25.09.2012 -

Irina Bokova appelle à une augmentation du nombre et de la qualité des enseignants à la veille du lancement de « L’éducation avant tout »

© UNESCO

Le 25 septembre, la Directrice générale a prononcé un discours liminaire à la conférence internationale « Chaque enfant a besoin d’un enseignant », organisée par la Campagne mondiale pour l’éducation et l’Internationale de l’éducation, en marge de la réunion de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies.

« Les enseignants sont indispensables à la dignité et aux droits, à la bonne santé des sociétés ainsi qu’à un développement durable et inclusif », a déclaré Irina Bokova. « Rien ne saurait remplacer un bon enseignant ».

La conférence a été l’occasion de présenter le nouveau rapport sur la nécessité de remédier à la pénurie d’enseignants formés, « Closing the Trained Teacher Gap », coordonné par la Campagne mondiale pour l’éducation et l’Internationale de l’éducation. Parmi les intervenants figuraient Gordon Brown, Envoyé spécial des Nations Unies pour l'Éducation mondiale, Camilla Croso, Présidente de la Campagne mondiale pour l’éducation, Susan Hopgood, Présidente de l’Internationale de l’éducation, ainsi que Francine Lawrence, Vice-Présidente exécutive de la Fédération américaine des enseignants.

Les discussions ont porté sur la nécessité de remédier à la pénurie d’enseignants et d’améliorer la qualité de l’enseignement.

« Nous avons besoin de 1,7 million d’enseignants supplémentaires pour parvenir à l’éducation primaire universelle d’ici à 2015 », a indiqué Irina Bokova.

Cette conférence a été un moment clé de la mobilisation en faveur de l’augmentation du nombre et de la qualité des enseignants, à la veille du lancement de la nouvelle initiative mondiale du Secrétaire générale de l’ONU, « L’éducation avant tout », et peu avant la Journée mondiale des enseignants du 5 octobre.

« Les enseignants sont les véritables aiguilleurs de l’histoire », a affirmé Irina Bokova.




<- Back to: All news
Back to top