Inde

Membre de l'UNESCO: 04/11/1946

Chef d'Etat et/ou Gouvernement

President of the Republic of India: H.E. Shri Pranab MUKHERJEE
Prime Minister: The Honourable Narendra Modi

Délégation permanente accréditée auprès de l'UNESCO

S. Exc. Monsieur Vinay Sheel OBEROI
Ambassadeur, Délégué permanent (01/09/2010)


Délégation permanente de l'Inde auprès de l'UNESCO
Maison de l'UNESCO Bureaux M1.42/M1.38 1, rue Miollis 75732 PARIS Cedex 15
Téléphone
01.45.68.29.88
01.45.68.30.14
Télécopie
01.47.34.51.88
Mél
dl.india(a)unesco-delegations.org

S. Exc. Madame Ruchira KAMBOJ
Ambassadeur, Délégué permanent (24/04/2014)


Délégation permanente de l'Inde auprès de l'UNESCO
Maison de l'UNESCO Bureaux M1.42/M1.38 1, rue Miollis 75732 PARIS Cedex 15
Téléphone
01.45.68.29.88
01.45.68.30.14
Télécopie
01.47.34.51.88
Mél
dl.india(a)unesco-delegations.org

Commission nationale pour l'UNESCO

President: Ms Smriti Zubin Irani*

Secretary General: Mr Ashok Thakur

Deputy Secretary-General: Mr. Amit Khare

Indian National Commission for Cooperation with UNESCO
Ministry of Human Resource Development Department of Secondary and Higher Education Government of India Shastri Bhavan New Delhi 110 001 India
Téléphone
(91.11) 23 78 26 98 (President); (91.11) 23 38 64 51 (SG) (91.11) 23 38 26 98
Télécopie
(91.11) 23 78 20 28 (President); (91.11) 23 38 58 07 (91.11) 23 38 13 55
Mél
secy.dhe(a)nic.in (SG); maniverma100(a)gmail.com
Site internet
http://www.education.nic.in

Plus d'informations Commission nationale pour l'UNESCO

Représentation au Conseil exécutif

La réforme de 1991 a amendé l'article V de l'Acte constitutif concernant la qualité des membres du Conseil exécutif. Depuis la 27e session de la Conférence générale (1993), le Conseil est composé d'États membres et non plus de personnes (26 C/Rés., 19.3).
Titre Nom Années Sessions
MemberMr Sarvepalli Radhakrishnan1946-19511-26
ChairpersonMr Sarvepalli Radhakrishnan1948-194913-17
MemberMr Arcot Laxamanswami Mudaliar1951-195627-45
ChairpersonMr Arcot L. Mudaliar1954-195640-45
MemberMr Zakir Husain1956-195846-51
MemberMs Hansa Mehta1958-196051-57
MemberMs Indira Gandhi1960-196458-68
MemberMr Prem N. Kirpal1964-197269-90
ChairpersonMr Prem N. Kirpal1970-197286-90
MemberMr Gopalaswami Parthasarathi1972-197691-100
MemberMr Sarvepalli Gopal1976-1980101-110
MemberMr Triloki Nath Kaul1980-1985111-122
MemberMr Swaran Singh1985-1989123-132
MemberMr Natarajan Krishnan1989-1993133-142
Representative1993-1997143-152
Representative1998-2001154-162
Representative2001-2009163-181
Representative2007- 2017178-202

Participation dans les organes subsidiaires

Organes élus par la Conférence générale


Conseil exécutif
Membre (Expiration du mandat : 2017)
Conseil du Bureau international d'éducation de l’UNESCO
Membre (Expiration du mandat : 38th General Conference)
Comité intergouvernemental de bioéthique
Membre (Expiration du mandat : 38th General Conference)
Conseil d'administration de l'Institut de statistique de l'UNESCO
Membre : Mr R. Govinda (Expiration du mandat : 31 December 2015)

Autres organes intergouvernementaux de l’UNESCO


Comité intergouvernemental du Patrimoine mondial
Membre (Expiration du mandat : 38th General Conference)
Commission océanographique intergouvernementale
Membre

Conseils des instituts et centres de l'UNESCO


Le Conseil d'administration de l'Institut international de l’UNESCO pour le renforcement des capacités en Afrique
Vice-Président : Mr. Bikas SANYAL (Expiration du mandat : September 2013)

