» Les politiques pour la créativité à l'honneur au Burkina Faso (in French)
06.12.2016 - UNESCO Office in Dakar

Les politiques pour la créativité à l'honneur au Burkina Faso (in French)

©Michel Saba, CERAV Afrique

Le Burkina Faso se lance dans son 2ème rapport périodique quadriennal relatif à la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (2005) à travers la mise en place de l’équipe nationale de rédaction et d'une première consultation des parties prenantes.

Cinq ans après avoir ratifié la convention 2005 et quatre ans après la remise de son premier rapport périodique, le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, M. Tahirou BARRY, a procédé ce mercredi 30 novembre 2016 à la nomination des 22 membres du Comité chargé de l’élaboration du deuxième Rapport périodique quadriennal (RPQ) relatif à la mise en œuvre de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. Dans son discours d’ouverture, le ministre souligne que « le Burkina Faso a ratifié cette Convention une année à peine après son adoption ce qui traduit tout l’intérêt et les espoirs que cette convention a suscité et continue de susciter pour le pays ». Cette nomination a eu lieu en présence de la représentante du Bureau Régional multisectoriel de l’UNESCO à Dakar dans le cadre du programme de coopération conjoint UNESCO-SIDA « Renforcer les libertés fondamentales à travers la promotion de la diversité des expressions culturelles ».

Le Comité, composé de représentants issus de domaines d’expertise et d’intervention divers impactant le secteur des industries culturelles et créatives, sera appuyé par deux membres de la Banque d’expertise de la Convention de 2005 qui l’accompagneront dans le processus de rédaction du rapport prévu dans l’article 9 de la Convention 2005.

Le Burkina Faso a par ailleurs déjà mené des actions pour renforcer son intervention dans le secteur de la Culture notamment à travers la mise en œuvre des indicateurs UNESCO de la culture pour le développement au Burkina Faso dont les premiers résultats soulignent le potentiel économique du secteur culturel, notamment à travers la richesse des expressions culturelles contemporaines du Burkina Faso.

Un atelier de sensibilisation de la presse sur la Convention 2005 a été organisé, le vendredi 2 décembre 2016, à l’ABMARQ, à Ouagadougou, afin de faire mieux connaître ce processus et les enjeux de la diversité des expressions culturelles aux journalistes qui sont des partenaires essentiels de la vie culturelle.

Selon Guiomar Alonso, Chef de l’unité culture au Bureau régional multisectoriel de l’UNESCO à Dakar, « l’organisation réitère son engagement et sa disponibilité à accompagner l’État du Burkina Faso dans la mise en œuvre de la Convention 2005 et pour la défense de la liberté artistique ».




<- Back to: All news
Back to top