Christina Boulakaki

Hellenic National Commission for UNESCO
3, Akadimias St. 100 27 Athens Greece
Téléphone
(30.210) 368 23 85 (Pres.); Secretariat: (30.210) 368 23 74; (30.210) 368 23 96; (30.210) 368 23 86; (30.210) 368 23 98; (30.210) 368 23 99
Télécopie
(30.210) 368 23 84
Mél
unescogr(a)mfa.gr;
Site internet
http://www.unesco-hellas.gr

Plus d'informations Commission nationale pour l'UNESCO

Représentation au Conseil exécutif

La réforme de 1991 a amendé l'article V de l'Acte constitutif concernant la qualité des membres du Conseil exécutif. Depuis la 27e session de la Conférence générale (1993), le Conseil est composé d'États membres et non plus de personnes (26 C/Rés., 19.3).
Titre Nom Années Sessions
MembreM. Alexander Photiades1946-19511-26
MembreM. Georges Averoff1956-196446-68
MembreM. Dimitri Cosmadopoulos1983-1987118-127
Representative1999-2003158-167
Representative2007- 2011178-187

Participation dans les organes subsidiaires

Organes élus par la Conférence générale


Conseil du Bureau international d'éducation de l’UNESCO
Membre (Expiration du mandat : 39th General Conference)
Conseil intergouvernemental du Programme hydrologique international
Membre (Expiration du mandat : 39th General Conference)
Conseil intergouvernemental du programme "Gestion des transformations sociales"
Membre (Expiration du mandat : 39th General Conference)
Comité intergouvernemental de bioéthique
Membre (Expiration du mandat : 39th General Conference)

Autres organes intergouvernementaux de l’UNESCO


Commission océanographique intergouvernementale
Membre
Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel
Rapporteur : Ms Panagiota Adrianopoulou
Membre (Expiration du mandat : 2016)
Comité pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé
Membre (Expiration du mandat : 2011)

Interventions des Chefs des Délégations à la Conférence générale lors du débat de politique générale

36 session de la Conférence générale

H.E. Mr Pavlos GEROULANOS, Minister of Culture and Tourism

Speech delivered during the General Policy Debate of the 36th session of the General Conference and posted as received

35 session de la Conférence générale

H.E. Mr Georges N. Anastassopoulos, Former President of the General Conference of UNESCO, Ambassador and Permanent Delegate of Greece

“I will start in Greek: “Αιέν αριστεύειν και υπείροχον έμμεναι άλλων”. “Always to be the best and to be distinguished above the rest”, was saying Homer in the Iliad. (…) As Greeks, we still and strongly believe that the search for excellence should be a most important trait to characterize UNESCO (…)”.
“Our Japanese Director-General tried hard during this difficult period and brought UNESCO notable administrative and financial order. But he may have embarked a bit late on the reforms that had been so badly required and has not had the time to conclude them.”
“More than ever, we believe, the world needs a strong and vibrant UNESCO, that defends and promotes the highest ethical values.”
“Member States may crowd UNESCO with new demands; new mandates, new meetings, new conventions and new centres, but unfortunately they are not providing it with the resources commensurate with these ambitions. UNESCO is suffering with chronic under funding and needs more funding if it is to remain the first port of call in its fields of competence.”
“Increasing the core funding of UNESCO, even at a time of crisis, like the present one, must therefore become a very high priority for the new administration.”
“I believe that we must be fair to Irina Bokova (…). We salute and congratulate her on this achievement. But we have to make urgently clear that we can’t expect everything from her strong will (…).We also have to stand next to her, to help her and substantially to contribute, in order to make this new period more refreshing and more fruitful.”
“Fidèle à son Acte constitutif, l’UNESCO est activement engagée depuis de longues années dans la promotion d’un dialogue interculturel durable au niveau international. Comme M. Barbosa l’a récemment souligné à l’ouverture de la Conférence internationale « Rencontres interculturelles dans l’Orient hellénisé», nous considérons en effet un tel dialogue nécessaire pour promouvoir la cohésion sociale, la réconciliation et la paix. On pourrait s’apercevoir que toutes les initiatives relatives de l’UNESCO poursuivaient un même objectif: favoriser une lecture d’histoire qui soit ouverte, diversifiée, pluraliste, mettant l’accent sur les échanges et les transferts culturels.”
“Le Directeur général adjoint de l’UNESCO a été heureux de constater que la Conférence, à laquelle il s’exprimait, propose une lecture interculturelle de l’Orient hellénisé, autour de la figure d’Alexandre le Grand. A travers l’hellénisation de l’Orient, portée par les guerres de conquête d’Alexandre le Grand, se développent en effet des syncrétismes religieux et artistiques très féconds, incarnés notamment dans l’art gréco-bouddhique.”