Interventions des Chefs des Délégations à la Conférence générale lors du débat de politique générale

36 session de la Conférence générale

H.E. Mr Kapil Sibal, Minister of Human Resources Development

Speech delivered during the General Policy Debate of the 36th session of the General Conference and posted as received

35 session de la Conférence générale

H.E. Mr Kapil Sibal, Minister of Human Resources Development

“It is in a spirit of humility in the name of Mahatma Ghandi, India has brought (…) its proposal for the establishment of the Mahatma Ghandi Institute of Education for Peace and Sustainable Development as a category 1 institute of UNESCO. When established, this will be the first category 1 institute in Asia (…).”
“As the Chairperson of the Steering Committee of the South-South Cooperation Programme/Fund, India looks forward to the early implementation of fund-raising strategy (…) at its last session and raising the profile of the unique South-South Fund in the field of education (…).”
“We recently passed the historic Right of Children to Free and Compulsory Education Act 2009 to create a legal entitlement for compulsory and free education to all children between the ages of 6 to 14. We recently also revamped and relaunched the National Literacy Mission with the focus on women called Shakshar Bharat. (…) Bridging the technological divide is a major challenge for the international science community (…). To take this forward, UNESCO should launch a project involving 1 billion of the most deprived and seek help of Member States to develop an ecosystem through which they are empowered. “Project 1 billion” should be a flagship programme that provides access to affordable technologies for everyday solutions. All technological enterprises must have a twofold objective. One is to conquer the barriers of knowledge through technological solutions and the other to foster the growth of knowledge through ordinary solutions.”
“The S in UNESCO stands for science. The S also stands for solutions. Such solutions need to be sustainable. (…). Solutions for the less developed world with sustainable existing lifestyles requiring investments, technology transfer and human resource development. UNESCO can play a significant role in developing global understanding for the disparate nature both of the challenges and the solutions.”
“India also welcomes operationalization of the 2003 Convention for the Safeguarding of the Intangible Cultural Heritage. An important development was the establishment of the Representative List of Intangible Cultural Heritage of Humanity with two inscriptions from India, one of which is the multinational nomination of Nowrouz, along with Iran, Kyrgyzstan, Uzbekistan, Pakistan and Turkey, and the other entitled Ramman, religious festival and ritual theatre of the Garhwal Himalayas.”
“The Chairman of the Executive Board, Ambassador Yaï of Benin, to whom we also pay tribute, took the timely initiative for UNESCO to commemorate the contribution of Rabindranath Tagore, Pablo Neruda and Aimé Césaire for a reconciled universal. It is only appropriate therefore that UNESCO would commemorate the 100th anniversary of Mother Teresa in 2010 and the 150th anniversary of Rabindranath Tagore in 2011, both initiatives brought by India.”
“At the heart of a global community free from conflict is the spirit of non-violence of the message of the Mahatma. (…) President Obama in a recent response to a question from a student at Wakefield High School in Arlington, Virginia in the United States said that Ghandi ended up doing so much in changing the world just by the power of his ethics. (…) At the heart of the concept of non-violence and sustainable development is the ethical principle. This is the ethic of moral stances. It is this spirit that must be propagated through UNESCO.”

