07.10.2011 -

Trouver les moyens d’augmenter le nombre d’enseignantes en Afrique de l’Ouest

Comment élaborer un plan d’action pour attirer davantage de femmes dans la profession enseignante?

Cette question fait actuellement l’objet de discussions entre 20 participants travaillant dans la formation des enseignants et l'éducation des filles dans les Ministères de l'éducation dans les cinq pays de l’Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Ghana, Libéria, Nigeria, Sénégal et Gambie).

Ils ont participé à un atelier organisé au Bureau de l'UNESCO à Dakar, au Sénégal, du 3 au 7 octobre 2011 par l'Institut international de l’UNESCO pour le renforcement des capacités en Afrique (IIRCA).

Les enseignantes comme modèles

Le lien entre les enseignantes et la scolarisation des filles à l’école est un fait.

Et c'est particulièrement visible en Afrique sub-saharienne, où la scolarisation des filles continue de rester à la traîne par rapport à celle des garçons (54% des enfants non scolarisés sont des filles).

"Un facteur important lié à l’école est l'indisponibilité d'un nombre suffisant d'enseignantes qui servent de modèles et de mentors aux filles", conclut la note conceptuelle préparée pour l'atelier.

Approche pratique

L'atelier utilise une approche pratique. Les participants préparent des plans d'action pour leurs pays respectifs, en utilisant un nouveau module de formation sur l’intégration de la dimension genre dans les politiques relatives aux enseignants, élaborées par l'IIRCA.

L'atelier coïncide avec la Journée mondiale des enseignants le 5 Octobre, qui cette année porte sur le thème "Les enseignants pour l'égalité en matière de genre".

 




<- Back to: Dynamic Content Single View
Back to top