34 session de la Conférence générale

S.E. M. Karolos Papoulias, Président de la République Hellénique

(Discours prononcé en grec; texte français fourni par la Délégation permanente)
« La justice et le respect des droits de l'homme constituent des conditions sine qua non pour instaurer la paix. […] De plus en plus souvent, dans un nombre croissant de pays, les libertés individuelles sont violées et la notion de dignité humaine est avilie. Faire des concessions au niveau de la protection des droits de l'homme sous prétexte d'instaurer la paix ou de se protéger contre des menaces, montre une ignorance de l'histoire. »
Le pays félicite l'UNESCO pour son travail dans la lutte contre l'analphabétisme. Mais force est de constater que des problèmes persistent encore. L’éducation n’est pas un privilège mais un droit de tous, quelque soit son appartenance sociale, ethnique ou religieuse.
Les principes et les valeurs de la Grèce antique sont étroitement liés aux valeurs préconisées par l'UNESCO : philosophie, sciences, apprentissage démocratique. Le pays est convaincu que les études humanitaires sont au cœur de la paix et du savoir.
La Grèce a été victime d’incendies meurtriers cette année et ne peut que réaffirmer son engagement dans la lutte contre le changement climatique et les catastrophes environnementales.
« L'UNESCO a instauré, en 1993, la Commission internationale de bioéthique qui est chargée de contrôler l'application de la Déclaration universelle sur le génome humain et les droits de l'homme. Je considère que cette initiative est extrêmement positive. »
La Grèce a déployé tous ses moyens pour promouvoir les idéaux d’UNESCO durant les Jeux Olympiques d'Athènes en 2004, en se basant sur l'idéal anthropocentrique. Elle a contribué, ainsi à l'adoption de la Convention internationale contre le dopage dans le sport en 2005.
L’UNESCO doit tenir compte des problèmes liés à l’immigration massive et à la mondialisation et promouvoir avec ardeur la diversité culturelle et la compréhension entre les peuples.
La Grèce félicite l’UNESCO pour la Convention internationale pour la sauvegarde du patrimoine immatériel et a l'honneur de voir figurer 17 sites nationaux sur la liste du Patrimoine Mondial. Le pays est aussi reconnaissant pour les actions menées contre le trafic illicite de biens culturels, dont la Grèce subit les conséquences.
« Par ailleurs, la question du retour des marbres du Parthénon qui se trouvent encore au British Museum n'est pas encore résolue. […] La campagne pour le retour des marbres du Parthénon en Grèce est une exigence universelle et toujours actuelle. »
La Grèce souhaite développer des initiatives pour la protection du patrimoine culturel surtout à l’échelle régionale (sud-est de l’Europe) avec notamment en perspective la réunion des Chefs d’Etat de la région en juin 2008 à Athènes.
« Le rôle que pourrait jouer l'Organisation des Nations Unies pour la paix a été annulé à maintes reprises sous le poids des intérêts des puissants. Les citoyens pensants se demandent à juste titre si l'humanité progresse ou si elle fait des pas en arrière, sur certains plans. »
« Mais les efforts et la philosophie de l'UNESCO nous montrent bien le seul chemin à suivre si nous voulons que les idéaux de son Acte constitutif soient mis en œuvre, à savoir la paix mondiale, le respect des droits de l'homme, la dignité et le développement au sein de sociétés démocratiques »

Célébrations d'anniversaires

  • 400e anniversaire de la mort de Doménikos Theotokopoulos (dit El Greco – « Le Grec »), peintre, sculpteur et architecte (1541-1614) (Grèce et Espagne) (2014)

  • El Greco était un peintre, un sculpteur et un architecte de la Renaissance espagnole. Né en Crète, qui à l’époque faisait partie de la République de Venise, il a vécu en Italie, où il a appris le style maniériste avant de partir en Espagne et d’y passer le reste de sa vie. Ses silhouettes allongées et de ses décors dramatiques et expressionnistes font qu’il est considéré par beaucoup comme un précurseur de l’art du XXe siècle (expressionnisme et cubisme). Il a créé un langage visuel novateur mêlant l’héritage byzantin et les styles italien et espagnol. Son style original, né du mélange de diverses cultures, illustre comment la diversité culturelle peut être source d’enrichissement et d’évolution.

  • 150e anniversaire de la naissance du poète Constantine Cavafy (1863-1933) (2013)

  • Constantine P. Cavafy (1863-avril 1933) était un poète grec réputé qui a vécu à Alexandrie et travaillé comme journaliste et fonctionnaire. Les poèmes de Cavafy sont parus sous forme de pamphlets dans des feuillets et des brochures auto-édités, de son vivant, car il jouait le rôle de l’anticonformiste. La première publication sous forme de livre a été « Ποιήματα » (Poèmes) publié à titre posthume en 1935. Sa poésie couvre trois sujets principaux Poèmes historiques, Poèmes sensuels et Poèmes philosophiques. Cavafy a joué un rôle important pour le renouveau et la reconnaissance de la poésie grecque. On lui reconnaît également de multiples contributions à l’édification de la poésie européenne du XXe.

  • 50e anniversaire de la mort du scientifique George N. Papanicolaou (1883-1962) (2012)

  • George Papanicolaou était un pionnier grec en cytologie et en détection précoce du cancer. C’est lui qui a notamment inventé le fameux « Pap test » qui est utilisé dans le monde entier et a sauvé la vie de millions de femmes.

  • Bicentenaire de la mort du poète grec Constantin Rhigas (dit Phéraios) (1998).



  • Centième anniversaire de la renaissance des Jeux olympiques (6 avril 1996).



  • 2 300e anniversaire de la mort du philosophe grec Aristote (1973)