Autres

3 décembre 2009

Assurer la qualité de l’éducation des adultes

Le 3 décembre 2009 la quatrième Table ronde de CONFINTEA VI a abordé le thème suivant : « assurer la qualité de l’éducation des adultes et évaluer les résultats d’apprentissage ».

Présidée par Lord Anthony Young, du Royaume-Uni, la Table ronde a rassemblé six panélistes : M Octávio Tavares, Ministre d’Etat pour l’Éducation, Cap-Vert ; M. Ramon Carlos Bacani; Sous-secrétaire, département de l’Éducation, Philippines ; M. El Habib Nadir, Directeur de la Lutte contre l’Analphabétisme, ministère de l’Éducation, Maroc ; Mme Isabel Infante, Coordinatrice de l’Éducation des adultes, ministère de l’Éducation, Chili ; M. Jan Reitz Jørgensen, Conseiller principal, ministère de l’Éducation, département de la Formation professionnelle des adultes, Danemark; Mme Brenda Dann-Messier, Secrétaire adjointe pour la Formation professionnelle et l’Éducation des adultes, USA. Deux invités de marque se sont joints aux débats : d’Afrique du Sud, Mme Roxy Marosa, animatrice de talk-shows aux contributions stimulantes, et de l’Université de Syracuse (USA), M. Alexander Charter, Professeur émérite en éducation des adultes. M. Alexander Charter se distingue par le fait qu’il a participé à toutes les Conférences CONFINTEA : celle de la première heure, à Elseneur (Danemark) en 1949, puis la seconde à Montréal (Canada), la troisième à Tokyo (Japon), la quatrième à Paris (France), la cinquième à Hambourg (Allemagne) et la toute dernière Conférence à Belém (Brésil).

Les prestataires et les praticiens définissent souvent la qualité de l’éducation des adultes et les moyens d’assurer cette dernière de façon très spécifique. Cependant, un nombre croissant de pays évoluent vers une intégration des programmes d’éducation des adultes dans une cadre plus large d’apprentissage tout au longde la vie, et manifestent un intérêt grandissant ou plaident pour une spécification de ce qu’est la qualité de l’éducation des adultes et des résultats d’apprentissage
Les adultes sont davantage susceptibles de participer à des programmes d’apprentissage s’ils sont convaincus d’en retirer un gain personnel, économique ou social en échange de l’argent, du temps, de l’énergie et de l’engagement qu’ils ont investis dans ce processus.

En quoi consiste donc une approche pertinente pour comprendre, reconnaître et démontrer la qualité de l’apprentissage et de l’éducation des adultes ? Il ressort des délibérations et des interventions de CONFINTEA VI que la qualité s’avère être un concept complexe, d’autant plus que les prestations d’éducation des adultes continuent de se diversifier.

Lors des discussions de la Table ronde, les enseignants ont été identifiés comme l’un des éléments les plus importants en matière de qualité de l’éducation des adultes. Dans le meilleur des cas, l’éducateur des adultes est un enseignant certifié, diplômé de l’enseignement supérieur et les contextes du développement professionnel sont bien établis. Ces caractéristiques sont considérées comme indispensables pour éviter les roulements trop fréquents de personnel et garantir une certaine motivation. Cependant, de nombreux pays ont encore recours à des éducateurs des adultes non professionnels. D’autres travaillent avec des volontaires formés à l’éducation des adultes. De façon générale, une nette préoccupation a été exprimée quant aux moyens d’améliorer la formation professionnelle des éducateurs d’adultes.  

Pendant la Conférence beaucoup d’intervenants ont souligné les relations entre l’amélioration et l’assurance de la qualité en apprentissage et éducation des adultes d’une part, et les agendas plus larges du développement d’autre part. Une plus grande pertinence, se manifestant à travers une fonctionnalité accrue dans la vie de tous les jours, une sensibilité aux compétences d’éducation des adultes et une assistance fournie aux adultes afin qu’ils fassent une meilleure utilisation des capacités qu’ils ont nouvellement acquises dans leur vie, pourrait constituer l’une des voies menant à un accès plus facile pour les classes défavorisées, les zones tribales, les minorités religieuses et les femmes qui souffrent de l’accumulation de ces désavantages.

Fournir des opportunités éducatives aux adultes dans un ménage, en particulier aux mères, contribue à améliorer les résultats d’apprentissage des enfants et des jeunes et, plus généralement, à autonomiser les communautés et à démocratiser les sociétés. Quelques pays ont fourni des exemples d’apprentissages intergénérationnels, à savoir des parents vers les enfants, qui relient l’éducation non formelle et l’éducation de la petite enfance. Les programmes d’alphabétisation familiale peuvent constituer un puissant outil de croissance et de développement individuels.  

Galerie

confinteavi 3dec kasama s01

Khunying Kasama Varavarn (Photo: UNESCO/Björn Otte)

confinteavi 3dec kasama s02

Davidson Hepburn and Khunying Kasama Varavarn (Photo: UNESCO/Björn Otte)

confinteavi 3dec kasama s03

Davidson Hepburn and Khunying Kasama Varavarn (Photo: UNESCO/Björn Otte)

confinteavi 3dec workshop 01

Ole Briseid, Daggubati Purandeswari, Koumba Boly-Barry (Photo: UNESCO/Björn Otte)

confinteavi 3dec workshop s01

Ole Briseid, Daggubati Purandeswari, Koumba Boly-Barry (Photo: UNESCO/Björn Otte)