» Irina Bokova appelle à protéger les sites culturels du Caire après l’incendie de l’institut d’Egypte
19.12.2011 -

Irina Bokova appelle à protéger les sites culturels du Caire après l’incendie de l’institut d’Egypte

© UNESCO/Costanza De Simone

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a exprimé ses plus vives inquiétudes face au retour des violences au Caire, ayant entrainé la mort de 10 personnes et provoqué l’incendie de l’Institut d’Egypte et la destruction d’environ 70% de sa précieuse collection de manuscrits.

« C’est une perte irréparable pour l’Egypte et pour le monde » a déclaré Irina Bokova, qui a salué le courage des pompiers et des bénévoles mobilisés pour tenter d’éteindre les flammes. « Ces manuscrits représentaient l’histoire et l’identité de tout un peuple. Je demande que toute la lumière soit faite sur les causes de cet incendie, et que des mesures fortes soient prises rapidement pour sauver ce qui peut l’être. » Soulignant les longues relations d’amitié entre l’UNESCO et l’Egypte, Irina Bokova a proposé l’assistance de l’UNESCO et de son bureau du Caire – déjà mobilisé sur place – pour dresser un inventaire précis des dégâts et mettre les manuscrits en lieu sûr.

Le patrimoine documentaire, situé dans les archives, les bibliothèques ou les musées, représente une part importante de la mémoire des peuples du monde. « La perte de sources irremplaçables d’enseignement montre une nouvelle fois la fragilité de cette mémoire. Nous devons tout faire pour la conserver intacte,» a-t-elle ajouté.

La Directrice générale a lancé un appel à la vigilance des autorités et des professionnels contre le pillage et le trafic illicite des manuscrits, dans une période troublée où les sites culturels sont particulièrement vulnérables. « Les manuscrits sont une partie intégrante du patrimoine culturel, qui est une pierre angulaire de toute société. C’est une source irremplaçable d’identité, un moteur de développement futur et de cohésion. Détruire ou négliger ce capital aujourd’hui, c’est réduire les chances de construction d’une société démocratique forte demain. »

Le Caire abrite des douzaines de bâtiments et de musées remplis de biens culturels inestimables. “Il est essentiel de garantir une protection maximale des sites culturels de la ville et de les préserver de la violence, y compris le Musée National du Caire, situé place Tahrir », a ajouté la Directrice générale.

L'institut d'Égypte a été fondé en 1798 par Napoléon Bonaparte pour faire progresser la recherche scientifique. Il s’agit de la plus ancienne institution scientifique du pays, et sa bibliothèque abrite quelque 200 000 ouvrages, certains rarissimes, relatifs à l'histoire et à la géographie, aux techniques et aux sciences. Le bâtiment incendié contenait notamment une inestimable édition originale de la Description d'Égypte, somme des connaissances accumulées par les savants de l'expédition de Bonaparte, dont une partie seulement a pu être sauvée. Le partenariat de l’UNESCO et de l’institut d’Egypte a été un élément déterminant de la phase préparatoire la mise en place du Musée des civilisations égyptiennes.




<- Back to: All news
Back to top