34 session de la Conférence générale

H.E. Mr Shri Arjun Singh, Minister of Human Resource Development

India warmly welcomes Singapore’s re-entry into UNESCO.
The world rapidly changes. Some of the changes have helped to reduce literacy and disease and lead to the spread of knowledge. But not all changes are positive: There are still across the world pockets of abject poverty. UNESCO, the heart and mind of the United Nations system, must be equipped to address these challenges.
The thematic debate this year is a positive step towards understanding UNESCO’s contribution in facing challenges of knowledge societies and global climate change. The Executive Board, as initiated by the Asia-Pacific Group, invites UNESCO to continue its global effort to address climate change within its mandate and competencies.
“South-South cooperation and North-South-South cooperation, particularly for education, is a key mandate of UNESCO. India is glad that its contribution of US $20,000, the first such contribution, has led to the establishment of the South-South cooperation fund in education.”
“Literacy is one of our core mandates, as are technical and vocational education, skills formation, non-formal education and adult education.”
“The lack of resources and donor fatigue pose a serious challenge for further expansion of EFA in the E-9 countries. The General Conference must set the tone for the discussions of the High-Level Group on EFA in December 2007.”
“We are targeting an increase of gross enrolment ratio for higher education from the present 10% to at least 15% in the next five years. We are also working towards increasing the public expenditures on education to the level of 6 % over this period. ”
UNESCO should not forget its mission in the science education and research encouragement. India remains committed to Major Programmes II and III.
Some years ago, India hosted a ministerial conference on the dialogue among civilizations. The complexities of promoting such a dialogue can be addressed to the New Delhi Declaration and through actions in UNESCO’s programme.
India is also concerned at the perceived shift in UNESCO’s policy regarding protection of cultural objects and their return to their place of origin. For this reason, India along with Greece, Iraq, Italy, Mexico and Senegal, have inscribed a new agenda item on this issue at this session of the General Conference on enhancing the protection of cultural objects through the fight against illicit trafficking in them and the development of museums in developing countries. UNESCO must play a lead role on this matter.
The preservation and celebration of the world’s tangible and intangible heritage is the most public face of UNESCO. The Organisation should strengthen the World Heritage Centre and maintain its flexibility. India is home to 22 historical cultural sites and five natural sites, with the Red Fort at Delhi being the most recent addition to the Heritage List.

Célébrations d'anniversaires

  • 150e anniversaire de la naissance de Swami Vivekananda, philosophe et guide spirituel (1863-1902) (2013)

  • Swami Vivekananda est considéré comme une figure emblématique de l’introduction en Europe et en Amérique des écoles de philosophie hindoues que sont le Vedanta et le Yoga. On estime aussi qu’il joua un rôle de sensibilisation au dialogue interreligieux, donna à l’hindouisme le statut de grande religion à la fin du XIXe siècle et fut un élément moteur dans le renouveau de l’hindouisme dans l’Inde moderne. Il est peut-être plus connu pour son discours très inspiré commençant par « Sœurs et frères d’Amérique », dans lequel il présenta l’hindouisme lors du Parlement des religions du monde à Chicago, en 1893.
    « Jiva est Shiva » – chaque individu est une divinité en soi – constitue la pensée centrale de l’enseignement de Vivekananda.
    Plusieurs dirigeants et philosophes indiens du XXe siècle reconnurent l’influence que Vivekananda exerça sur eux. Beaucoup considèrent qu’il inspira le mouvement de lutte pour la liberté en Inde. C’est lui qui donna l’idée à Jamshedji Tata de créer l’Institut indien des sciences, l’une des meilleures institutions du pays. Par-dessus tout, il redonna un sentiment de fierté aux hindous en présentant les anciens préceptes de l’Inde dans leur forme la plus pure au public occidental.
    Les idées de Swami Vivekananda ont eu une grande influence sur la jeunesse indienne. De nombreux instituts ont vu leurs étudiants se réunir et former des organisations visant à promouvoir les débats sur la spiritualité et la pratique de ces nobles principes.
    Swami Vivekananda fut le premier Indien à être invité à occuper la Chaire de philosophie orientale à Harvard.
    Cette requête est donc conforme aux priorités du document 35 C/5 (construction d’une culture de la paix et promotion du dialogue interculturel, en s’appuyant sur les droits de l’homme et la philosophie).

  • 100e anniversaire de la naissance d’Amrita Sher-Gil, peintre (1913-1941) (2013)

  • Peintre indien réputé comptant parmi les artistes les plus prometteurs de l’Inde pré-coloniale, Amrita Sher-Gil (1913-1941), fille d’un aristocrate sikh et d’une pianiste hongroise, partagea son existence entre la Hongrie, l’Italie, la France et l’Inde. La plupart de ses tableaux reflètent avec éclat son amour pour son pays et, plus important encore, sa réaction devant la vie des gens. À la fin de sa courte vie, ses peintures avaient pour sujets les pauvres, les villageois et les mendiants. Cela lui permit de parvenir à la simplicité qu’elle avait toujours voulu atteindre dans ses tableaux. Sa contribution à l’exploration de nouvelles voies de création artistique est reconnue dans le monde entier.

