Cambodge

Membre de l'UNESCO: 03/07/1951

Chef d'Etat et/ou Gouvernement

Roi du Cambodge: Sa Majesté Norodom SIHAMONI
Premier ministre: Son Exc. M. HUN SEN

Délégation permanente accréditée auprès de l'UNESCO

S. Exc. Monsieur Narang NOUTH
Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, Délégué permanent (08/10/2010)


Délégation permanente du Royaume du Cambodge auprès de l'UNESCO
Maison de l'UNESCO 1, rue Miollis (MS 2.08 / MS.2.09) 75015 PARIS Cedex 15
Téléphone
01.45.68.26.12
Télécopie
01.45.68.26.11
Mél
cambodia_unesco(a)yahoo.fr

Monsieur Sophann KET
Ambassadeur, Délégué permanent (28/01/2014)


Délégation permanente du Royaume du Cambodge auprès de l'UNESCO
Maison de l'UNESCO 1, rue Miollis (MS 2.08 / MS.2.09) 75015 PARIS Cedex 15
Téléphone
01.45.68.26.12
Télécopie
01.45.68.26.11
Mél
cambodia_unesco(a)yahoo.fr

Commission nationale pour l'UNESCO

Président: H.E. Mr. Sok An *

Vice-Présidente: Mme Sun Saphoeurn

Secrétaire générale: Mme Tan Theany

Secrétaire général adjoint: M. Chuch Phoeurn

Secrétaire général adjoint: M. Yos Eang

Commission nationale du Cambodge pour l'UNESCO
N° 74, Preah Sihanouk Avenue - B.P. 29 PHNOM PENH Cambodge
Téléphone
(855-23) 210 369
Télécopie
(855-23) 210 369
Mél
cambonac(a)gmail.com

Plus d'informations Commission nationale pour l'UNESCO

Représentation au Conseil exécutif

La réforme de 1991 a amendé l'article V de l'Acte constitutif concernant la qualité des membres du Conseil exécutif. Depuis la 27e session de la Conférence générale (1993), le Conseil est composé d'États membres et non plus de personnes (26 C/Rés., 19.3).
Titre Nom Années Sessions
Representative2003-2007168-177

Interventions des Chefs des Délégations à la Conférence générale lors du débat de politique générale

36 session de la Conférence générale

H.E. Mr Sethy lm, Minister of Education, Youth and Sports

Discours prononcé durant le débat de politique générale de la 36e session de la Conférence générale et affiché tel que reçu (français seulement)

35 session de la Conférence générale

S.E. M. SOK An, Vice-Premier Ministre

“(…) La part la plus importante du budget de l’État est réservée à l’éducation et à la santé publique. Il se construit en moyenne près de 200 écoles par an et la scolarisation dans le primaire atteint désormais un taux de 94 %. Nous redoublons d’efforts pour éradiquer le phénomène de l’abandon de l’école en cours de scolarité. (…) Et, avec la mise en œuvre décentralisée de la Loi-cadre sur l’éducation, promulguée en 2008, le gouvernement royal pense atteindre, sans trop de difficultés les « Objectifs de développement du Millénaire ».”
“Vous connaissez tous le site d’Angkor, fleuron du Patrimoine mondial et capitale de l’empire khmer. L’établissement public que j’ai l’honneur de présider et que nous appelons « Autorité nationale APSARA » en assure la préservation, la conservation, la valorisation et le développement. Cet établissement a le privilège de coopérer avec la communauté internationale présente depuis 1993 (…).”
“(…) la sauvegarde d’Angkor constitue une tâche réellement titanesque. En vérité, c’est la seule fois où l’intégrité d’un bien culturel à composante naturelle (forêts, rizières, plans d’eau) court le risque d’être mise en péril à la fois par la pression exogène d’un établissement humain à caractère urbain et par la pression endogène d’un établissement humain à caractère rural. Un défi considérable, donc, mais le gouvernement royal est décidé à y faire face continuellement.”
“(…) Le Comité du Patrimoine mondial a décidé, à Québec, au Canada, en juillet 2008, l’inscription sur la Liste d’un bien culturel de grande valeur symbolique : le temple de Preah Vihear.”
“(…) Je rappellerai nos efforts assidus pour relever le niveau des programmes initiés dans le domaine des sciences écologiques, des sciences humaines et des sciences sociales, ainsi que pour la communication, particulièrement les médias audiovisuels. À ce propos, je tiens à signaler le rôle scientifique, culturel et technique actif, dans tous ces domaines, que tient, désormais, l’Académie royale du Cambodge, que nous venons récemment de réorganiser.”
“(…) La commission nationale cambodgienne pour l’UNESCO collabore activement avec l’ensemble des ministères et organisations gouvernementales et non gouvernementales intéressés par les programmes de l’UNESCO. Elle assure également une liaison constante avec le Bureau de l’UNESCO à Phnom Penh (…). Leur collaboration étroite se traduit en particulier dans les domaines de l’éducation et de la formation et dans la mise en œuvre du grand programme « Mémoire du Monde ».”

34 session de la Conférence générale

S.E. M. Sok An, Vice-premier Ministre

Le Gouvernement de Cambodge a augmenté de 20% la part du budget réservée à l’éducation pour permettre l’amélioration des conditions de scolarisation des enfants, de formation et du recrutement des enseignants. Cependant, des défis restent encore à relever et le Cambodge compte beaucoup sur ses partenaires et sur le fond de l’Initiative pour la mise en œuvre accélérée de l’Education Pour Tous.
L’éducation implique aussi la prévention du virus SIDA/VIH. Le Ministère de l’Education est en charge de mettre en œuvre des plans d’action, conformes à la stratégie élaborée par l’OMS et l’UNESCO. Le Bureau de l’UNESCO à Phnom Penh a accompli un travail excellent dans ce domaine.
Le Gouvernement du Cambodge affirme sans cesse sa détermination à assurer la préservation, la conservation et la valorisation du site d’Angkor, inscrit sur la Liste du Patrimoine mondial. Le Cambodge remercie le Comité international de coordination pour son aide précieuse dans ce domaine. Par ailleurs, Le site sacré du Temple de Preah Vihear a été proposé pour inscription sur la Liste du Patrimoine mondial.
Le Gouvernement a élaboré un nouveau concept des « Eco villages pour le développement durable » qui vont contribuer à la préservation du patrimoine, de l’environnement, à l’usage équilibré des ressources naturelles, en particulier de l’eau et en même temps garantiront des emplois non polluant pour la population.
Pour mieux gérer et protéger le patrimoine, le Cambodge a placé la formation des métiers du patrimoine parmi ses priorités, grâce à l’aide des fonds en dépôt du Japon. Une école régionale de formation a été ouverte avec le soutient de la France.
Dans le même esprit, le Ministère de la Culture et des Beaux-Arts s’attache à mettre en œuvre la Convention sur la protection du patrimoine culturel subaquatique et la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, ratifiées cette année.
Dans le domaine des sciences, le Cambodge avec l’aide de l’UNESCO prépare l’inscription du sanctuaire de Peam Krasoab comme « Réserve côtière de la biosphère ».
Le Gouvernement royal souhaite développer un accès à l’informatique plus large et accorde la priorité au renforcement de la liberté de presse et à la professionnalisation des médias.