Julia Kristeva

julia Kristeva


©UNESCO

Julia Kristeva est écrivain, psychanalyste et professeur à l’Institut Universitaire de France. Directrice de l’école doctorale « Langue, littérature, image » à l'Université Paris Diderot-Paris7, est membre titulaire de la Société Psychanalytique de Paris et docteur Honoris Causa de nombreuses universités aux Etats-Unis, au Canada et en Europe où elle enseigne régulièrement. Officier de la Légion d’Honneur, officier de l’Ordre du Mérite, première lauréate du Prix Holberg en décembre 2004, elle a obtenu le Prix Hannah Arendt en décembre 2006 et le prix Vaclav Havel en 2008. Elle est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages, parmi lesquels : La Révolution du langage poétique, Histoires d’amour, Soleil noir (dépression et mélancolie), Le Temps sensible (Proust et l’expérience littéraire), la trilogie Le génie féminin : Hannah Arendt, Mélanie Klein et Colette, La Haine et le Pardon, Cet incroyable besoin de croire (2007), de quatre romans dont Possession et Meurtre à Byzance, d’un essai Seule une femme, d’un récit Thérèse mon amour (2008). Son œuvre est entièrement traduite en anglais, et la plupart de ses livres sont disponibles dans les grandes langues du monde. Elle est en outre conseillère au Conseil économique, social et environnemental.

 

******

vidéo:

Intervention de Julia Kristeva lors du lancement de l'Année internationale du rapprochement des cultures (UNESCO, 18 février 2010).