25.06.2012 -

Un atelier pour examiner les cadres nationaux et régionaux de qualification des enseignants

La cérémonie d'ouverture de l'atelier sur les qualifications des enseignants © UNESCO/Tine Ismaël

La professionnalisation des enseignants ayant ou peu ou pas de formation initiale est un des défis majeurs en Afrique. Selon les données disponibles, dans la moitié des pays de l’Afrique sub-saharienne, plus de 30% des enfants du primaire n’achèvent pas ce cycle.

"Les raisons de ces échecs sont nombreuses certes mais une d’elle est la sous-qualification (faibles compétences des enseignants) qui ne leur permet pas de dispenser une éducation de qualité » indique Adote-Bah Adotevi, en charge de la formation des enseignants au Bureau régional de Dakar.

"C’est pourquoi il est important de forger des partenariats solides pour la mise en place des cadres nationaux et régionaux de qualification des enseignants » poursuit Adotevi.

Examiner les pratiques de certification

Cette semaine des participants venant de 15 pays sont rassemblés à Dakar pour examiner les pratiques en matière de qualification et de certification dans certains pays africains.

L’atelier se tient du 25-27 juin 2012 examinera aussi des méthodologies qui ont conduit à la mise en place des cadres de nationaux de qualification dans des pays africains.

Quatre expériences

Les participants examineront plus en profondeur 4 expériences:

  1. L’expérience de la Gambie dans la mise en place des résultats des apprentissages pour les qualifications en ETFP
  2. Le cas de la West African Examination Council (Conseil examen de l'Afrique de l'Ouest) concernant l'importance de définir un tronc commum et des critères d’évaluation
  3. Une analyse menée par l’Institut International de Renforcement des Capacités (IIRCA) sur les curricula pré-service en vue de renforcer l’éducation des enseignants dans 7 pays de l’Afrique de l’Ouest
  4. Le travail mené par la South African Qualifications Authority (SAQA).

 

L’atelier est organisé par l’UNESCO-Dakar, en collaboration avec l’UNESCO-Siège et l’Equipe internationale sur les Enseignants pour l’EPT (Task Force).

Besoin d’un million d’enseignants

Durant l’atelier, James Keevy de la South African Qualifications Authority et Poonam Batra, Professeur d’Education, Université de Delhi, assisteront les participants dans leur réflexion sur les approches conceptuelles et méthodologiques de développement des cadres de qualification et de certification, et, la définition des normes de compétences professionnelles entre autres.

L’atelier devrait aboutir à la définition d’un projet de large mobilisation des partenaires impliqués dans l’éducation des enseignants.

Aujourd’hui l’Afrique a besoin d’un million d’enseignants pour faire face à la demande croissante de formation d’enfants et de jeunes.




<- Back to: Dynamic Content Single View
Back to top