    150e anniversaire de la naissance de Rabindranath Tagore, penseur, philosophe et poète (1861-1941) (2011)

    Poète, professeur de musique, dramaturge, artiste visuel, Rabindranath Tagore (Kolkata, anciennement Calcutta, 1861-1941), cultivait des intérêts multiples. Doué dans tous les domaines de la créativité, il a signé plus de 250 livres dont le plus célèbre, Gitanjali (1912), lui valut de recevoir le prix Nobel en 1913. Rabindranath Tagore élabora un système éducatif novateur ; il mit au point des services de reconstruction rurale ; l’école qu’il établit en 1901 sur des bases traditionnelles se développa, devint une université en 1921 et est à présent une institution d’importance nationale en Inde. Tagore fut également un réformateur dans le domaine de la culture, un érudit qui modernisa l’art bengali. Ses tableaux et ses chansons ont donné naissance à de nouveaux horizons d’expériences. Ses importants travaux, qui lui ont valu un respect et une admiration universels, ont abouti à un système philosophique représentatif des civilisations d’Asie. Il traite de toutes les questions et de toutes les contradictions sociales qui sont à la base de la lutte pour l’indépendance politique et pour le respect de l’identité culturelle et linguistique, tout en présentant des idéaux et des pratiques fondés sur la tolérance et sur le dialogue avec l’Occident. Contemporain de Gandhi et de Nehru, ami d’Einstein et de nombreux artistes et scientifiques, membre de l’Institut international de coopération internationale (IICI) qui précéda la création de l’UNESCO, cet humaniste en quête d’universel continue à exercer une influence sur l’ensemble de la communauté internationale.

    100e anniversaire de la naissance de Mère Teresa (1910-1997) (Inde, avec le soutien de l’ex-République yougoslave de Macédoine) (2010)

    Mère Teresa, Agnès Gonxha Bojaxhiu de son vrai nom, est une religieuse et missionnaire catholique très connue née en 1910. En 1928, elle s’est rendue en Inde où elle a mis sa vie au service des plus pauvres. En 1948, elle a obtenu la citoyenneté indienne et a fondé la congrégation des Missionnaires de la charité à Calcutta en 1950, qui est devenue célèbre pour son action en faveur des pauvres et des mourants de la ville. Pendant plus de 45 ans, elle a soigné les pauvres, les malades, les orphelins et les mourants tout en guidant le développement des Missionnaires de la charité, d’abord en Inde puis dans d’autres pays, en créant notamment des hospices et des centres d’hébergement pour les plus démunis et les sans-abri. L’œuvre de Mère Teresa a été reconnue et saluée dans le monde entier et elle a reçu plusieurs prix et distinctions, notamment le prix Nobel de la paix en 1979, la plus haute distinction civile indienne, la Bharat Ratna, en 1980 pour son action humanitaire, le prix Jean XXIII de la Paix (1971) et le prix Nehru pour son action en faveur de la paix et de la compréhension internationale (1972). Après sa mort, elle a été béatifiée par le Pape Jean-Paul II et a été déclarée Bienheureuse Teresa de Calcutta. Elle a toujours affirmé : « Par mon sang, je suis albanaise. Par ma nationalité, indienne. Par ma foi, je suis une religieuse catholique. Pour ce qui est de mon appel, j’appartiens au monde ». Sa tombe, qui se trouve dans la Maison mère des Missionnaires de la charité, est rapidement devenue un lieu de pèlerinage et de prière pour les personnes de toutes confessions, pour les riches comme les pauvres. Mère Teresa a laissé le témoignage d’une foi inébranlable, d’un espoir invincible et d’une charité extraordinaire en tant que « mère des pauvres ». Elle est devenue un symbole de compassion pour le monde et un témoignage vivant de la soif d’amour de Dieu.
    Le message de Mère Teresa est en parfait accord avec l’Acte constitutif de l’UNESCO et cette célébration en 2010 sera l’occasion d’expliquer aux jeunes générations son message de compassion, de tolérance, de respect mutuel, de solidarité et de paix. La célébration de cet anniversaire aidera à poursuivre la diffusion du message universel de Mère Teresa à travers le monde.

  • 125e anniversaire de la naissance du Mahatma Gandhi (1994)



  • 25e anniversaire de la fondation d’Auroville (1993)



  • Centième anniversaire de la naissance de Jawaharlal Nehru (1989)



  • Centenaire de la naissance de Maulana Abul Kalam Azad, universitaire et éducateur éminent (1988)



  • Centenaire de la naissance de S. Radhakrishnan, philosophe et homme d’Etat indien (1988)