La population sénégalaise est estimée à 16, 20 millions en 2019, selon les prévisions de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), dont 50, 22% de femmes. La réalisation de l’équité et l’égalité des genres (ODD 5) fait partie des priorités nationales et, pour y parvenir, le pays a, non seulement, inscrit la « réduction des inégalités » comme cinquième priorité (sur huit) du Plan d’actions prioritaires (PAP) – lequel opérationnalise le Plan Sénégal Emergent (PSE) – mais, aussi, s’est doté de plusieurs instruments dont une Stratégie Nationale d’Egalité de Genre.

Le Sénégal a en particulier élaboré et met actuellement en œuvre un Plan d’action national de lutte contre les violences basées sur le genre (VGB). Démarche qui se justifie d’autant plus que les données sur les VBG révèlent que l’approbation de la violence conjugale est élevée en milieu rural (69%) et est de 43% en milieu urbain.

C’est dans cette logique que s’inscrit la campagne médiatique de l’UNESCO Dakar pour la lutte contre les violences basées sur le genre au Sénégal. De quoi s’agit-il ? Dire «Non » aux violences faites aux femmes ! C’est à cela que se sont engagés cinquante-deux (52) jeunes journalistes et communicants issus de quatre écoles de journalisme et de communication basées à Dakar: CESTI, ENSUP Afrique, ISEG, ETICCA.

Mobilisés du 04 juillet au 01 août 2019, ils ont d’abord participé à un atelier sur la problématique du genre au Bureau de l’UNESCO à Dakar, traitant le sujet sous différents angles : harcèlement moral et physique, mutisme des témoins, discrimination socio-professionnelle, violences conjugales, pédophilie, viol, etc. A la suite de cet atelier, les étudiants ont produit des reportages, courts-métrages, slam, poèmes en faisant recours à différents supports (vidéos, audios, dessins, presse). Autant de productions pour dénoncer ces injustices, interpeller le grand public et pousser à l’action, en vue d’un changement.

Lancée par l’UNESCO, en collaboration avec le Réseau International des Femmes (RIF), cette initiative prévue jusqu’en septembre 2019 rentre dans le cadre du projet Prévenir la violence et promouvoir l’égalité des sexes par le biais des médias au Maroc et au Sénégal » financé par l’Agence espagnole pour la coopération internationale au développement (AECID).

  • VIDEOS
















  • AUDIOS




Back to top