Autres

Conférence régionale d’Amérique latine et des Caraïbes en préparation de CONFINTEA VI

« De l’alphabétisation à la formation tout au long de la vie : les défis du XXIe siècle »


10 - 13 septembre 2008 à Mexico (Mexique)

La Conférence préparatoire à CONFINTEA VI pour l’Amérique latine et les Caraïbes s’est tenue à Mexico du 10 au 13 septembre. Elle a été accueillie par le Gouvernement du Mexique et coorganisée par l’Institut national pour l’éducation des adultes (INEA) et le Ministère de l’éducation publique. Afin de mettre en synergie les efforts et les ressources, l’UNESCO a décidé de regrouper la Conférence préparatoire à CONFINTEA VI et la Conférence régionale en faveur de l’alphabétisation dans le monde. La Conférence a été suivie par 180 participants internationaux venant de 22 pays de la région. Parmi eux se trouvaient huit ministres, vice-ministres et secrétaires d’État chargés de l’alphabétisation.

Suggestions

Le projet de rapport de synthèse régional a été présenté par Rosa Maria Torres avant de faire l’objet de discussions. Elle a fait remarquer que le paradigme de l’apprentissage tout au long de la vie était encore peu présent dans le discours éducatif de la région, que dans certains cas il était même perçu comme un « élément endogène » et que les approches intersectorielles étaient encore très rares. Le rapport a provoqué de nombreux débats constructifs au cours de la Conférence.

Discussions

En plus d’effectuer un travail de sensibilisation, de créer des partenariats et de présenter les pratiques efficaces, la Conférence a reflété le discours actuel sur l’alphabétisation, l’éducation des adultes et l’apprentissage tout au long de la vie en Amérique latine et dans les Caraïbes. Quatre tables rondes ont permis d’insister sur les points déterminants en matière d’alphabétisation et de formation des jeunes et des adultes et notamment sur les principaux thèmes de CONFINTEA VI, à savoir : la politique, les stratégies et le financement de l’éducation et de la formation des adultes. D’autres tables rondes ont examiné les questions concernant l’évaluation de l’alphabétisation et de l’éducation et la situation particulière des contextes multiculturels/multilingues. Une série de présentations de groupes parallèles a attiré l’attention sur les pratiques efficaces en matière d’alphabétisation et d’éducation, de l’employabilité à la santé en passant par les technologies de l’information et de la communication, les groupes aux besoins éducatifs spéciaux et l’apprentissage intergénérationnel. L’un des groupes était consacré au réseau régional ALADIN (Réseau de documentation et d'information sur l'éducation des adultes), une initiative qui résulte de CONFINTEA V.

Résultats

Suite aux discussions sur les grands défis et difficultés en matière d’alphabétisation et d’apprentissage des jeunes et des adultes dans la région et à l’élaboration de recommandations et de stratégies, les chefs des délégations ont adopté le document final de la Conférence. Celui-ci a été rédigé sous la direction de Mme Susana Montaldo, Vice-Ministre de l’éducation en Argentine. Le document plaide en faveur d’une vision plus générale et englobante de l’éducation et pour l’apprentissage tout au long de la vie, avec l’alphabétisation pour point de départ. Il reconnaît les progrès réalisés dans l’éducation et la formation des jeunes et des adultes en ce qui concerne la législation, la diversification de l’offre éducative, l’amélioration de l’infrastructure et de la coopération. En revanche, il déplore l’absence persistante de mise en œuvre des politiques, les difficultés à atteindre les groupes marginalisés et l’insuffisance chronique du financement de l’éducation et de l’apprentissage des jeunes et des adultes. Les recommandations prennent en considération la grande hétérogénéité de la région et les défis qui en découlent. Elles exigent plus de reconnaissance, des mécanismes d’intégration et de coopération, des ressources, la diffusion des connaissances, l’évaluation systématique de l’éducation et de la formation de adultes ainsi que des efforts pour améliorer l’inclusion et la participation.

Les recommandations incluent, en détail :

  • L’engagement nécessaire des gouvernements locaux et nationaux pour la création et le renforcement des systèmes pour un apprentissage de qualité tout au long de la vie qui tiennent compte des différences culturelles, linguistiques, raciales, ethniques et sexuelles.
  • L’intégration de l’éducation des jeunes et des adultes dans les systèmes publics.
  • La création de structures de gestion des savoirs et de systèmes d’évaluation et de suivi de qualité.
  • La mise en place d’une formation initiale et permanente des éducateurs des jeunes et des adultes pour améliorer la qualité des processus éducatifs et garantir des conditions de travail plus favorables pour les éducateurs et le personnel enseignant.
  • Un flux de financement comprenant au moins 6 % du PIB du secteur public ainsi que des ressources intersectorielles.
  • L’élaboration de politiques favorisant une éducation inclusive caractérisée par l’égalité des genres et la qualité, et englobant les spécificités des différents groupes, en particulier des autochtones (avec des matériels dans leurs langues maternelles), des afro-descendants, des migrants, des populations rurales, des prisonniers et des personnes ayant des besoins éducatifs spéciaux.
  • La promotion d’une plus grande participation.
  • La proposition selon laquelle l’UNESCO assumerait un rôle pertinent et central dans la garantie du droit à l’éducation et, en particulier, dans la coordination des actions entreprises pour atteindre les objectifs fixés par les conférences internationales et dans le suivi des résultats obtenus.

Documents associés

Ordre du jour

Rapport régional sur l’éducation des adultes


Contact : CONFINTEA Mexique