10.07.2014 - UNESCO Office in Dakar

Good practice : Al Azhar Centres of Excellence train youth in Senegal (in French)

Le centre d’excellence Al Azar Cheikh Mouhamadou Mourtada à Dakar au Sénégal est une initiative de formation des jeunes à travers l’enseignement coranique que la Directrice du bureau régional de l’UNESCO à Dakar, Ann Therese Ndong-Jatta, a encouragé au cours d’une visite au centre le 8 juillet 2014.

Reçue par le marabout Mame Mor Mbacké Mourtada, la Directrice a promis de réfléchir sur un partenariat fécond entre l’Etat, le système Al Azar, et l’UNESCO pour bien soutenir cette initiative et montrer que l’enseignement coranique n’est pas non formel et peut contribuer à résorber le gap en matière de l’éducation des jeunes. La Directrice a mit l'accent sur l'importance de standardiser une initiative comme Al Azar afin que la formation soit reconnue. 

Le bilinguisme comme clé de réussite

Selon Mame Mor Mbacké Mourtada à l’heure de la mondialisation, la maîtrise d’une seule langue n’est plus d’actualité avant de poursuivre que dans ce centre d’excellence, en plus du français, la maîtrise de l’anglais et de l’arabe permet aux élèves de bien suivre les enseignements techniques qui sont souvent dispensés par des enseignants en provenance des pays arabes tels que le Maroc et l’Egypte.

Le centre a noué des contacts avec des universités européennes (Espagne, Italie) pour les étudiants qui décident de faire le cycle d’ingénieur.

Selon le marabout, pour réussir une telle initiative, il fallait à la fois assurer aux élèves un bon enseignement religieux, un enseignement technique professionnel et une initiation à l’outil informatique.

Les centres d’excellences Al Azhar ont tenté ce pari et au aujourd’hui les résultats sont visibles avec à la clé, la formation d’une centaine de diplômés en électrotechnique, en électromécanique, en informatique de gestion et en bureautique. Les centres d’excellences sont une initiative de Mame Mor Mbacké Mourtada qui a eu cette idée en 2007, il s’agit de donner aux pensionnaires un savoir, savoir- faire et un savoir être, gages de stabilité et condition sine qua non pour le développement humain.

75000 élèves déjà inscrits

Pour rappel, il existe actuellement trois centres d’excellences Al Azar, en plus du centre Al Azar Cheikh Mouhamadou Mourtada de Dakar, il existe le centre d’excellence Al Azar Serigne Saliou Mbacké de Bambey qui en plus d’un enseignement arabo-islamique, assure une formation professionnelle en agriculture, en élevage et en informatique. Et le centre d’excellence serigne Soinbou Mbacké de Touba qui forme les étudiants en santé communautaire et en finance islamique.

Le système Al Azar assure actuellement la formation de 75797 élèves répartis entre le préscolaire, le moyen et le secondaire avec 312 écoles disséminées sur l’ensemble du Sénégal.




<- Back to: Dynamic Content Single View
Back to top