Autres

Belém: le défi du développement durable

Abritant la zone métropolitaine la plus étendue de l’Amazonie, la ville conserve des liens solides avec ses traditions

La ville de Belém, qui accueillera CONFINTEA VI, illustre un des plus grands défis auxquels doit faire face la planète, à savoir comment promouvoir un développement humain reposant sur les paradigmes de la durabilité. Comme beaucoup d’autres villes du Brésil, Belém est confrontée au problème de devoir assurer une éducation de qualité à toute sa population très diversifiée de quelque 2 millions de personnes. Sur les 14,1 millions de Brésiliens analphabètes âgés de plus de 15 ans, 10,8 % se trouvent dans la région du Nord où se situe Belém. L’IDH (l’Indice de développement humain) pour Belém est de 0,82 sur une échelle de 0 à 1.

La ville est la capitale du Pará, un État qui connaît une métamorphose économique et qui lutte pour réglementer plus sévèrement ses activités économiques afin d’éliminer le modèle prédateur de développement qui prédomine. Alors que cet Etat dispose des plus grandes réserves de fer du monde, presque la moitié de sa population (3,4 millions de personnes) vit à la limite de la pauvreté.

Caractéristiques

Avec un climat équatorial à la température agréable mais très humide, Belém se situe au bord de la baie de Guajará, près de l’embouchure de l’Amazone. Le centre ville est entouré de rivières, de baies et de criques. De nombreuses rues bordées de manguiers formant des tunnels constituent une des particularités les plus célèbres de Belém.

Belém abrite une des zones métropolitaines les plus étendues de l’Amazonie et figure parmi les 12 premières villes du Brésil. Fondée le 16 janvier 1616, elle présente des monuments historiques imprégnés de la culture du 17e siècle. Ses rues conservent d’infinies richesses datant de la période de production et d’exportation du caoutchouc et reflètent largement l’architecture de la ville de Lisbonne au Portugal, qui a inspiré les maisons et bâtiments de l’époque avec des façades fréquemment ornées de carreaux de faïence emaillés.

Le marché municipal (Mercado Municipal) pour la viande et le “marché de fer” ou “marché de poisson”(Mercado de Ferro o Mercado de Peixe) constituent d’autres monuments historiques. Le marché “Ver-o-Peso” fait partie du même complexe. Situé sur les quais, il offre une large gamme de fruits et d’épices de la région, ainsi qu’infusions, mixtures et potions magiques censées traiter les maladies du corps et de l’esprit. Le nom “Ver-o-Peso” signifie “vérifier le poids”. Son origine remonte à quelques décennies en arrière où tous les produits vendus étaient pesés sur place, sur des balances manuelles, ce qui permettait à l’acheteur de vérifier le poids des marchandises et évitait les fraudes.

Bien que Belém soit devenue une cité cosmopolitaine, elle conserve des liens solides avec ses traditions. Les coutumes des “caboclo” (populations indigènes) sont présentes au quotidien, s’exprimant à travers une nourriture typique et la célébration d’événements religieux.

Le Centre de conférences

Le projet architectural du HANGAR recrée les symboles de la nature amazonienne


Belém compte 1,4 millions d’habitants et est entourée de rivières, baies, anses et plages. Le projet architectural du HANGAR, lieu de la Conférence, reproduit quelques uns des éléments qui reflètent symboliquement la biodiversité de l’Amazonie.

Le lac, qui représente les millions de anses de la région, est peuplé de poissons régionaux tels que le pirarucu, le tucunaré, le tambaqui, et abrite la Victoria Regia, la plante symbole de l’Amazonie. Dans les jardins poussent des espèces indigènes et l’on y trouve la reproduction d’un des écosystèmes les plus menacés, les mangroves.

Couvrant une superficie de 63 000 m², dont 24 000 m² sont occupés par le Hangar, le Centre de conférences dispose d’un équipement technologique sophistiqué et a la capacité d’accueillir des manifestations de grande envergure telles que foires, conférences, congrès, séminaires, symposiums et expositions.

Le Hangar a fait sien le concept d’utilisation flexible de l’espace à savoir de hauts plafonds et des travées généreuses qui facilitent la multifonctionnalité. Il y a 12 salles polyvalentes et un espace reservé aux expositions et foires avec une infrastructure permettant d’organiser deux événements parallèlement. En outre, le Centre a un auditorium de 1 800 m² avec 2 200 places assises et divisible en 8 sections séparées pouvant accueillir 250 personnes chacune. En outre trois autres auditoriums individuels avec des places assises pour 200, 250 et 400 personnes respectivement sont disponibles.

Le Hangar propose un accès internet sans fil, une salle de presse, un espace restaurant ainsi qu’un parking de 1000 places. Il s’y trouve également une cuisine industrielle qui peut fournir 2000 repas à l’heure. La totalité du HANGAR est équipée de dispositifs électroniques. Il est entièrement climatisé et fait l’objet d’une surveillance vidéo.


Pour plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.hangarcentrodeconvencoes.com.br

Information associée

Renseignements pratiques pour Belém