English Français

Africa

Madagascar
Commission nationale malgache pour l'UNESCO (CNM/UNESCO)
General Information
French NameCommission nationale malgache pour l'UNESCO (CNM/UNESCO)
Address

11, rue Naka Rabemanantsoa-Behoririka
ANTANANARIVO 101
Madagascar

Mail Address11, rue Naka Rabemanantsoa-Behoririka
ANTANANARIVO 101 Madagascar
Phone+261 34 20 524 22
+261 34 05 582 93



Fax(261.20.22) 284 96
E-mailsgcomnatmada2@gmail.com
National Commissions Web site on unesco.orghttp://www.unesco.org/comnat/madagascar/
Correspondence LanguageFRANÇAIS
Office Holders
NameMarie Thérèse VOLAHAINGO
TitlePresident
Election Date24 July 2019
Mandated duration
StartedJuly 2019
Type of Appointment* Ex Officio
Government PostMinister of Education

NameMr. Manda Herilaza RAVELOJAONA
TitleSecretary General
Election Date17 July 2018
Mandated duration
StartedJuly 2018
Type of Appointment*Ex Officio

Description
Date and Method of Creation14 août 1961 par Décret
StatusGovernmental (1 Ministry)
Legislation DatesThe judicial text was accepted14/08/1961 and last revised 15/04/1992
LegislationLe Décret n° 61/475 de 1961, qui porte Constitution de la Commission nationale malgache pour l'UNESCO, a été modifié et complété par le Décret n° 92/446 de 1992, année d'adoption de la nouvelle Constitution nationale. Un nouveau Décret est en cours d'approbation.
Documentation CentreLe Centre de documentation est administré par une documentaliste diplomée, mais ne dispose que d'un équipement informatique succint. Le Centre recense plus de 1600 ouvrages (provenant de l'UNESCO pour la plupart) ainsi que de 120 périodiques. Il reçoit près de 1200 visiteurs chaque année.
Structure of the CommissionLa Commission nationale est composée d'un organe unique, à savoir: le Comité permanent, qui regroupe tous les Membres de la Commission et se réunit une fois par an, afin de traiter des questionsurgentes et du fonctionnement du secrétariat.
Members/CompositionLa Commission nationale est présidée par le Ministre de l'école secondaire et de l'éducation de base. Elle est composée de 9 Ministres dont l'activité relève des domaines de compétence de l'UNESCO.
Notre Commission travaille en étroite collaboration avec le ministre en charge de l'artisanat (même s'il n'est membre à proprement parler) ainsi qu'avec les ONG.
Executive CommitteeLa Commission n'a pas de Conseil exécutif
General AssemblyLa Commision a un Comité permanent composé du Secrétaire général et de 9 ministres chargés des départements dont le domaine relève des domaines de compétence de l'UNESCO (se réunit une fois par an). Les ministres sont ceux de l'Enseignement supérieur; de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle; de la Recherche Scientifique: de la Jeunesse et Sport; de l'Information, de la Culture et de la Communication; de l'Environnement; de la Population de la Condition féminine et de l'Enfance.
Committees or Sub-CommitteesLa Commission n'a pas des comités de programme
Interaction with UNESCO and National Commissions
OverviewLa Commission malgache coopère ponctuellement avec la Commission nationale française.
Elle mène des projets conjoints avec le Bureau UNESCO de Dakar et coopère avec le Bureau de Dar-Es-Salam dans le domaine de l'éducation et avec le Bureau de Nairobi dans le domaine de la communication.
Une esquisse de coopération a commencé à prendre forme avec quelques Commissions nationales de la sous-région (Sud-Ouest de l'Océan Indien, visant l'implication des jeunes (Clubs UNESCO et SEA) en matière de protection de l'environnement et des échanges culturels.
Ces coopérations se basent essentiellement sur l'échange d'informations (à travers le bulletin d'information, les lettres et courriers électroniques). La coopération informelle est favorisée par les réunions et les séminaires, et, plus particulièrement, par la tenue de la Conférence générale.

A noter, la participation de la commission nationale malgache à la réalisation et la tenue de l’« Atelier pour le renforcement des capacités opérationnelles des commissions nationales africaines », à Antananarivo, en décembre 2008. Cet atelier sous-régional faisait partie d’un projet de parténariat avec les commissions nationales africaines initié par la Commission allemande (soutenu financièrement par le gouvernement allemand) en étroite collaboration avec la Section ERC/NAC.