10.09.2013 -

Comment évaluer au mieux l’utilisation des TIC dans le domaine de l’éducation

Ordinateurs, tablettes et téléphones portables ne font pas partis des premières choses auxquelles on pense lorsque l’on imagine une salle de classe en Afrique. Toutefois, ces technologies d’apprentissage se frayent, petit à petit, un chemin parmi les systèmes éducatifs africains, affirme Marc Bernal, conseiller régional pour l’Institut des Statistiques de l’UNESCO (ISU). A cela, il ajoute que nous devons commencer à former des statisticiens sur le continent africain. Ces derniers, auront pour mission de collecter des indicateurs précis, et d’établir des statistiques fiables, sur la propagation des TIC dans le domaine de l’éducation en Afrique.

Le but est de récolter des données dans un pays spécifique ou, par exemple, de déceler la manière dont les technologies de l’information et de la communication sont intégrées dans les projets éducatifs. Être capable de calculer le nombre d’enseignants formés à l’utilisation des TIC en classe, à quel chiffre s’élève le nombre d’ordinateurs par classes ou encore combien d’écoles sont alimentées en électricité, font parties du lot de questions auxquelles les 41 statisticiens provenant de 38 pays d’Afrique vont tenter de répondre.

Ces experts en statistiques vont se rencontrer lors d’une réunion (la Réunion régionale du groupe de travail sur les statistiques dans les TIC en éducation) se tenant du 10 au 12 septembre 2013 à Dakar, au Sénégal, et au cours de laquelle ils discuteront des moyens et des limites d’un tel projet.

Un soutien international pour des données régionales

Le développement d’indicateurs internationaux standardisés précis et fiables sur l’implémentation des TIC dans le domaine de l’éducation appartient à un projet regroupant plusieurs partenaires incluant l’Institut des Statistiques de l’UNESCO ainsi que le Service Coréen d’Information de l’Education et de Recherche (qui a poussé à la mise en place d’indicateurs internationaux comparables concernant les TIC dans l’Education depuis 2006), et le Centre des Réseaux d’Information Brésiliens (NIC.br) qui conduit des enquêtes annuelles au Brésil depuis 2010 à travers son centre d’études sur les technologies de la communication et de l’information (CETIC.br).

Après la réunion, une collecte de données sera effectuée dans plusieurs pays, permettant d’alimenter les futurs rapports nationaux et régionaux, prévus pour 2014.




<- Back to: Dynamic Content Single View
Back to top