» Irina Bokova rencontre le Président du Kenya et des membres du gouvernement
03.04.2012 -

Irina Bokova rencontre le Président du Kenya et des membres du gouvernement

© Jean Bosco Ki - La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, et le Président du Kenya, Mwai Kibaki, avril 2012

Lors de sa visite à Nairobi le 3 avril, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a eu une rencontre bilatérale avec le Président du Kenya, Mwai Kibaki. Le Président a loué les efforts accomplis par l’UNESCO pour mettre sur pied le premier Forum africain sur la science, la technologie et l’innovation au service de l’emploi des jeunes, du développement du capital humain et d’une croissance inclusive, à Nairobi. Il a déclaré que cette collaboration exemplaire était sous-tendue par une vision commune qui place la STI au cœur d’un projet d’éradication de la pauvreté et de promotion de l’inclusion sociale et du développement durable.

Le Président Kibaki a assuré la Directrice générale de son engagement à soutenir l’UNESCO en cette période difficile. La Directrice générale l’a remercié et a salué sa décision de supprimer tous les frais directs dans les écoles primaires et secondaires, garantissant ainsi un accès élargi à tous les niveaux d’enseignement.

Lors d’une réunion avec le Premier Ministre, Raila Odinga, la Directrice générale a évoqué les décisions majeures prises par le Gouvernement kényen dans le domaine de l’éducation, ainsi que les programmes en cours, notamment pour la promotion de l’éducation des filles, l’initiative de l’UNESCO pour l’exploration des eaux souterraines comme réponse urgente à la crise provoquée par la sécheresse dans la Corne de l’Afrique et la création d’une Sous-Commission de la COI pour l’Afrique et les États insulaires adjacents. 

Le même jour, la Directrice générale a rencontré le Ministre de l’éducation et Président de la Commission nationale kényenne pour l’UNESCO ainsi que le Ministre de l’enseignement supérieur, de la science et de la technologie. Elle s’est entretenue avec eux des domaines potentiels de coopération, notamment la récupération des eaux de pluie, la création de chaires en science et en ingénierie et l’enseignement des mathématiques.




<- Back to: All news
Back to top